l'Affaire Dominici-Le crime de Lurs  Index du Forum

l'Affaire Dominici-Le crime de Lurs
La vérité sur le triple crime le plus célèbre .

 FAQFAQ   RechercherRechercher   MembresMembres   GroupesGroupes   S’enregistrerS’enregistrer 
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 

Les coups de feu .

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    l'Affaire Dominici-Le crime de Lurs Index du Forum -> l'Affaire Dominici ou le crime de Lurs ,60 ans après. -> Les Drummond . Le crime et le sort de la petite Elizabeth
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Nicolas


Hors ligne

Inscrit le: 02 Déc 2008
Messages: 4 603
Localisation: rhone-alpes
Masculin

MessagePosté le: 2011-10-12, 07:23    Sujet du message: Les coups de feu . Répondre en citant

Bonjour ,

Que déclare Gustave à Sébeille ?


Qu'il n'a pas entendu les cris ..or Roche qui se trouvait à Dabisse à 1800 m les a parfaitemnt entendus !

Il déclare encore que les 2 ou 3 premiers coups de feu étaient espacés et les 2 ou 3 autres en rafale .

Espacés, on le comprend avec le premier accidentel ..puis Anne qui crie ..un coup pour la faire taire ...ça ne suffit pas : un autre coup .
Ensuite les choses se précipitent avec Drummond qui s'enfuie ..mais là , nous savons qu'il a été tué en deux temps,  pas en rafale ..il faut donc reprendre le raisonnement à l'envers .

Un premier coup accidentel et Drummond qui tente de fuir ...deux coups espacés . Un avant le puisard , l'autre le voyant traverser la route .
Voilà pour les 3 premiers coups espacés .
Ensuite, panique à bord, Anne qui hurle de douleur et de frayeur avec son bras fracassé par le coup accidentel , vite le tueur veut  faire taire la femme et
s'acharne sur elle de deux autres coups dans la région du coeur .(l'intention de la tuer net y est. ) Coups en rafale pour une exécution rapide .
Cela semble se tenir ..?
Il manque encore le coup sur le parapet en direction de la fillette .. ..
Donc contrairement à ce que j'ai pu écrire ailleurs sur ce forum , ce serait bien Sir Jack qui aurait reçu les premiers coups de feu mortels et non Anne en premier lieu ?!,,pas si sûr .
_________________
Cordialement .


Dernière édition par Nicolas le 2014-10-20, 08:35; édité 3 fois
Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: 2011-10-12, 07:23    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Serge93140


Hors ligne

Inscrit le: 15 Fév 2011
Messages: 90
Localisation: Bondy
Masculin

MessagePosté le: 2011-10-12, 08:19    Sujet du message: l'enchainement des tirs Répondre en citant

Bonjour Nicolas,
bonjour tout le monde,

ce serait bien Sir Jack qui aurait reçu les premiers coups de feu mortels et non Anne en premier lieu ?!

Je pense également que sir Jack a d'abord reçu les premiers coups de feu mortels.
Ann a alors hurlé de frayeur en voyant son mari au sol et s'est abaissée à son côté,
comme elle devait encore hurler constatant que sir Jack était mort, le tireur a tiré pour la faire taire...

Voila mon interprétation de l'enchainement des coups de feu.
Si Ann avait été tuée en premier, je ne comprendrais plus "les cris de frayeur et de douleur".

Je pense par contre que sir Jack n'a pas pu traverser la nationale compte tenu de la nature et de la gravité des blessures qu'il a reçu.

bonne journée


_________________
Bien cordialement,
Poidevin .
Revenir en haut
Nicolas


Hors ligne

Inscrit le: 02 Déc 2008
Messages: 4 603
Localisation: rhone-alpes
Masculin

MessagePosté le: 2011-10-12, 08:30    Sujet du message: Les coups de feu . Répondre en citant

Bonjour à tous , et bonjour Serge..

D'accord aussi avec votre raisonnement . En ce qui concerne ceci :  

Citation:
Je pense par contre que sir Jack n'a pas pu traverser la nationale compte tenu de la nature et de la gravité des blessures qu'il a reçu.




Une réponse avait été apportée il y a déjà longtemps  (le temps passe vite ) :Les légistes disent que la blessure au poumon n'était pas mortelle immédiatement , les vertèbres n'ayant pas encore été atteintes, Sir jack
a bien pu s'arrêter quelques secondes appuyé sur le puisard saignant  abondamment , puis, dans un dernier sursaut, tenter de fuir son agresseur en traversant la route suivi par l'assassin .
Et, comme l'a dit Gaston : " tomber pour de bon " après avoir reçu le deuxième et dernier coup au foie que la balle a traversé après avoir fracassé la lombaire .
Cette lombaire cassée Sir jack ne pouvait que s'écrouler "pour de bon" en effet .
On y était pas , mais essayons de construire par la logique des faits .
_________________
Cordialement .
Revenir en haut
gorenflo


Hors ligne

Inscrit le: 03 Déc 2008
Messages: 1 467
Localisation: BdR
Masculin

MessagePosté le: 2011-10-12, 12:38    Sujet du message: Les coups de feu . Répondre en citant

Bonjour à tous, 


Effectivement, la deuxième blessure de sir Jack est celle qu'il reçoit alors que son corps est penché en avant. Probablement alors qu'il traverse la route après avoir reçu la première balle. Il est fort probable qu'il est tombé après la première blessure, répandant du sang devant le puisard (la fameuse "mare"). Quand nous en avions parlé avec Aldo qui a pratiqué la chirurgie pendant de nombreuses années et a eu l'occasion aussi d'opérer des blessés par balle (je le sais, il me l'a dit), celui-ci avait indiqué que, selon lui, il n'était pas du tout impossible que sir Jack ait pu se relever après cette première blessure. 


En revanche, la deuxième blessure qui fait exploser une vertèbre lombaire et a dû, je le suppose, léser la moelle épinière, elle a mis sir Jack au sol. Pour de bon. 


Que sir Jack n'ait pas pu traverser la route s'il avait reçu les deux blessures sur le campement, cela paraît assez logique. Mais rien ne dit qu'il était sur le campement pour la deuxième balle.


Pour ma part, je verrais l’enchaînement ainsi : 


Gaston s'engueule avec sir Jack. Il est, à ce moment, porteur de la carabine et veut effrayer les Anglais pour qu'ils lèvent le camp. Mais sir Jack décide de ne pas obtempérer et se dirige vers Gaston, bien décidé à le faire partir et, qui sait, à le désarmer. Il saisit l'arme par le canon. Gaston tire l'arme vers lui. Peut-être qu'à ce moment un premier coup de feu part, qui occasionne la blessure à la main. Sir Jack, stupéfait, fait demi-tour, poussé par son instinct de conservation. Gaston qui pète un plomb tire sur lui. Sir Jack s'écroule. Anne se met à hurler comme une folle. Gaston qui ne sait plus où il est se tourne vers elle et la blesse au bras. Elle tombe. Pendant ce temps, sir Jack qui saigne abondamment de sa première blessure au poumon a encore assez de force pour se relever. Il traverse la route en titubant. Pris dans sa fureur, Gaston tire vers lui et l'abat alors que sir Jack avait quasiment traversé la route. Ensuite, Gaston achève lady Anne. 


Tout ceci sans garantie, bien sûr.  


Cordialement. 



Revenir en haut
Serge93140


Hors ligne

Inscrit le: 15 Fév 2011
Messages: 90
Localisation: Bondy
Masculin

MessagePosté le: 2011-10-12, 15:28    Sujet du message: la séquence des tirs Répondre en citant

Bonjour Gorenflo,
bonjour Nicolas,
bonjour tout le monde,

Merci Gorenflo pour les explications, ... bien sûr nous n'avons aucune certitude.
Je suis seulement réservé sur les déclarations de Gaston.

Ce qui m'intrigue est le peu de taches de sang sur la chaussée (et relevé sur le croquis des gendarmes)
par rapport à la 1ère blessure et l'absence de trace (empreinte) de pas dans les taches de sang sur la chaussée.

A bientôt
_________________
Bien cordialement,
Poidevin .
Revenir en haut
Serge93140


Hors ligne

Inscrit le: 15 Fév 2011
Messages: 90
Localisation: Bondy
Masculin

MessagePosté le: 2011-10-13, 07:55    Sujet du message: Sir Jack traversant la nationale Répondre en citant

Bonjour à tous,

Je reviens  au "tomber pour de bon" de Gaston cité par Nicolas.
A cette phrase qui semble justifier que sir Jack aurait traversé la RN96,
j'oppose l'avis d'un médecin à la lecture du rapport d'autopsie de sir Jack.

Ensuite, chacun se fera son opinion.
Je cite:

" Quelque soit l'ordre des tirs, c'est à dire la chronologie des lésions occasionnées par ces tirs,
la victime a du ressentir une douleur d'une telle intensité que celle-ci a du lui ôter toute faculté d'orientation,
de raisonnement et de réactions.
Certains réflexes sont alors impossibles.
La douleur ressentie lors des lésions dans la région vertébrale (avec des éléments dont nous disposons aussi sur certains organes),
aussi bien que les lésions de la région thoracique, ont provoqué sans l'ombre d'un doute, une douleur dépassant de la loin la limite du supportable.

Le seul réflexe que peut avoir la victime est de tenter de diminuer la douleur en respirant le plus faiblement possible.
La personne atteinte aura le réflexe de diminuer la douleur en respirant le plus faiblement possible.

XCe qui est illusoire, la douleur est toujours intense, insupportable avec blocage de l'inspiration profonde.

On va aussi contourner les lésions du parenchyme pulmonaire par plaie directe ou par contusion pulmonaire qui altèrent les échanges gazeux.

Jack Drummond a été tué par une arme de guerre.
Donc les fractures des côtes et de ce qu'elles ont pu engendrer est relativement clair...

Les blesures de la victime étaient d'une extrême gravité qui engagaient le pronostic vital dans un temps court, pratiquement immédiat.
La quantité de sang perdue devait être très importante.

Chaque côté du thorax peut contenir en moyenne jusqu'à 30 à 40% du volume de sang d'un individu.

Donc, en résumé, on peut en déduire que les premières lésions, qu'elles aient été celles de la région thoracique
ou de la région vertébrale, et donc, en passant outre la chronologie, ont été très douloureuses
et ont certainement privé la victime de ses facultés citées en avant.
La douleur ressentie par la vixtime devait être insoutenable, insupportable.
Ces l"sions étaient d'une extrême gravité.

En lisant le rapport, et même si je regrette l'absence de certains détails, sachant ce qui a occasionné ces lésions,
et si on me demande si cet homme a pu se mouvoir, et ce quelque soit l'ordre des tirs, ma réponse est NON.

Jack Drummond n'a pas pu se mouvoir, quelques soient les 1ères lésions (la chronologie n'a plus d'importance).
Cet homme était privé de la capacité de déplacement. La douleur insupportable ajoutée aux dégats subis par son organisme,
l'empêchaient de toute réaction.
Il a du s'abattre au sol très vite.

Soit il a été abattu du côté de la route là où on a retrouvé son corps.
Et donc, il a reçu tous les projectiles alors qu'il se trouvait de ce côté de la route,

soit il a été abattu du côté opposé (côté bivouac), et donc transporté par la suite alors qu'il était déjà mort, évidemment.

L'intensité de la douleur, ajoutée à des lésions physiologiques d'une extrême gravité, écartent toute capacité de se mouvoir.

Tout au plus a-t-il pu se mouvoir sur 2 ou 3 pas peut-être, et s'écrouler au sol, en un temps de 3 à 4 secondes au grand maximum,
et je suis optimiste quand je dis 4 secondes.

Les dégâts sont considérables. Il n'avait aucune chance de survivre.
La mort a du être instantanée."



Bonne journée.
_________________
Bien cordialement,
Poidevin .
Revenir en haut
Picanto
Invité

Hors ligne




MessagePosté le: 2011-10-13, 09:43    Sujet du message: Sir Jack traversant la nationale. Répondre en citant

  Bonjour le Forum

 Bonjour Serge

 J'apprécie assez vos posts ordinaires. Mais là vous nous faîtes un copier-coller d'un courriel
 émis sur un autre forum.  Texto.
 Il ne s'agit pas du rapport d'autopsie des docteurs Nallin et Girard mais d'une interprétation
 faite, sans doute avec compétence, mais interprétation quand même.
 Nallin et Girard qui étaient pourtant les mieux placés ne sont pas allé si loin dans leur conclusion,
 se bornant à dire que les deux blessures étaient mortelles, sans préciser le délai.

 Si Gaston a dit "tombé pour de bon" (et je crois à sa sincérité à ce moment) cela sous entend 
 qu'il était tombé au moins une fois auparavant.  Vous êtes bien d'accord ?

 Notre mini scénario se tient : Sir Jack reçoit une premiere balle alors qu'il est debout. Elle lui
 perce le poumon et il tombe près du puisard où il perd beaucoup de sang (la flaque).
 Au bout de quelques secondes il se relève et - réflexe de fuite - traverse la (petite) route en
 titubant et en position courbée. Gaston lui porte un deuxieme coup qui le fait tomber pour de
 bon et définitivement (fracture lombaire) de l'autre côté de la route.

 L'important c'est que le premier coup, bien que mortel, ne lui enlevait pas encore sa faculté de
 déplacement.

 Pour moi, Jack a bien traversé la route , par ses propres moyens.
Revenir en haut
Nicolas


Hors ligne

Inscrit le: 02 Déc 2008
Messages: 4 603
Localisation: rhone-alpes
Masculin

MessagePosté le: 2011-10-13, 10:43    Sujet du message: Les coups de feu . Répondre en citant

Bonjour à tous
Bonjour serge ,


Citation:
Jack Drummond n'a pas pu se mouvoir, quelques soient les 1ères lésions (la chronologie n'a plus d'importance).Cet homme était privé de la capacité de déplacement. La douleur insupportable ajoutée aux dégats subis par son organisme,l'empêchaient de toute réaction.Il a du s'abattre au sol très vite.






Donc, en résumé, on peut en déduire que les premières lésions, qu'elles aient été celles de la région thoraciqueou de la région vertébrale, et donc, en passant outre la chronologie, ont été très douloureuses et ont certainement privé la victime de ses facultés citées en avant.La douleur ressentie par la vixtime devait être insoutenable, insupportable.

Ces lésions étaient d'une extrême gravité.

En lisant le rapport, et même si je regrette l'absence de certains détails, sachant ce qui a occasionné ces lésions,
et si on me demande si cet homme a pu se mouvoir, et ce quelque soit l'ordre des tirs, ma réponse est NON.







En patois on dit de ce genre de discours ex-cathedra : " a ben parla ma qu' a di ? "Rien ne sert de noyer sous des termes savants la neutre vérité . Molière l'avait écrit . Ce brave docteur a une docte pensée mais il n' a jamais lu, ou mal ,des comptes rendus de combats , ni fait son service militaire dans une unité de combat . Sinon il aurait appris que sur le terrain beaucoup de théories sont caduques . En effet , j'ai eu pour officiers instructeurs dans une unité de combat (disciplinaire )toujours envoyée en première ligne et dont l'exprériencevenait d'indochine et aussi de la guerre d'Algérie .
Ils parlaient de cette carabine "américaine " si "pratique , mais ils n'en voulaient pas . La raison: les "viets "qui étaient transpercés par ses projectiles continuaient souvent à avancer tout en rafalant.
C''est là que j'ai appris la différence entre une balle qui a une onde choc paralysante avant même que de tuer et une autre qui peut tuer ,certes , mais sans ARRETER l'ennemi avant qu'il ne tombe "pour de bon "  ! 
Je ne crois pas que mes chefs instructeurs étaient des ignares , les médailles et galons ils les avaient obtenus auX combatS pas dans les livres .

Je maintiens sans m'appuyer sur aucun titre , ni peu d'âne , que tout homme peut ne pas mourir de suite après avoir reçu une balle à travers un poumon et tenter de survivre .
Maintenant on sait que certains meurent de peur à la piqure d'un moustic ..c'est la part émotionnelle dont  sans doute ce brave docteur
est pourvu et qu'il projète sur les autres .
Le débat est ouvert et merci à Serge.. de bien vouloir lui donner vie . Okay

Picanto écrit :
Citation:
L'important c'est que le premier coup, bien que mortel, ne lui enlevait pas encore sa faculté de déplacement.Pour moi, Jack a bien traversé la route , par ses propres moyens.




C'est le bon résumé de notre opinion et qui semble logique . Mais encore une fois le débat reste ouvert . On ne peut pas demander à ceux qui auraient vécu de telles expériences de témoigner depuis ce bas monde ...mais qui sait ?  Et que dirent les legistes en 1952 ?entr'autres :
Citation:
...La victime était debout lors qu'elle a été atteinte par la première balle ; elle devait se trouver debout et légèrement inclinée en avant lorsqu'elle a reçu la deuxième balle....





cette constatation montre à l'evidence que l'onde choc de la première balle n'a pas couché au sol la victime . CQFD .






_________________
Cordialement .


Dernière édition par Nicolas le 2011-10-13, 19:52; édité 5 fois
Revenir en haut
gorenflo


Hors ligne

Inscrit le: 03 Déc 2008
Messages: 1 467
Localisation: BdR
Masculin

MessagePosté le: 2011-10-13, 12:46    Sujet du message: Les coups de feu . Répondre en citant

Bonjour à tous, 
Nicolas a écrit:
Citation:

...La victime était debout lors qu'elle a été atteinte par la première balle ; elle devait se trouver debout et légèrement inclinée en avant lorsqu'elle a reçu la deuxième balle....



cette constatation montre à l'evidence que l'onde choc de la première balle n'a pas couché au sol la victime . CQFD .





Okay


Pour être un peu plus précis, nous dirons que, suite au premier coup de feu, sir Jack a très bien pu s'écrouler. Pour ma part, je pense même qu'il a s'écrouler. 


Mais il ne fait aucun doute qu'il a pu se relever puisque la deuxième balle le frappe alors qu'il est debout et légèrement penché en avant. CQFD comme vient de l'écrire Nicolas. 


Cela étant précisé, je reviens au fond de la question par une autre question : 


Pour quelle raison les Dominici auraient-ils jugé bon de transporter le corps de sir Jack de l'autre côté de la route ? 


Cette question avait déjà été abordée dans le premier forum et revient à la surface. Quand on connait la difficulté qu'il y a à déplacer un poids mort (c'est le cas de le dire) et ça je peux en parler puisqu'un jour j'ai dû déplacer un cadavre, quand on sait aussi qu'en traversant une route avec un cadavre dans les bras qui risque de vous échapper à tout moment on prend le risque d'être vu par un automobiliste de passage, on se demande bien, je me répète, quel est l'intérêt d'une telle manœuvre


Je veux bien que les Dominici aient été affolés après les coups de feu. On le serait à moins. Mais s'il s'agissait de dissimuler un cadavre, ça aurait pu être fait le long de la voiture Hillman ou bien à l'endroit où a été traîné  au matin, le cadavre de Anne, ou bien dans le ravin, ou bien, transporté sur une brouette vers la ferme. 


Mais pourquoi faire simple quand on peut faire compliqué ?  Question Question Question Question


A l'époque, certains avaient évoqué la possibilité que le cadavre ait été transporté de ce côté de la route pour être ensuite "embarqué" à bord d'un véhicule ce qui aurait permis de le faire disparaître. Ce qui, dans ce cas, suscite d'autres questions : 


- Et les autres cadavres ? Ceux d' Anne et Elizabeth ? Pourquoi ne pas les avoir déplacés à côté du premier ? 
- Pourquoi, dans tous les cas, déplacer le cadavre ? Reprenant la célèbre formule de Lagardère, le véhicule aurait pu se déplacer vers le cadavre plutôt que de prendre le cadavre pour le positionner de l'autre côté de la RN 96 dans la perspective d'un enlèvement. 


Allons, tout ceci n'est pas sérieux. En revanche, ce que je veux bien croire c'est que le cadavre de sir Jack ait été déplacé ou plutôt "arrangé" sur le bord de la route où il gisait. Car ce cadavre est tombé au poil, si j'ose dire, pour être ensuite bien dissimulé avec le lit de camp et le genêt. Ce peut être un hasard "heureux" pour le criminel mais j'ai un peu de mal à y croire. Il est très possible que les Dominici aient dû prendre le cadavre pour le mettre en position adéquate dans le fossé. Ça, c'est très possible. Et, à cette occasion, on peut imaginer qu'ils ont très bien pu se mettre du sang sur les pantalons, d'où lavage le lendemain. 


Mais je crois que s'il avait été simple de trimbaler un cadavre, celui-ci aurait plutôt fait le chemin en sens inverse, pour revenir vers le campement. 


Pour en finir, je voudrais bien savoir qui est ce forumeur (sur un autre forum, donc) qui se dit médecin ? Je ne prétends pas que c'est bidon, mais j'ai quelques doutes, à lire son vocabulaire. Ça ne ressemble pas vraiment à la prose d'Aldo dont nous savons, avec certitude puisque nous le connaissons, qu'il a exercé la médecine et la chirurgie durant toute sa carrière.


Cordialement. 
Revenir en haut
Nicolas


Hors ligne

Inscrit le: 02 Déc 2008
Messages: 4 603
Localisation: rhone-alpes
Masculin

MessagePosté le: 2011-10-13, 19:59    Sujet du message: Les coups de feu . Répondre en citant

Bonsoir Gorenflo ,
bonsoir à tous ,
J'avoue que la précision des posts de Gorenflo me rassure et me comble .

Citation:
Pour en finir, je voudrais bien savoir qui est ce forumeur (sur un autre forum, donc) qui se dit médecin ? Je ne prétends pas que c'est bidon, mais j'ai quelques doutes, à lire son vocabulaire. Ça ne ressemble pas vraiment à la prose d'Aldo dont nous savons, avec certitude puisque nous le connaissons, qu'il a exercé la médecine et la chirurgie durant toute sa carrière.




Je me suis fait la même réflexion pour avoir fréquenté longtemps le milieu et connaître aussi un peu Aldo .................................. (Salut Aldo. ) Okay


_________________
Cordialement .
Revenir en haut
Nicolas


Hors ligne

Inscrit le: 02 Déc 2008
Messages: 4 603
Localisation: rhone-alpes
Masculin

MessagePosté le: 2011-10-14, 05:00    Sujet du message: l'impact Répondre en citant

Bonjour à tous ,

pour continuer  avec " l'efficacité " des impacts de balles de la ROck Ola , qui n'est pas du tout un jouet , mais on parle ici de l'impact qui "assomme" avant de tuer ,
en voici encore un indice  .

Sur lady Anne les coups furent tirés non pas à bout touchant (pas de trace de poudre avec  le trou d'entrée ) mais à bout portant . Donc de très près . 
Que s'est il passé néanmoins ? Il aura fallu trois coups de feu pour la faire taire, avec une dernière balle dans le coeur .

Avec un magnum 357, la première balle l'aurait déjà sans doute assommée ..

Tous les avis autorisés , à ce sujet, sont les bienvenus .

NB ) Notons à ce sujet, l'amateurisme du tueur qui s'acharne à tirer dans la poitrine , alors qu'un "pro" lui aurait sans doute tiré au moins une balle dans la tête .
Je précise que là , par contre ,  je ne parle pas d'expérience!   Rolling Eyes
_________________
Cordialement .


Dernière édition par Nicolas le 2011-10-14, 17:59; édité 2 fois
Revenir en haut
Picanto
Invité

Hors ligne




MessagePosté le: 2011-10-14, 08:28    Sujet du message: L'impact. Répondre en citant

   Bonjour le forum 

 La balle à citer pour "assommer" ce n'est pas le 357 mais le 45ACP ( 11,43 ).
 Balle lente mais lourde.

 Les Américains qui avaient adopté le 9 para en 1985 (Beretta FS) reviennent
 doucement au 45 du bon vieux Colt 1911.
Revenir en haut
Nicolas


Hors ligne

Inscrit le: 02 Déc 2008
Messages: 4 603
Localisation: rhone-alpes
Masculin

MessagePosté le: 2011-10-14, 14:20    Sujet du message: Les coups de feu . Répondre en citant

Nicolas a écrit:
Bonsoir le forum , voici ce que l'on peut trouver sur ces deux armes et munitions sur Wikipedia ...Merci picanto pour cette précision sur la 45acp .



Citation:
Le .357 Magnum est considéré comme une excellente cartouche d'autodéfense et jouit toujours de la réputation de posséder le meilleur pouvoir d'arrêt parmi les munitions d'arme de poing. Bien que conçu pour la chasse, il fut rapidement adopté par la police ainsi que par les particuliers pour des applications d'autodéfense. Sa trajectoire plate et son recul modéré entre les mains d'un bon tireur sont ses meilleurs atouts. Cependant, son plus grand handicap demeure sa forte détonation qui peut endommager l'ouie si le tireur fait feu à l'intérieur d'une pièce plutôt qu'à l'extérieur. Certaines munitions de .357 sont chargées avec de la poudre lente et cela produit un éclair de bouche qui peut désorienter le tireur s'il fait feu la nuit. Ses deux meilleurs projectiles sont le 125 grs semi-chemisé à pointe creuse, et le projectile en plomb moulé de 158 grs avec un alliage solide de linotype.Dans les années 1930, le .357 Magnum était particulièrement adapté pour transpercer la carrosserie des voitures et les gilets pare-balles en acier de l'époque. La version dotée d'une balle spécifiquement destinée à percer le métal connut un grand succès aux États-Unis auprès des patrouilles autoroutières et des autres organisations de la police. Durant la Guerre de Corée, la munition .357 magnum chemisée s'est avérée efficace contre les gilets pare-balles portés par les soldats nord-coréens.








Citation:

Le .45 ACP en raison de sa balle lourde et lente provoque un recul (c'est-à-dire une quantité de mouvement) important comparativement à l'énergie cinétique qu'il développe. Son diamètre élevé limite la capacité des armes (le chargeur d'un Colt M1911 ne contient que 7 cartouches) et nécessite plus de ressources de production, ce qui constitue un inconvénient important en temps de guerre. Sa faible vélocité fut un inconvénient majeur durant la seconde Guerre mondiale car elle limitait la portée des pistolets mitrailleurs américains tels que le M1 et le M3A1 à une cinquantaine de mètres, soit une allonge environ deux fois inférieure à celle du MP40 utilisé par les forces allemandes.Toutefois, l'importance de son calibre et sa puissance modérée présentent plusieurs avantages :








  • son projectile de fort diamètre transmet, à taux d'expansion égal, davantage d'énergie à la cible qu'un plus petit calibre. Cela augmente les chances d'endommager un organe vital, ce qui se traduit par un bon pouvoir d'arrêt ;
  • sa puissance modérée ne provoque pas d'importantes flammes de bouche et détonation ;
  • elle développe une pression en chambre inférieure à celle d'autres munitions d'armes de poing donc ménage l'arme comme le tireur (en causant un recul moins violent que les munitions comparables) ;
  • elle réduit la capacité du projectile à traverser la cible, fait intéressant car un blessé nécessitera alors une intervention médicale plus lourde, un chirurgien devant extraire la balle qui ne sera pas ressortie d'elle même ;
  • sa balle sub-sonique rend possible l'utilisation efficace d'un silencieux sans besoin d'utiliser des cartouches spécifiques.
Véritable tradition américaine, elle est en concurrence avec le 9 mm Parabellum qui a tendance à s'imposer dans les armées. L'armée américaine abandonna ainsi le vénérable Colt M1911 pour le M9 au cours des années 1980 à la suite de quoi de nombreuses unités spéciales se redotèrent d'armes chambrées en .45 ACP.







Et puis pour bien s'entendre sur les mots entre "onde choc" et" pouvoir d'arrêt" . Moi même je ne savais pas bien la nuance .

http://fr.wikipedia.org/wiki/Pouvoir_d'arrêt













_________________
Cordialement .


Dernière édition par Nicolas le 2011-10-14, 20:39; édité 2 fois
Revenir en haut
Nicolas


Hors ligne

Inscrit le: 02 Déc 2008
Messages: 4 603
Localisation: rhone-alpes
Masculin

MessagePosté le: 2011-10-14, 17:03    Sujet du message: Les coups de feu . Répondre en citant

rebonsoir ,

Extrait du même site :

Citation:
Si la munition traverse la personne visée (« surpénétration »), elle n'aura pas cédé toute son énergie à la cible et donc n'aura délivré qu'une partie de son potentiel de dégâts. Par ailleurs, elle risque de blesser quelqu'un d'autre.


Cela confirme la" faiblesse "de la USM1 sur les victimes et le fait que Sir jack Drummond a bien pu se relever un instant pour tenter de s'enfuir .
Nos propos à ce sujet trouvent ici un autre écho favorable .
_________________
Cordialement .
Revenir en haut
gorenflo


Hors ligne

Inscrit le: 03 Déc 2008
Messages: 1 467
Localisation: BdR
Masculin

MessagePosté le: 2011-10-15, 06:59    Sujet du message: Les coups de feu . Répondre en citant

Bonjour, 


Serge 93140 m'a envoyé un message me faisant savoir que le médecin dont il parlait est un ami personnel, aujourd'hui en retraite. Dont acte. 
S'il le connaît personnellement, je n'ai pas à m'interroger plus longuement là-dessus et je considère que c'est bien un médecin qui a écrit. 


Ce qui ne veut pas dire que toute discussion soit terminée sur le fond : les médecins ne sont pas toujours d'accord entre eux et Aldo qui s'est 
longuement exprimé à une époque (depuis il a eu un grand malheur) ne disait pas que sir Jack s'était écroulé "pour de bon" dès la première blessure. 


D'autant qu'il faut alors expliquer comment a été faite la deuxième blessure, suivant quelle trajectoire : on peut imaginer, dans ce cas, le tireur lâcher un coup de feu
sur Jack allongé au sol et le frappant en oblique d'une vertèbre lombaire vers le foie, en remontant. Ce qui n'est pas impossible. 


Mais alors, et je reviens à ma question posée précédemment : 


Déplacer le corps de sir Jack, et lui seul, de l'autre côté de la route. Pourquoi faire ? 


Cordialement.  
Revenir en haut
Nicolas


Hors ligne

Inscrit le: 02 Déc 2008
Messages: 4 603
Localisation: rhone-alpes
Masculin

MessagePosté le: 2011-10-15, 09:19    Sujet du message: Les coups de feu . Répondre en citant

Bonjour Gorenflo
bonjour à tous ,

Au cours des procès que voit -on ? Des batailles d'"experts "! ..les uns contredisant les autres et inversemment .
A ce propos on se pose la question :de quoi sont ils "experts" s'ils ne sont jamais  d'accord sur un même fait ?
Alors si les experts se trompent quid d'un simple médecin ?
Pour ma part la vision des légistes de 52 est claire et me paraît conforme au tracé des  tâches de sang et à la chronologie des blessures .

La balle de l'arme qu'on connait, traverse un poumon et le corps tout entier, sans effet de "choc" (mot sans doute impropre pour des spécialistes) et,
le blessé après avoir accusé le coup (certes  ce ne doit pas être sans douleur )  se reprend et courbé tente de partir à l'opposé du tueur ...Là, ce dernier lui casse
une lombaire , lui éclate le foie et il tombe "pour de bon " . (Si je me souviens du rictus mortuaire de ce pauvre Jack , la douleur a dû être terrible en effet ).

Pourquoi déplacer un corps qui serait tombé près du puisard , mort, et le transporter ensuite de l'autre côté de la route? Cela  procède d'une imagination aussi
débordante que stérlie , car , comme dit Gorenflo , pourquoi faire ?

Pour l'enlèvement des corps ? foutaise . Cela ne résiste pas à l'analyse . A ce chapitre tout a été dit .(sur d'autres forums, dont celui acerboard aujourd'hui disparu
à cause d'une maladie virale foudroyante !)

Vers les 4 h du matin les témoins ont vu les lits de camp changer de place et c'est sans doute à cette heure là que le lit de camp, vu côté route debout contre la voiture, a quitté sa place pour rejoindre le cadavre de sir jacK .
 Il est 4 h et il n'y a ici aucune intention d'enlèvement mais plutôt de camouflage in situ !!
Alors, à quelle heure ce corps aurait été déplacé ? avant 4 h . Mais alors "ils"auraient eu tout le temps de l'enlever et déplacer les cadavres de Anne et d'Elisabeth aussi .
Le cadavre de S jack D . gisant de l'autre côté de la route n'était qu'un risque supplémentaire d'être démasqué trop tôt par un marcheur noctambule .
(il y en a eu cette nuit du 4/5 aout et il y en avait en ce temps là. Voir les pv . ) et matinal .
.
Je crois plutôt aussi  que, s'ils avaient pensé à déplacer le corps, c'aurait été dans le sens inverse pour le cacher derrière le puisard ..ou dans le ravin tout proche .
 Là où Gustave a commencé à vouloir tirer Anne par les pieds quand il a été derangé par Ricard .Mais ce ne fut pas le cas .  
_________________
Cordialement .
Revenir en haut
Nicolas


Hors ligne

Inscrit le: 02 Déc 2008
Messages: 4 603
Localisation: rhone-alpes
Masculin

MessagePosté le: 2011-10-16, 08:22    Sujet du message: Les coups de feu . Répondre en citant

erratum : "il est 4 heures il n' y a ici aucune intention d'elèvement , mais de camouflage in situ "

Il faut lire : "il est plus de 5h ...."
En effet , c'est vers 5h1/4 qu'Hebrard en passant , a vu le lit de camp debout .
Avec le jour naissant , la nécessité de dissimuler le cadavre devenait cruciale...
_________________
Cordialement .
Revenir en haut
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 05:41    Sujet du message: Les coups de feu .

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    l'Affaire Dominici-Le crime de Lurs Index du Forum -> l'Affaire Dominici ou le crime de Lurs ,60 ans après. -> Les Drummond . Le crime et le sort de la petite Elizabeth Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Index | creer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com