l'Affaire Dominici-Le crime de Lurs  Index du Forum

l'Affaire Dominici-Le crime de Lurs
La vérité sur le triple crime le plus célèbre .

 FAQFAQ   RechercherRechercher   MembresMembres   GroupesGroupes   S’enregistrerS’enregistrer 
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 

Madeleine Jacob - A vous de juger

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    l'Affaire Dominici-Le crime de Lurs Index du Forum -> l'Affaire Dominici ou le crime de Lurs ,60 ans après. -> Le procès de Digne ..
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
franklin1954


Hors ligne

Inscrit le: 11 Jan 2009
Messages: 117
Localisation: Belgique, la Wallonie
Masculin

MessagePosté le: 2010-09-10, 10:56    Sujet du message: Madeleine Jacob - A vous de juger Répondre en citant

Bonjour à tous,

Extrait du site de Samuel Huet: Bibliographie commentée.

Il s'agit de Madeleine Jaob - A vous de juger.

Citation:
Et un passage véritablement extraordinaire, à propos d'un incident du procès sur lequel aucun autre commentateur, à ma connaissance, n'a attiré l'attention : il s'agit d'un moment de la déposition de Sébeille. "Lorsque le commissaire Sébeille en arrive au massacre de la petite fille [...] l'attitude du vieux se modifie. Il semble que ses yeux s'enfoncent profondément dans ses orbites. Lentement, on le voit osciller d'avant en arrière. Lentement, et puis moins lentement, et puis plus vite... C'est un spectacle extraordinaire. Gaston Dominici subit visiblement un choc nerveux. Il n'extériorisera pas autrement que par ce balancement insupportable, douloureux, commun à qui souffre physiquement. Le rappel de la mort de la petite Élisabeth a provoqué en lui quelque chose que ne saurait faire naître le récit de la mort des parents Drummond"

Comme lors de la reconstitution, Gaston est visiblement ému lorsqu'on parle de la mort de la petite.
_________________
Cordialement,
Franklin
Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: 2010-09-10, 10:56    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Nicolas


Hors ligne

Inscrit le: 02 Déc 2008
Messages: 4 602
Localisation: rhone-alpes
Masculin

MessagePosté le: 2010-09-10, 18:51    Sujet du message: Madeleine Jacob - A vous de juger Répondre en citant

Bonsoir franklin,

C'est vrai et cela constitue à mes yeux un des temps remarquables et récurrents de cette affaire .
Du début jusqu'à la fin , Gaston se montre très affecté par la mort de la petite Elisabeth .  C'est l'indication
d'une non acceptation de la mort d'une innocente .

Etait-ce parce qu'il n'avait pas commis ce meurtre là ?
Etait-ce parce qu'il l'avait commis et qu'il en a gardé un horrible souvenir ..?

On pourrait ainsi énumérer d'autre états d'âme possibles , mais dans tous les cas ces signes d'affectation profonde et manifestes
démontrent  qu'il ne peut être étranger au triple crime .
_________________
Cordialement .


Dernière édition par Nicolas le 2010-09-11, 11:59; édité 2 fois
Revenir en haut
gorenflo


Hors ligne

Inscrit le: 03 Déc 2008
Messages: 1 465
Localisation: BdR
Masculin

MessagePosté le: 2010-09-10, 19:19    Sujet du message: Madeleine Jacob - A vous de juger Répondre en citant

Nicolas a écrit:
On pourrait ainsi énumérer d'autres états d'âme possibles , mais dans tous les cas ces signes d'affectation profonde et manifestes démontrent  qu'il ne peut être étranger au triple crime .




Evidemment. Okay
Revenir en haut
Nicolas


Hors ligne

Inscrit le: 02 Déc 2008
Messages: 4 602
Localisation: rhone-alpes
Masculin

MessagePosté le: 2010-09-11, 12:09    Sujet du message: Madeleine Jacob - A vous de juger Répondre en citant

Bonjour à tous ,
madeleine Jacob a vu et écrit :
Citation:
Lentement, et puis moins lentement, et puis plus vite... C'est un spectacle extraordinaire. Gaston Dominici subit visiblement un choc nerveux. Il n'extériorisera pas autrement que par ce balancement insupportable, douloureux, commun à qui souffre physiquement. Le rappel de la mort de la petite Élisabeth a provoqué en lui quelque chose que ne saurait faire naître le récit de la mort des parents Drummond

Terrible souvenir donc, d'une mort qui n'a dû être ni rapide ni dans la foulée du coup de folie ..Il a dû voir la fillette le supplier de la laisser vivre .. et c'est de sang froid
qu'il l'a lâchement achevée .
Il y a eu entre Gaston et Elisabeth un drame d'une rare intensité pour
qu'il en fut marqué ainsi .
Une terrible excution dont lui seul en a gardé les profonds stigmates
 ..du coup cela exonère Gustave qui , lui , n'a pas montré la même souffrance morale
 pour la même chose .


_________________
Cordialement .
Revenir en haut
gorenflo


Hors ligne

Inscrit le: 03 Déc 2008
Messages: 1 465
Localisation: BdR
Masculin

MessagePosté le: 2010-09-11, 12:18    Sujet du message: Madeleine Jacob - A vous de juger Répondre en citant

Bonjour Nicolas,
Bonjour à tous,

Nicolas a écrit:
 ..du coup cela exonère Gustave qui , lui , n'a pas montré la même souffrance morale
 pour la même chose .


Là, à ta place, je serais plus prudent. Evidemment, on ne peut rien dire de certain mais les individus ne sont pas tous les mêmes. Et même si nous n'avons pas connu personnellement les Dominici,
nous avons tous lu et compris que Gaston et Gustave avaient des caractères bien différents.
Moi ce Gustave, je l'imagine plutôt comme un animal à sang froid, un être assez insensible aux autres, peu émotif. Peut-être suis-je dans l'erreur. Mais il n'est pas impossible qu'il ait été présent, voire même
agissant, et qu'il ait digéré tout cela bien plus faciement que Gaston qui, sous son côté matamore, était peut-être plus sensible que lui.
Tout cela, bien entendu, sans certitude.

Amicalement.
Revenir en haut
Nicolas


Hors ligne

Inscrit le: 02 Déc 2008
Messages: 4 602
Localisation: rhone-alpes
Masculin

MessagePosté le: 2010-09-11, 18:01    Sujet du message: Madeleine Jacob - A vous de juger Répondre en citant

Bonsoir à tous ,

Salut Gorenflo ,

Bien entendu, je n'ai pas mis le conditionnel et ce faisant je m'attendais à une pertinence de ta part . Razz

Tu sais ce que je pense des regards de Gustave (encore le lendemain avec la famille sous la tonnelle ..) que je n'aurais pas pris en stop
 moi non plus la nuit du crime si ..
Il a l'air froid, "ailleurs"  et têtu si bien que tu nous as répété,  il a longtemps , les propos de Constant qui le trouvait "aussi facile à pincer qu'une vitre" ...


Amicalment .
_________________
Cordialement .
Revenir en haut
Nicolas


Hors ligne

Inscrit le: 02 Déc 2008
Messages: 4 602
Localisation: rhone-alpes
Masculin

MessagePosté le: 2012-11-08, 08:50    Sujet du message: les pantalons Répondre en citant

Bonjour . 


Toujours chez M. Jacob on trouve p . 73 cette phrase " ..en outre , au gardien Bocca , Gaston aurait confié que Gustave avait fait observer quand il rentra au matin du 5 août : "Tu as lavé ton pantalon ", ce qui signifiait que Dominici avait cherché à faire disparaître les taches de sang .  


ET Dominici de nier , non pas l'avoir dit , mais de l'avoir dit de son plein gré ! 


Cette déclaration n'aurait pas dû passer inaperçue car elle pourrait éclairer les gestes de Gaston après avoir tué la fillette . 


Nous nous souvenons qu'il a déclaré s'être lavé les mains, mais il varie entre "dans la Durance" et "le petit ruisseau "près de la ferme ..Il ne parlera plus 
ensuite de la Durance . Mais il a dit "dans la Durance " ! Cela m'avait interpellé .


Imaginons alors ceci : Gaston a du sang sur lui , et c'est compromettant . Tout comme les restes de la carabine . Dans sa logique d'homme pressé et stressé,
il songe tout à la fois à faire disparaître la carabine , le sang sur les mains et sur le pantalon  pour ne pas être surpris ainsi maculé .


La solution évidente , immédiate et qui peut satisfaire sans trop réfléchir aux deux obligations : la Durance . Il y va jeter la carabine dans la recule et se lave pantalon et mains à la fois . 
Je crois que des traces de pas suspectes avaient été vues près de ce trou d'eau ..on ne sait pas si Ranchin et Culioli avaient été guidés  par la présence de 
celles -ci  pour aller voir de plus près dans le trou d'eau ? 


Quoi qu'il en soit , il est tout à fait probable que Gaston soit revenu à la ferme après son forfait, le pantalon mouillé . Le même pantalon qui séchait dans l'après midi du 5 et dont Marie avait fini le trempage . 


Et cette question de Gustave me parait s'inscrire dans la logique du moment . 
_________________
Cordialement .


Dernière édition par Nicolas le 2012-11-08, 14:58; édité 2 fois
Revenir en haut
gorenflo


Hors ligne

Inscrit le: 03 Déc 2008
Messages: 1 465
Localisation: BdR
Masculin

MessagePosté le: 2012-11-08, 10:35    Sujet du message: Madeleine Jacob - A vous de juger Répondre en citant

Bonjour Nicolas, 
Bonjour à tous, 


Effectivement, Madeleine Jacob cite bien cette phrase dans son livre selon laquelle Gustave aurait fait remarquer à son père que celui-ci avait lavé son pantalon 
dans la nuit. On comprend, à la lire, que c'est le sous-brigadier Bocca qui en parle dans son témoignage devant la cour d'assises. Excellente chose de relever ce passage 
car il est intéressant.  Okay


Et voici encore une bonne raison de s'énerver. 


Car cette remarque dont l'importance n'échappe à personne ... on ne la trouve nulle part ! Hormis dans le livre de Madeleine Jacob qui assistait aux débats. Il ne 
fait pas de doute qu'elle a bien été prononcée à ce moment, devant la cour d'assises. Ou alors, il faudrait admettre que Madeleine Jacob invente des propos qu'elle 
place dans la bouche des protagonistes. 


Mais le sous-brigadier BOCCA n'a jamais déclaré cela dans les procès-verbaux d'audition le concernant, c'est à dire le PV du 21 novembre 1953 puis celui de 
la confrontation avec Gaston le 7 décembre 1953. 


C'est tout de même bien dommage. Certes, ce n'est pas pour autant que Gaston aurait été convaincu qu'il devait enfin dire la vérité. Mais c'est tout de même un élément 
intéressant qui vient conforter la constatation de Girolami et qui met donc Gaston directement en cause. Du sang sur son pantalon, il n'est pas arrivé là tout seul. 


On remarque, au passage, que Gaston après ses aveux du 14 novembre à Guérino, même s'il les rétracte avec Bocca, est tout de même dans une phase "autoaccusatoire". 
Car expliquer que son fils lui fait remarquer au matin qu'il a lavé son pantalon, ce n'est pas anodin. A part d'être jobard, on voit mal pourquoi Gustave irait avancer cette phrase à un 
homme qui aurait passé la nuit dans son lit. C'est donc une remarque importante. 


Et Bocca ne le déclare pas au juge ! 


Cela lui revient lors du procès ! Une fois de plus, on croit rêver ! Cette affaire est truffée d'imprécisions de cet ordre. 
C' est l'affaire des occasions manquées. 


Cordialement. 
Revenir en haut
Tartarin
Invité

Hors ligne




MessagePosté le: 2012-11-08, 14:46    Sujet du message: Madeleine Jacob - A vous de juger Répondre en citant

Bonjour,

Pour moi l'épisode du(des) pantalon(s) est l'élément le plus fort de cette enquête qui ne l'aura pas retenu ou du moins développé...

A mon avis Madeline JACOB ne l'a pas inventé !

Mais dans cette affaire il y a tant d'incompréhensions...

TARTARIN
Revenir en haut
Nicolas


Hors ligne

Inscrit le: 02 Déc 2008
Messages: 4 602
Localisation: rhone-alpes
Masculin

MessagePosté le: 2012-11-08, 15:03    Sujet du message: Madeleine Jacob - A vous de juger Répondre en citant

Bonjour Gorenflo , bonjour tartarin , 
bonjour à tous .

 
Citation:
A mon avis Madeleine JACOB ne l'a pas inventé ! 



D'autant qu'elle ajoute la réponse de Gaston : ".. ça , cette histoire de pantalon, on me l'a fait dire . " 


Oui, mais on ne lui a pas fait faire . 
_________________
Cordialement .


Dernière édition par Nicolas le 2012-11-08, 20:55; édité 1 fois
Revenir en haut
Nicolas


Hors ligne

Inscrit le: 02 Déc 2008
Messages: 4 602
Localisation: rhone-alpes
Masculin

MessagePosté le: 2012-11-08, 20:54    Sujet du message: Madeleine Jacob - A vous de juger Répondre en citant

Bonsoir à tous , bonsoir Gorenflo ,


Gorenflo écrit :
 
Citation:
Car expliquer que son fils lui fait remarquer au matin qu'il a lavé son pantalon, ce n'est pas anodin. A part d'être jobard, on voit mal pourquoi Gustave irait avancer cette phrase à un homme qui aurait passé la nuit dans son lit. C'est donc une remarque importante. 

Bien dit . 


Plus haut j'avais pensé que cette remarque avait pu être faite par Gustave quand Gaston revient pour la première fois de la scène du crime , mais ce 
pourrait être aussi quand Gaston revient, vers 8 h, de garder les chèvres ..mais allez donc savoir avec tous ces blancs !










Amicalement .
_________________
Cordialement .
Revenir en haut
Nicolas


Hors ligne

Inscrit le: 02 Déc 2008
Messages: 4 602
Localisation: rhone-alpes
Masculin

MessagePosté le: 2012-11-09, 09:51    Sujet du message: Madeleine Jacob - A vous de juger Répondre en citant

bonjour , 
bonjour Gorenflo.
Gorenflo écrit :  
 
Citation:
C' est l'affaire des occasions manquées

Et Giono précise à chaud :
 
Citation:
.....mare de sang . dit et oublié aussitôt . on n'en parle plus  . Le Dossier n'a pas d’oreilles , il n'a même pas d'intelligence . Il ne contient que des procès verbaux .

Tellement les "détails " ont été négligés par ceux qui avaient des oreilles et de l’intelligence !


Quant à Pierre Scize qui assistait au procès , il écrira :
 
Citation:
Le président est -il sourd ? 

 Comme on dit : Il n'y a pas pire sourd que celui qui ne veut pas entendre ! 
_________________
Cordialement .
Revenir en haut
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 13:50    Sujet du message: Madeleine Jacob - A vous de juger

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    l'Affaire Dominici-Le crime de Lurs Index du Forum -> l'Affaire Dominici ou le crime de Lurs ,60 ans après. -> Le procès de Digne .. Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Index | creer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com