l'Affaire Dominici-Le crime de Lurs  Index du Forum

l'Affaire Dominici-Le crime de Lurs
La vérité sur le triple crime le plus célèbre .

 FAQFAQ   RechercherRechercher   MembresMembres   GroupesGroupes   S’enregistrerS’enregistrer 
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 

Le témoignage du gendarme MARQUE

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    l'Affaire Dominici-Le crime de Lurs Index du Forum -> l'Affaire Dominici ou le crime de Lurs ,60 ans après. -> Paul Maillet et tous les témoins.
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Nicolas


Hors ligne

Inscrit le: 02 Déc 2008
Messages: 4 601
Localisation: rhone-alpes
Masculin

MessagePosté le: 2011-04-14, 10:20    Sujet du message: Le témoignage du gendarme MARQUE Répondre en citant

Bonjour ,
ci dessous in extenso le témoignage du gendarme Marque de valensole en faction devant l'hôtel Ermitage

"aujourd'hui, dix-neuf mars mil neuf cent cinquante-trois à vingt et une heures trente, nous soussignés, Albert, Henri, Capitaine et Rebaudo Louis, Gendarme, nous rendons à la Brigade de Gendarmerie de Valensole, où nous recevons à vingt-trois heures la déclaration suivante de :
Marque, Émile, 38 ans, Gendarme, à la Brigade de Gendarmerie de Valensole (B-Alpes).

-"Le 4 août, mil neuf cent cinquante-deux, à partir de dix-huit heures, j'étais de service en police de la route à Digne devant l'hôtel de l'Hermitage . Un quart d'heure après mon arrivée à peu près, j'ai vu venant de la direction de Digne une voiture genre fourgonnette de couleur gris-vert, d'une taille un peu supérieure à la fourgonnette "203 Peugeot", mais plus carrée.

Cette voiture portait les lettres G B. à l'arrière gauche. Ce véhicule s'est arrêté dans la cour de l'hôtel, trois personnes en sont descendues , un homme, une femme et une enfant, qui sont entrées à l'hôtel où elles sont restées environ une heure.
 À la sortie de l'hôtel, elles sont remontées dans leur voiture et sont revenues sur la route nationale.
La voiture s'est arrêtée à ma hauteur et l'homme qui conduisait m'a demandé en français la direction de Château-Arnoux.
Il a dit quelques mots en anglais avec la femme qui était assise à sa gauche et il m'a semblé entendre le nom de Lurs dans leur conversation.
 La petite fille était assise derrière. Je ne puis donner un signalement précis de ces personnes ; l'homme paraissait avoir une cinquantaine d'années, portait de petites moustaches et avait des cheveux assez clairsemés, il semblait d'assez forte corpulence ; je crois me rappeler qu'il portait un veston noir. La femme était plus petite, elle lui arrivait à peu près à l'épaule , sa figure était ovale et ses cheveux châtain foncés ;
je n'ai pas remarqué sa robe. 
La petite avait les cheveux coupés courts tirant sur le blond . Je ne puis dire comment elle était habillée. Lorsque j'ai vu les photographies des Drummond et de leur voiture sur les journaux du lendemain, j'ai cru reconnaître les personnes qui m'avaient interpellé la veille. Je leur ai donné les renseignements qu'elles me demandaient et elles ont pris la direction de Digne.

Une heure environ après leur départ, une voiture conduite intérieure venant de la direction de Nice s'est arrêtée devant l'Hermitage .
Cette voiture était de couleur marron du moins autant que je m'en souvienne et d'une taille qui pouvait s'intercaler entre la 4 C V. Renault et la 203 Peugeot, assez carrée assez haute et d'un modèle qui me paraissait ancien. Il y avait à l'intérieur un homme et une femme. L'homme sans descendre m'a demandé en français, avec accent anglais, où on pouvait manger, il m'a demandé également si je n'avais pas vu passer une voiture anglaise.
Sur ma réponse affirmative il m'a demandé quelle direction avait pris cette voiture, je lui ai indiqué qu'elle était partie en direction de Château-Arnoux, et lui ai dit qu'ils pouvaient manger à l'Hermitage .
 Ils sont entrés dans la cour de l'hôtel avec leur voiture et tous les deux sont descendus de l'auto. L'homme est rentré à l'hôtel, la femme est restée debout près de la voiture. Au bout d'un quart d'heure environ l'homme est sorti de l'hôtel à une allure assez vive ; ils sont remontés tous les deux rapidement dans la voiture et ont démarré précipitamment en prenant rapidement de la vitesse, comme s'ils étaient pressés. Ils ont pris la direction de Digne.
L'homme qui avait une taille de 1 m 80 environ, svelte, âgé d'une trentaine d'années, nue-tête, il me semble qu'il avait les cheveux plaqués ;
 il était habillé d'une chemisette et d'un pantalon blancs. La femme était d'une taille de 1 m 60 environ, vêtue de noir, plutôt mince, les cheveux courts et frisés, châtain-clairs .
La voiture portait à l'arrière les lettres G. B. placées à gauche. Je ne puis donner aucun renseignement sur l'immatriculation des véhicules dont je viens de vous parler...

.
_________________
Cordialement .


Dernière édition par Nicolas le 2011-04-14, 14:56; édité 1 fois
Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: 2011-04-14, 10:20    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Nicolas


Hors ligne

Inscrit le: 02 Déc 2008
Messages: 4 601
Localisation: rhone-alpes
Masculin

MessagePosté le: 2011-04-14, 10:37    Sujet du message: Le témoignage du gendarme MARQUE Répondre en citant

Bonjour ,
bien évidemment ce témoigage bien tardif a été récupéré par les tenants de la thèse de l'espionnage .

Ce témoignage à été mis ici pour que vous puissiez y apporter vos remarques et réflexions ..
Citation:
L'homme sans descendre m'a demandé en français, avec accent anglais, où on pouvait manger, il m'a demandé également si je n'avais pas vu passer une voiture anglaise.






Pour ma part, j'en ferai une et pas des moindres , le couple qui arrive devant l'Ermitage  en voiture marron et
qui serait à la recherche (supposée ) des Drummond ,n'ont qu'une préoccupation : savoir où ils pourraient diner !!!

Quand on est à la recherche de gens (Drummond), qui est  suggerée par Marque comme étant pressante , il me semble que le premier
souci ne serait pas d'aller diner, mais de les retrouver ..

Il me semble encore que lorsqu'on a la qualité de savant comme l'avait Drummond, s'il avait donné un rendez vous à quelqu'un il l'aurait
"assuré "et ne serait pas parti en direction de Lurs au jugé , en laissant le doute . Car si les deux couples n'étaient pas en contact,
 comment le couple arrivant à 20h à Digne saurait que les Drummond venaient de passer ou étaient supposés l'être à cette heure ,  
devant l'Ermitage ?

Il était plus facile aux Drummond , dans le cas d'un rendez vous, de le fixer à l'hôtel à Digne , c'eût été encore plus discrét et efficace
qu'au bord d'une Nationale avec tout un bazar et avec femme et enfant . A moins que Drummond ait fondu  des neuronnes avec la chaleur Provençale ..

Bref , ce témoignage apparait plus que suspect ..on ne sait ce que faisait ce gendarme durant la guerre ..il ne faudrait pas qu'il ait appartenu
au même réseau de résistants que les Dominici , sinon on pourrait penser à un témoignage de secours entre "camarades" ...?  
_________________
Cordialement .


Dernière édition par Nicolas le 2011-04-14, 14:58; édité 2 fois
Revenir en haut
gorenflo


Hors ligne

Inscrit le: 03 Déc 2008
Messages: 1 465
Localisation: BdR
Masculin

MessagePosté le: 2011-04-14, 12:30    Sujet du message: Le témoignage du gendarme MARQUE Répondre en citant

Bonjour Nicolas,
Bonjour à tous,

Le témoignage du gendarme Marque est discutable. Rien ne permet d'affirmer qu'il est le reflet de la réalité, pour diverses raisons. Je n'ai pas le temps tout de suite, mais je répondrai plus précisément là-dessus, ce soir.

On peut lire une étude sur ce point chez Samuel Huet :

http://www.samuelhuet.com/lurs/53-lursfacts/410-temoignage-marque.html


Amicalement.

 
Revenir en haut
Nicolas


Hors ligne

Inscrit le: 02 Déc 2008
Messages: 4 601
Localisation: rhone-alpes
Masculin

MessagePosté le: 2011-04-14, 18:27    Sujet du message: Le témoignage du gendarme MARQUE Répondre en citant

Bonsori à tous ,
bonsoir gorenflo,

Je viens de lire vos textes sur le témoignage de Marque . Nous sommes d'accord sur l'ensemble, et surtout sur certains points qui n'ont
pas été vérifiés par le Cne Albert , comme les coups de teléphone donnés (et reçus)depuis l'Ermitage le 4 au soir entre 18h30 et 20h ..
et aussi de savoir si le receptionniste se  souvenait de quelque chose ..mais pour cela, 8 mois après , il y avait peu de chance d'obtenir un témoignage ..mais sait -on jamais ? Un détail , une attitude particulière aurait pu marquer sa mémoire .

Là ou peut être je serais moins en phase , c'est sur la remarque que fait Samuel Huet sur la prononciation du mot Lurs par l'anglais .(lours)
Quand je cherche un patelin au USA , voire en Italie , je m'attache à mémoriser la prononciation exacte , d'une part pour être certain qu'on ne va pas m'envoyer de bonne foi au diable vauvert , d'autre part parce que les mots doivent le plus possible conserver leur sonorité d'origine pour les raisons précédentes et autres connexes aussi nécessaires qu'utiles.

J'ai reçu longtemps des étrangers , et j'ai pu constater qu'il faisaient l'effort d'avoir la bonne prononciation spécialement pour demander
des localités . Mais cela n'empêche pas en effet , que les Anglais prononcent naturellement nos u en ou ..of course ! de vélo !

Bien entendu, ce n'est qu'une remarque qui ne vaut que pour mon expérience et qui n'en fait pas une loi pour affirmer que ce jour là les anglais
"poursuiveurs " ont bien prononcé LURS et non pas LOurs entr'eux ..my dear ..lire .
Amicalement .
_________________
Cordialement .
Revenir en haut
gorenflo


Hors ligne

Inscrit le: 03 Déc 2008
Messages: 1 465
Localisation: BdR
Masculin

MessagePosté le: 2011-04-14, 20:45    Sujet du message: Le témoignage du gendarme MARQUE Répondre en citant

Re bonsoir,

A propos du témoignage du gendarme Marque, il y a tout de même un problème. Guerrier nous annonce que les Drummond sont très probablement passés par l'Ermitage pour y prendre un "high tea".
Si le témoignage de Marque est exact, ce serait vers 18h15. Mais d'autres personnes ont été entendues dans cette affaire, des témoins qui ont fait leur déclaration devant le commissaire Prudhomme,
chargé par le juge Périès d'entendre des personnes qui auraient vu les Drummond dans l'après-midi du 4 août à Digne. Sur commission rogatoire du juge, ces personnes ont dû prêter serment de
dire la vérité. Et d'ailleurs on voit mal pourquoi elles auraient raconté des mensonges.

C'est ainsi qu'a été entendu un sieur JOSIEN René, 52 ans, directeur de l'EDF, le 16 août 1952 (et non au mois de mars 1953). Il déclare :
" Je me souviens parfaitement avoir remarqué la présence dans l'arène du spectacle taurin à Digne, le lundi 4 août, d'un homme qui prenait des croquis et que j'ai reconnu le lendemain pour être
M. DRUMMOND, victime d'un crime. J'ai remarqué qu'il était accompagné d'une fillette d'une dizaine d'années. Je vous précise même que M. DRUMMOND a renvoyé le ballon dans l'arène pendant
le spectacle de toro-ball soit vers 18h45".

Le même jour est entendue une dame BIZOT, Rose, débitante de boissons à Digne qui déclare :

"Je suis propriétaire du bar "La Taverne", 19, Bd Gassendi. Le lundi 4 août, à une heure que je ne peux fixer avec précision mais qui se situe entre 18h30 et 19h00, de toute façon un peu avant la sortie
du spectacle taurin, j'ai remarqué à ma terrasse une famille anglaise. J'ai entendu une petite fille âgée d'une dizaine d'années, vêtue d'une blouse en nylon cloqué bleu ciel, parler à mon chien. Elle
essayait, et c'est ce qui a attiré mon attention, de faire tremper les pattes du chien dans le ruisseau.
Le père, âgé d'une soixantaine d'années, était vêtu de gris, chemise blanche ouverte. Il avait des moustaches grises en brosse. Il me semble que la femme était habillée en foncé. Je crois qu'il s'agit
de la famille Drummond assassinée à Lurs.
Je n'ai pas remarqué leur départ, la foule ayant envahi le boulevard".

Donc, si l'on en croit ces témoins, vers 18h45, les Drummond étaient soient dans l'arène, soit en train de se rafraichir sur le boulevard Gassendi, mais n'étaient pas à l' Ermitage, situé à la sortie de Digne,
à deux km environ du centre ville. Et en admettant qu'ils y seraient allés après, qu'ils y seraient donc arrivés vers les 19h00, qu'ils y auraient pris un high tea ou un little tea (encore que cela parait curieux
puisqu'ils ont, a priori, bu un verre à la terrasse de la Taverne) , je me demande comment ils auraient fait ensuite pour arriver près de la Grand'Terre vers 19h45.

Cordialement.





Dernière édition par gorenflo le 2011-04-15, 06:19; édité 1 fois
Revenir en haut
Nicolas


Hors ligne

Inscrit le: 02 Déc 2008
Messages: 4 601
Localisation: rhone-alpes
Masculin

MessagePosté le: 2011-04-15, 02:01    Sujet du message: Le témoignage du gendarme MARQUE Répondre en citant

Bonsoir à tous ,
 bonsoir Gorenflo,
Gorenflo écrit :
Citation:
Donc, si l'on en croit ces témoins, vers 18h45, les Drummond étaient soient dans l'arène, soit en train de se rafraichir sur le boulevard Gassendi, mais n'étaient pas à l' Ermitage, situé à la sortie de Digne,
à deux km environ du centre ville. Et en admettant qu'ils y seraient allés après, qu'ils y seraient donc arrivés vers les 19h00, qu'ils y auraient pris un high tea ou un little tea (encore que cela parait curieux
puisqu'ils ont, a priori, bu un verre à la terrasse de la Taverne) , je me demande comment ils auraient fait ensuite pour arriver près de la Grand'Terre vers 19h45.





En fonction des témoignages que tu cites , il apparait en effet curieux que les Drummond soient allés (dans un laps de temps si court de surcroît) à L'Ermitage pour y prendre un "high tea " après avoir bu au Bvd Gassendi.
Ce qui rend encore plus étrange le témoignage du gendarme Marque .

Alors quelles furent les intentions de Marque ? Doit on penser comme Aldo qu'avec le temps il a subi un phénomène
"d'auto-suggestion " ou bien qu'il a tenté une manipulation téléguidée ?
D'où sortait ce Marque ? La réponse est peut être dans son passé .
amicalement.

_________________
Cordialement .
Revenir en haut
Picanto
Invité

Hors ligne




MessagePosté le: 2011-04-15, 09:05    Sujet du message: Le témoignage du gendarmr Marque. Répondre en citant

 B onjour le Forum

 Le témoignage du gendarme Marque est un casse-tête.
 Je m'y perds ! Une idée toute à trac :
  Et si les Drummond étaient les passagers de la deuxieme voiture anglaise.
  Et non pas ceux de la premiere ?  Pour les horaires ça cadre mieux.

 Si ça vous parait absurde ne répondez pas.
Revenir en haut
Nicolas


Hors ligne

Inscrit le: 02 Déc 2008
Messages: 4 601
Localisation: rhone-alpes
Masculin

MessagePosté le: 2011-04-15, 15:19    Sujet du message: Le témoignage du gendarme MARQUE Répondre en citant

Bonsoir picanto,

Impossible selon Marque . Il dit que les supposés Drummond sont arrivés vers 18h15 , qu'ils sont restés une heure à l'hôtel .
Donc ils en seraient partis à 19h15 . Marque dit ensuite qu'une heure après leur départ il a vu l'autre couple d'Anglais arriver ..donc 20h15 . A cette heure là les Drummond étaient arrivés sur le bivouac .

Et comme le démontre Gorenflo ils ne pouvaient être sur le cours Gassendi à 18h45 , puis prendre leur voiture ,
sortir de Digne avec la circulation due à la fête, et arriver  l'Ermitage à 18h15 Rolling Eyes !!!  .

Le pauvre Marque mal .
amicalement
_________________
Cordialement .


Dernière édition par Nicolas le 2011-04-16, 02:27; édité 1 fois
Revenir en haut
gorenflo


Hors ligne

Inscrit le: 03 Déc 2008
Messages: 1 465
Localisation: BdR
Masculin

MessagePosté le: 2011-04-15, 21:35    Sujet du message: Le témoignage du gendarme MARQUE Répondre en citant

Bonsoir à tous,


Nicolas a écrit:
ils ne pouvaient être sur le cours Gassendi à 18h45 , puis prendre leur voiture , sortir de Digne avec la circulation due à la fête, et arriver  l'Ermitage à 18h15 Rolling Eyes


En effet. A moins d'avoir une machine à remonter le temps. Okay
Revenir en haut
Nicolas


Hors ligne

Inscrit le: 02 Déc 2008
Messages: 4 601
Localisation: rhone-alpes
Masculin

MessagePosté le: 2011-04-16, 02:29    Sujet du message: Le témoignage du gendarme MARQUE Répondre en citant

Bonjour Gorenflo ,

Je crois qu'avec aussi ta démonstration de l'emploi du temps des Drummond sur le cours Gassendi en fin d'après midi , le témoignage
de Marque est définitivement à mettre au placard ! On en voit l'incohérence qui tue ! Okay
Amicalment .
_________________
Cordialement .
Revenir en haut
franklin1954


Hors ligne

Inscrit le: 11 Jan 2009
Messages: 117
Localisation: Belgique, la Wallonie
Masculin

MessagePosté le: 2011-05-04, 13:49    Sujet du message: Le témoignage du gendarme MARQUE Répondre en citant

Salut Nicolas,
Salut à tous,

Dommage que ce témoignage est à oublier.
Il nous dit clairement qui conduisait la voiture, puisque la dame se trouve à gauche de l'homme.
Comme le volant de l'Hillman se trouve à droite .... CQFD.

Tant pis ...
_________________
Cordialement,
Franklin
Revenir en haut
Nicolas


Hors ligne

Inscrit le: 02 Déc 2008
Messages: 4 601
Localisation: rhone-alpes
Masculin

MessagePosté le: 2011-05-04, 20:04    Sujet du message: Le témoignage du gendarme MARQUE Répondre en citant

Bonsoir Franklin ,
Citation:
dit clairement qui conduisait la voiture, puisque la dame se trouve à gauche de l'homme

c'est exact  , cependant je crois me souvenir que c'est Lady Anne qui conduisait d'ordinaire ?? à vérifier car il y a longtemps que
j'ai lu ce point de détail .

bonne soirée
_________________
Cordialement .
Revenir en haut
gorenflo


Hors ligne

Inscrit le: 03 Déc 2008
Messages: 1 465
Localisation: BdR
Masculin

MessagePosté le: 2011-05-04, 20:13    Sujet du message: Le témoignage du gendarme MARQUE Répondre en citant

Bonsoir à tous, 


En effet, ce point est noté chez Guerrier qui dit que c'est lady Anne qui conduisait car sir Jack avait eu un problème de santé quelques mois auparavant, dont il se remettait. Il me semble qu'il parle d'une attaque. Ce sont peut-être les Marrian qui ont donné ce détail, je ne me souviens pas. 


Cordialement. 
Revenir en haut
Picanto
Invité

Hors ligne




MessagePosté le: 2011-05-05, 00:15    Sujet du message: Le témoignage du gendarme Marque. Répondre en citant

   Bonsoir le Forum

 Je confirme.  Pour avoir lu aussi (Guerrier ? ) que c'était lady Ann qui conduisait.

 Mais alors le témoignage de Marque est encore moins crédible puisqu'il dit :
 " l'homme qui conduisait m'a demandé en Français ...." or en plus on sait que
 Jack Drummond ne parlait pas notre langue.

 J'ai l'impression que le gendarme Marque fait une belle salade. Ce qui expliquerait
 peut-être que, peu sûr de lui, il n'ait pas témoigné spontanément et plus tôt. 
Revenir en haut
Nicolas


Hors ligne

Inscrit le: 02 Déc 2008
Messages: 4 601
Localisation: rhone-alpes
Masculin

MessagePosté le: 2011-05-05, 08:22    Sujet du message: Le témoignage du gendarme MARQUE Répondre en citant

Bonjour à tous , bonjour Picanto ,

Citation:
J'ai l'impression que le gendarme Marque fait une belle salade. Ce qui expliquerait peut-être que, peu sûr de lui, il n'ait pas témoigné spontanément et plus tôt.


Cela ressemble plus à" une salade" en effet qu'à un vrai témoignage ..Pourquoi ces Anglais seraient si pressés de retrouver les Drummond à l'Ermitage si le rendez vous était à Lurs ?

Pourquoi étaient ils si soucieux de trouver d'abord un restaurant pour manger s'ils avaient un  rendez -vous si important ?
Mais le plus troublant est de constater la date tardive de ce témoignage : mars 53 .
Or,depuis Nov /dec Gustave est sous le feu des projecteurs qui commencent à le brûler et le
17  janvier 53 "la balance " de Maillet va accentuer la focale  sur le Clan ..et voilà notre camarade Marque
qui va venir au secours de la famille en créant la confusion avec ce soit -disant couple d'Anglais qui auraient
été à la recherche des Drummond ....
Je l'ai déjà écrit , la solution pourrait être dans l'entourrage de Marque et dans son passé durant la guerre ...
Quelles affinités avait il avec les FTP , le Parti , et la Résistance ? Trop tard pour le savoir ?
_________________
Cordialement .
Revenir en haut
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 10:52    Sujet du message: Le témoignage du gendarme MARQUE

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    l'Affaire Dominici-Le crime de Lurs Index du Forum -> l'Affaire Dominici ou le crime de Lurs ,60 ans après. -> Paul Maillet et tous les témoins. Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Index | creer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com