l'Affaire Dominici-Le crime de Lurs  Index du Forum

l'Affaire Dominici-Le crime de Lurs
La vérité sur le triple crime le plus célèbre .

 FAQFAQ   RechercherRechercher   MembresMembres   GroupesGroupes   S’enregistrerS’enregistrer 
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 

les pantalons

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    l'Affaire Dominici-Le crime de Lurs Index du Forum -> l'Affaire Dominici ou le crime de Lurs ,60 ans après. -> Le commissaire Sébeille arrive: Etude des Ombres .
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Nicolas


Hors ligne

Inscrit le: 02 Déc 2008
Messages: 4 602
Localisation: rhone-alpes
Masculin

MessagePosté le: 2010-04-14, 18:43    Sujet du message: les pantalons Répondre en citant

Bonsoir ,

Quand l'inspecteur Girolami s'inquiète de voir un pantalon en velours usagé encore mouillé
mis  à sécher sur un fil de fer dans la cour de la GT, vers 15h le 5, Gaston feint de ne pas savoir et noie le poisson .
"Demande à Gustave " répond le vieux malin à la question de l'inspecteur ..
Par la suite il niera même avoir parlé avec Girolami de ce pantalon !

Yvette après avoir avoué au Cne Albert qu'elle avait aussi lavé celui de son mari le même jour en répliquant à sa question :
"... j'ai bien le droit de laver lles pantalons de mon mari avant d'aller au marché d'Oraison !", deviendra ensuite  amnésique
et niera  pareillement .  

Plus personne ne voudra avouer que des pantalons séchaient le 5 août vers 15 h à la Grand'terre .

Et bien voilà, c'est l'inspecteur Girolami et le sous préfet Desgrave qui sont de grands menteurs ,
et s'ils ont mentis c'est bien parceque  tous les deux étaient impliqués et non les autres .

Sérieusement, cette histoire de pantalons démontre encore que Gaston était bien dans le coup !
Pour ceux de Gustave on le comprend puisqu'il  a au moins déplacé les cadavres durant la nuit ,
mais  pour ceux de Gaston ce ne pouvait être qu'au cours du triple crime .

On imagine la tête du Dr Dragon entrant dans la cuisine et voyant la bassine avec les pantalons dedans !!! Et Gaston qui lui dit
(avec un grand embarras tout de même .)qu'on ne pouvait la lui prêter pour se laver les mains à cause de l'odeur du sang que
son cheval destestait . Il avait bon dos le cheval . 
Marie, cependant, barrait l'entrée de la pièce en se tenant sur le pas -de -porte .
-
Sinon pourquoi autant d'histoire pour un lavage ? Cet art du mensonge aurait dû se retourner sur tout le clan . Car tous mentaient
à qui mieux mieux en toute impunité !! Et ça a marché . Enfin , si l'on peut dire !
_________________
Cordialement .
Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: 2010-04-14, 18:43    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Nicolas


Hors ligne

Inscrit le: 02 Déc 2008
Messages: 4 602
Localisation: rhone-alpes
Masculin

MessagePosté le: 2010-04-15, 15:17    Sujet du message: les pantalons Répondre en citant

Bonjour ,

La  lessive était faite par  Augusta Caillat et Clotilde Araman les mercredis et chez elles .
Mais au fait qu'ont elles donné comme explication à cette lessive qu'on ne leur a pas confiée cette fois ci ??????????????

Cela ne les a pas interpellées ? Mais c'est vrai "qu'il n'y a pas pire aveugle que celui qui ne veut pas voir !"

Ah , cette famille !
_________________
Cordialement .
Revenir en haut
Picanto
Invité

Hors ligne




MessagePosté le: 2010-04-17, 13:08    Sujet du message: Les pantalons Répondre en citant

  Bonjour à tous

 Je crois pouvoir donner une réponse à la question çi dessus :

 Elles n'ont pas donné d'explication parceque on ne leur en a pas demandé.
 ( sébeille ayant décidé d'écarter la question des pantalons. chenévier idem
 je crois bien ).
 Et sentant qu'il y avait une embrouille, elles ont été assez finaudes pour
 garder leur langue.
 
 Ou peut-être même elles n'étaient pas au courant de cette lessive " clandestine ".

     Cordialement       Picanto
Revenir en haut
Nicolas


Hors ligne

Inscrit le: 02 Déc 2008
Messages: 4 602
Localisation: rhone-alpes
Masculin

MessagePosté le: 2010-04-17, 16:18    Sujet du message: les pantalons Répondre en citant

Bonjour ,
 salut picanto ,
Comme tu dis ..

Citation:
chenévier idem je crois bien ).



Non, lui il a mis l'accent sur ce "détail " surtout pour montrer les erreurs de son cher collègue Edmond qu'il
assassine au passage .

. Il a interrogé Girolami qui était en poste au Maroc .

Quant aux lavandières elles ont confirmé au commissaire qu'elles n'avaient pas lavé ce jour là .

En somme il n'y avait qu'Yvette et Marie pour avoir attrapé la "lavite aigue" un jour comme celui là !! CQFD.

Boudiou qué famille !


_________________
Cordialement .
Revenir en haut
Picanto
Invité

Hors ligne




MessagePosté le: 2010-04-17, 21:30    Sujet du message: Les pantalons Répondre en citant

  C'est bien vrai que tu connais le dossier mieux que moi.
  Mais j'avais dit : je crois....

     Picanto
Revenir en haut
Nicolas


Hors ligne

Inscrit le: 02 Déc 2008
Messages: 4 602
Localisation: rhone-alpes
Masculin

MessagePosté le: 2010-04-17, 23:42    Sujet du message: les pantalons Répondre en citant

Bonsoir ,

Salut Picanto ,

Je t'avoue que tu as jeté le doute dans mon esprit et que j'ai dû vérifier dans le bouquin jaune  .

Je t'avoue aussi qu'il a bien des détails que ma mémoire a laissé en route ..

Heureusement que nous avons maître Gorenflo qui veille au grain et puis qui sait compter et que d'autres postent aussi
avec pertinence à défaut de ne pas  se souvenir de tout parfois ; ce qui oblige à faire des efforts de précision ! 

Amicalement.
_________________
Cordialement .
Revenir en haut
gorenflo


Hors ligne

Inscrit le: 03 Déc 2008
Messages: 1 465
Localisation: BdR
Masculin

MessagePosté le: 2010-04-18, 07:25    Sujet du message: les pantalons Répondre en citant

Bonjour à tous,

Nicolas a écrit:
Heureusement que nous avons maître Gorenflo qui veille au grain et puis qui sait compter et que d'autres postent aussi
avec pertinence à défaut de ne pas  se souvenir de tout parfois ; ce qui oblige à faire des efforts de précision ! 


Maître Gorenflo est loin de tout savoir mais sur l'affaire des pantalons, en effet, elle n'a pas trop retenu l'attention au départ puisqu'elle n'apparaît dans aucun PV. Et pourtant,
le juge Périès en parle lorsqu'il confronte Gaston à ses deux fils le dimanche 15 novembre 1953. On se demande alors, si on s'en tient au dossier, d'où ça sort. Mais la question n'est que survolée puisque
Gaston dit qu'il n'avait pas à laver de pantalon puisque celui-ci n'était pas taché de sang et Gustave ... ne se souvient pas.

En revanche, Chenevier s'est bien intéressé à la question. Mais là, c'était un peu tard.Hélas.

Cordialement.
Revenir en haut
Nicolas


Hors ligne

Inscrit le: 02 Déc 2008
Messages: 4 602
Localisation: rhone-alpes
Masculin

MessagePosté le: 2010-04-18, 17:54    Sujet du message: les pantalons Répondre en citant

Bonjour à tous ,
salut Gorenflo ,

Ce qu'il y a de contradictoire chez Gaston ce sont les deux affirmations suivantes : 1)Après avoir avoué comment il a tué Elisabeth :

"J'avais les mains pleine de sang et je suis allé les laver dans la Durance " 2) et par contre quand il s'agira des pantalons il niera toujours les avoir lavés :"car il n'avaient pas de taches de sang !"..

Il reconnait avoir été souillé par du sang mais pas sur les pantalons !



Comme Il reconnait aussi avoir tué les Drummond , mais ne se souvient de rien quant il s'agit de la carabine !!!

Plus maladroite encore cette autre déclaration : "les pantalons on ne les a pas lavés car ils n'avaient pas de taches de sang "!
Mais comme ils ont été effectivement lavés c'est qu'ils avaient alors des taches de sang .

Boudiou qué famille !

Amicalement.
_________________
Cordialement .
Revenir en haut
Nicolas


Hors ligne

Inscrit le: 02 Déc 2008
Messages: 4 602
Localisation: rhone-alpes
Masculin

MessagePosté le: 2010-04-19, 20:01    Sujet du message: les pantalons Répondre en citant

Bonsoir ,
Je reviens un peu lourdement sur cette histoire de pantalons .

En fait, sans que l'on ait la preuve qu'ils étaient avant lavage maculés de sang , ils suffisent amplement à démontrer
 qu'au moins deux personnes etaient sur la scène du crime la nuit du 5 aout 52 . 

Car personne ne croit plus qu'ils ont été lavés pour autre chose ce jour là ,ce matin là , que pour des taches de sang .

Faire un lessive avant de partir pour le marché , pour l'une , et à son age pour l'autre, relève du surréalisme par rapport
à leurs us et coutumes  en la matière .

De plus, l'urgence de ce lavage dénote une complète nécessité de le faire au plus vite et coûte que coûte .

Je crois que c'est un peu  cela que le dr Dragon a voulu montrer à la Cour le jour du procès . Il avait bien compris le rapport entre la
bassine indisponible dans la cuisine et la grande gêne de Gaston et ...le sang ....
Une trilogie qui lui a paru suspecte .
_________________
Cordialement .


Dernière édition par Nicolas le 2010-04-20, 19:37; édité 1 fois
Revenir en haut
gorenflo


Hors ligne

Inscrit le: 03 Déc 2008
Messages: 1 465
Localisation: BdR
Masculin

MessagePosté le: 2010-04-20, 11:50    Sujet du message: les pantalons Répondre en citant

Nicolas a écrit:
Car personne ne croit plus qu'ils ont été lavés pour autre chose ce jour là ,ce matin là , que pour des taches de sang .

Faire un lessive avant de partir pour le marché , pour l'une , et à son age pour l'autre, relève du surréalisme par rapport
à leurs us et coutumes  en la matière .

De plus, l'urgence de ce lavage dénote une complète nécessité de le faire au plus vite et coûte que coûte .


Okay
Revenir en haut
Nicolas


Hors ligne

Inscrit le: 02 Déc 2008
Messages: 4 602
Localisation: rhone-alpes
Masculin

MessagePosté le: 2010-05-04, 08:39    Sujet du message: les pantalons Répondre en citant

Bonjour ,

Girolami déclare précisément au divisionnaire Chenevier que les pantalons étaient : " très mouillés " .

Il précise également qu'il était +- 15h .
 C'est donc peu avant que Marie et /ou Gaston (Marie ne pouvait plus laver selon ses filles )
ont sorti le pantalon de la bassine pour l'étendre .  

Par contre Yvette a vite lavé le sien avant de partir pour Oraison (9h).

Je crois me souvenir que ce jour là beaucoup de gens ont bu l'apéro à la Grand Terre (Maillet parle du "riquelesse"
que le juge Péries aurait pris à la place du pastis depuis  une fiole qu'il tenait dans sa poche ..)

Si tel a été bien le cas , nul doute que Gaston, avec ces gens là chez lui, a compris l'interêt de ne rien garder de compromettant .

Sitôt partis , il s'est adonné aux joies du lavage sans essorage en sifflotant une gavotte ..


Quant à yvette , toujours fidèle à la vérité , elle déclara à Chenevier ...."ce pantalon qui séchait ne pouvait
avoir des taches de sang puisqu'il avait été lavé et étendu sur ce fil plusieurs jours avant le crime " ...
ce pantalon était bien à Gaston !!!

Mais peut être que Girolami ne l'avait pas vu : "très mouillé "?  Sacré Girolami toujours aussi menteur .
Heureusement qu'Yvette est toujours là au bon moment pour dire la vérité . Sinon avec ces policiers on serait encore là à chercher !
_________________
Cordialement .
Revenir en haut
Picanto
Invité

Hors ligne




MessagePosté le: 2010-06-26, 16:12    Sujet du message: Les pantalons. Répondre en citant

  Bonjour le Forum

 En écrivant sur "le hasard", j'ai pensé aux pantalons.  curieuse association.

 On a dit que ces pantalons avaient été lessivés dans l'urgence parceque ils
 étaient souillés de sang ou de boue de la Durance.

 Je crois que l'on peut écarter la deuxieme hypothèse parceque si Gaston et
 Gustave étaient allés patauger à l'aube naissante pour retrouver la carabine
 malencontreusement jetée, ils auraient forçément vu la crosse qui flottait et
 auraient au moins repêché celle-çi.  D'où plus d'arme du crime !

  Ou bien ils étaient souillés à la fois de sang et de boue et j'ai parlé pour rien.

        Cordialement     Picanto
Revenir en haut
gorenflo


Hors ligne

Inscrit le: 03 Déc 2008
Messages: 1 465
Localisation: BdR
Masculin

MessagePosté le: 2010-06-26, 21:40    Sujet du message: les pantalons Répondre en citant

Bonsoir à tous,

Sang ou boue ? Je pencherais pour la première possibilité. En effet, comme le dit justement Picanto, s'ils avaient été patauger dans la boue ou l'eau de La Durance on peut penser qu'ils auraient pu repérer la crosse.
Mais surtout, ce qui me fait dire que ce devait être du sang, c'est que j'imagine mal Gaston, à son âge, avec ses problèmes de marche (il utillisait une canne)aller
patauger dans une rivière au fond nécessairement instable. Gustave, oui, pas de problème. Mais Gaston !

Pourquoi du sang sur les pantalons ?

Je ne serais pas surpris qu'ils aient eu à manipuler le cadavre de sir Jack pour le mettre dans la position "idéale" qui était la sienne, bien allongé dans le fossé, proche d'un genêt, avant de le recouvrir du lit de camp. Mais attention, pas de la façon dont certains, dans l'ancien forum l'avaient imaginé. Ils n'ont pas traversé la route avec sir Jack dans les bras. C'eût été le meilleur moyen de se faire remarquer.

En revanche, le déplacer d'un mètre ou deux, ça c'est possible. Et un poids mort (c'est le cas de le dire), ça pèse lourd. Difficile de le bouger tout seul. Ce n'est pas comme au cinéma.

Cordialement.
Revenir en haut
Nicolas


Hors ligne

Inscrit le: 02 Déc 2008
Messages: 4 602
Localisation: rhone-alpes
Masculin

MessagePosté le: 2010-06-27, 09:46    Sujet du message: les pantalons Répondre en citant

Bonjour à tous ,
Pas mal cette réflexion de Picanto pour écarter la visite dans la Durance de Gaston !

(cliquer 2 fois pour l'agrandir ).

Bonne déduction aussi , à mon humble avis , de Gorenflo .
Sir jack , dont les traces de sang s'arrêtent avant la fin du goudron de la N96(Plus de trace de sang ensuite jusqu'au cadavre ),
a dû être enlevé "du milieu" aussitôt pour être caché derrière la touffe de genêt ..Dans ce cas il a dû tombé foudroyé
en bordure de la N96 .
Plusieurs hypothèses : Soit Gaston était seul et il a tiré le corps par les aisselles , et on comprend de suite l'idée de Gorenflo .
A deux ,autant de chances de se tacher en déplaçant le cadavre ..mais par contre Gustave , lui , a bien pu se tacher aussi en tirant
L. ANne par les pieds dans les hautes herbes le matin vers 7h , elles aussi maculées de sang par toutes les blessures de la malheureuse .

Vers les 4h on sait qu'un lit de camp a bougé autour de l'Hillmann pour sans doute aller recouvrir le cadavre de S jack D .
Gageons que celui ci était déjà enlevé du bord de la route (bien sûr ), mais que nos(notre ?) compère(s) ont compris
qu'avec le jour naissant il valait mieux le recouvrir .

Pourquoi ces précisions n'ont elles pas été arrachées aux Dominici puisqu'il était établi que quelqu'un était sur la Bivouac vers 4h
et que zézé avait précisé aux policiers que ce jour là Gustave et Gaston s'étaient levés plus tôt que d'habitude en précisant : vers 3h45 ?!.
Et puisque beaucoup refont l'histoire après coup permettez moi de rêver que le perspicace Juge Périès (humour) soupçonne dès le matin
9 h 30 les habitants de la grand terre , ou qu'il veuille à titre préventif les "figer" jusqu'à l'arrivée de la mobile ..imaginons que dès l'arrivée
du commissaire il lui délivre une commission rogatoire pour aller perquisitionner la Grand terre ...on peut toujours rêver ..
que l'on trouvât même des chaussures souillées ...
_________________
Cordialement .
Revenir en haut
Tartarin
Invité

Hors ligne




MessagePosté le: 2010-08-10, 20:06    Sujet du message: Le (Les) pantalons qui séchaient Répondre en citant

Bonsoir,

L'inspecteur GIROLAMI en poste à Casablanca parce que muté comme la plupart des inspecteurs de cette affaire...nous livre une version pour le moins à méditer puisqu'entendu dans les formes requises par la Loi en Août 1955 par le juge Désiré GERVAISE dans ladite ville, il nous dit qu'il avait découvert un pantalon de velours côtelé fraîchement lavé et mouillé séchant sur un fil à linge dans la cour de la ferme.
Sébeille lui aurait répondu de "laisser tomber ça pour le moment".

Je note dans cet interrogatoire que GIROLAMI ajoute :
Il était environ 15 heures lorsque je découvrais ce pantalon"...

Donc ils sont arrivés avant 15 heures...

TARTARIN
Revenir en haut
Nicolas


Hors ligne

Inscrit le: 02 Déc 2008
Messages: 4 602
Localisation: rhone-alpes
Masculin

MessagePosté le: 2010-08-10, 21:58    Sujet du message: les pantalons Répondre en citant

Bonsoir à tous ,

tartarin a écrit :
Citation:
Je note dans cet interrogatoire que GIROLAMI ajoute :
Il était environ 15 heures lorsque je découvrais ce pantalon"...

Donc ils sont arrivés avant 15 heures...




Ce n'est pas un scoop puisque nous avions situé leur arrivée entre 14h30 et 15h .
Comme l'attestent les ombres des photos mises en ligne au chapitre concerné .
Girolami, selon ma mémoire, précise aussi que cela s'est passé très peu de temps après leur arrivée sur les lieux .
Ce qui contredit le récit que Sébeille fait dans son livre où il ne mentionne pas l'arrêt
buffet près de Manosque .Ils sont partis de Marseille après midi et sans déjeuner . 

_________________
Cordialement .
Revenir en haut
Picanto
Invité

Hors ligne




MessagePosté le: 2010-08-10, 23:49    Sujet du message: Les pantalons Répondre en citant

 Bravo Tartarin ! Voila du concret !

 Ce PV matérialise ce que l'on avait subodorré.
 Mais il y a déjà longtemps.....

    Cordialement      Picanto
Revenir en haut
montreal84


Hors ligne

Inscrit le: 28 Mar 2010
Messages: 256
Localisation: VAR
Masculin

MessagePosté le: 2010-08-16, 19:51    Sujet du message: les pantalons Répondre en citant

Bonsoir à tous,

Roger Perrin avait lui aussi l'habitude de porter des pantalons en velours.

Gustave mesurait : 1.68
Gaston mesurait : 1.68
Roger mesurait : 1.68

La différence de morphologie des 3 hommes est due uniquement aux poids de l'âge.....

Qui serait capable de reconnaître  la taille un pantalon séchant sur un fil ? 38, 42, 44, 46 ???
_________________
Que la vérité s'accomplisse et que cela soit écrit !!!!
Revenir en haut
Nicolas


Hors ligne

Inscrit le: 02 Déc 2008
Messages: 4 602
Localisation: rhone-alpes
Masculin

MessagePosté le: 2010-08-16, 20:15    Sujet du message: les pantalons Répondre en citant

Bonsoir Montréal ?

Citation:
Roger mesurait : 1.68



?? ! Sources ?




_________________
Cordialement .
Revenir en haut
rené
Invité

Hors ligne




MessagePosté le: 2010-08-16, 20:59    Sujet du message: les pantalons Répondre en citant

bonsoir Montréal ,

Citation:
Qui serait capable de reconnaître  la taille un pantalon séchant sur un fil ? 38, 42, 44, 46 ???


Excusez moi mais je ne comprends pas bien l'interêt de cette question ?
Revenir en haut
Picanto
Invité

Hors ligne




MessagePosté le: 2010-08-16, 22:57    Sujet du message: Les pantalons. Répondre en citant

   Bonsoir le Forum

 A René  et Montréal

 Au fait cette histoire de taille de pantalon n'a jamais été évoquée que je sache.

 En y regardant d'un peu près on aurait pas pu confondre le pantalon de Gaston
 avec celui de Gustave :
 Une question d'embompoint !....

    Cordialement          Picanto
Revenir en haut
Tartarin
Invité

Hors ligne




MessagePosté le: 2010-08-17, 04:06    Sujet du message: Les pantalons. Répondre en citant

Bonjour,

Sauf erreur de ma part, Gaston ne portait que des pantalons de velours côtelé et Gustave des pantalons de toile bleu (Aujourd'hui les gens de la terre du 04 sont encore habillés ainsi).

Le pantalon fraîchement mouillé vu par Girolami était en velours côtelé.

Celui vu par le Sous-Préfet Degrave (Le deuxième pantalon) était en toile bleue...

Certes la taille des pantalons n'a pas été évoquée mais celui de Perrin était en quel tissu ?

TARTARIN
Revenir en haut
Nicolas


Hors ligne

Inscrit le: 02 Déc 2008
Messages: 4 602
Localisation: rhone-alpes
Masculin

MessagePosté le: 2010-08-17, 08:18    Sujet du message: les pantalons Répondre en citant

Bonjour tartarin

Citation:
Certes la taille des pantalons n'a pas été évoquée mais celui de Perrin était en quel tissu ?

 Vous nous semblez si bien documenté qu'il serait bien possible  que vous le sachiez déjà ?



_________________
Cordialement .
Revenir en haut
Tartarin
Invité

Hors ligne




MessagePosté le: 2010-08-17, 11:33    Sujet du message: Les pantalons. Répondre en citant

Bonjour,

Bien documenté moi ?

Je crois que ce n'est pas l'avis des "férus", "fins limiers" et autres "grosses légumes" de la criminologie qui hantent les forums sur l'affaire de Lurs...

Simple soldat curieux, je fais la pause...

ENTR'ACTE :

"La vérité sortira un jour, elle vous étonnera"

Gustave DOMINICI


TARTARIN
Revenir en haut
Tartarin
Invité

Hors ligne




MessagePosté le: 2010-08-17, 13:41    Sujet du message: Les pantalons. Répondre en citant

Re,

Fins limiers, curieux sains (de corps et d'esprit), grosses légumes, aventuriers de la prose pénale, écrivains occasionnels, journalistes pointilleux, incrédules et intégristes du "fait divers", pourfendeurs de légendes tenaces, le temps est venu de lâcher le morceau...
Le morceau ? chacun en a un bout !
Il faut beaucoup de courage et de vertu pour les assembler...
D'autres le feront peut-être bientôt sans nous...

TARTARIN
Revenir en haut
Picanto
Invité

Hors ligne




MessagePosté le: 2010-08-17, 15:46    Sujet du message: Les pantalons. Répondre en citant

  Bonjour à tous

 A Tartarin

 Sur certaines photos prises l'été ( pas celles où vous écrivez votre pseudo
 au milieu ) on voit très bien que Gaston ne porte pas du velours côtelé.
 Regardez bien. Avec les chaleurs il aimait ses aises cet homme....

   Cordialement      Picanto
Revenir en haut
rené
Invité

Hors ligne




MessagePosté le: 2010-08-17, 16:32    Sujet du message: les pantalons Répondre en citant

bonjour à tous ,
Les phrases mystérieuses ..reviennent ..
Citation:
Il faut beaucoup de courage et de vertu pour les assembler...
D'autres le feront peut-être bientôt sans nous...




 Nous avons déjà eu sur le forum feu Bonanza , revenu sous le pseudo de Horizon ainsi que des prophètes qui nous ont annoncé l'arrivée du Messie tant attendu ...et puis plus rien ..pssschitttttttttttt!

Le maître du mystère en la matière fut W. Reymond qui nous a promis des dossiers secrets depuis 2003 et qui auraient dû sortir d'une certaine officine et que l'attend toujours avec nos valises au bord du chemin ..Farceur !

C'est fatigant à la fin ces histoires sans queue ni tête et pleines de mystères colportées dans des cruches vides ..
Revenir en haut
gorenflo


Hors ligne

Inscrit le: 03 Déc 2008
Messages: 1 465
Localisation: BdR
Masculin

MessagePosté le: 2010-09-03, 07:58    Sujet du message: les pantalons Répondre en citant

Bonjour à tous,

Et " Au secours" !!!!!

Je viens de lire un extrait de PV que me communique un ami. C'est pas triste. Il s'agit d'une audition de Gaston par le juge Batigne qui agit par délégation du juge Carrias. On y reparle des pantalons. Accrochez-vous :

C 181 19550921 PV Tr Batigne - Gaston- Cette histoire de pantalon qui séchait est un mensonge. Sébeille est venu seul, sans Inspecteurs pour l'accompagner…

- Mais l'Inspecteur Girolami vous a parlé de ce pantalon.
- C'est absolument faux. Ce qu'il dit est faux, d'ailleurs tout mon linge a toujours été lavé par la maman...
[…] On m'a reparlé de cette histoire de pantalon le dimanche [lors des fameux interrogatoires de l'offensive finale]. Il y avait le juge, il y avait les policiers ; Gustave a dit que mon pantalon était taché de sang ; j'ai été indigné ; je lui ai répondu que c'était le sien, qui était taché de sang et pas le mien. […] J'ignore complètement si le pantalon de Gustave était taché de sang ; je l'ai ainsi accusé tout simplement parce qu'il m'accusait, moi, et que ce n'était pas vrai.
- N'a-t-il plus été question, par la suite, de pantalon taché de sang ?
- J'en ai parlé à l'audience du Tribunal lorsque la maman est venue déposer devant les juges ; je l'ai interpellée ; je lui ai demandé : "Dis, Marie, est-ce que mes pantalons étaient pleins de sang ? Elle a répondu : "Non, tes pantalons étaient propres comme toujours".



Alors là, on croit rêver, une fois de plus : dans la confrontation du dimanche 15 novembre, il est fait une légère allusion à ce pantalon, Gaston disant qu'il n'a pas eu à en changer car son pantalon n'était pas taché de sang. Mais on se demande d'où vient cette remarque qui arrive comme un cheveu sur la soupe et qui est vite évacuée.

En fait, à lire le PV de Batigne, c'est Gustave qui accuse son père d'être rentré avec un pantalon taché de sang !! Et cette accusation ne figure pas dans le PV de Périès !!!!!!!!!!!!  Mais c'est à se demander ce que ces gens avaient dans la tête. J'ai bien l'impression que, réalisant la "cagade" qui avait été faite en ne s'intéressant pas au fameux pantalon, on a pas voulu approfondir par la suite.

Mais en fait, déjà à ce stade, il y a eu des échanges sérieux et déjà Gaston accusait Gustave avec des précisions concrètes qui ne figurent pas au PV.




Cordialement.
Revenir en haut
Nicolas


Hors ligne

Inscrit le: 02 Déc 2008
Messages: 4 602
Localisation: rhone-alpes
Masculin

MessagePosté le: 2010-09-03, 08:26    Sujet du message: les pantalons Répondre en citant

bonjour à tous ,
Salut gorenflo ,
Shocked
C'est du lourd !
Je suis abasourdi encore une fois que de telles bévues fussent commises !

Il ne faut pas aller chercher ailleurs le mystère de l'affaire Dominici , il est là dans la "cagade ",( le mot est juste) , générale en couveuse sous le chapeau (en arrière ) de notre bon juge Périès .
 L'homme de la reconstitution reconstituée !

Voilà Gustave qui donnent un "détail" d'importance capitale et un père qui lui renvoie la même politesse et hop! on passe à autre chose .
Ben voyons ce ne sont encore que des "détails " on a mieux à faire ..
Citation:
Mais en fait, déjà à ce stade, il y a eu des échanges sérieux et déjà Gaston accusait Gustave avec des précisions concrètes qui ne figurent pas au PV.




et dire que Girolami tenait la clé de l'affaire, et ce , dès son arrivée Exclamation
_________________
Cordialement .
Revenir en haut
gorenflo


Hors ligne

Inscrit le: 03 Déc 2008
Messages: 1 465
Localisation: BdR
Masculin

MessagePosté le: 2010-09-03, 18:11    Sujet du message: les pantalons Répondre en citant

Re-

Pas d'affolement comme dirait Tartarin.

Après vérification, je crois que je me suis légèrement emporté. Gaston raconte bien ce qui précède mais si on revient au PV de confrontation du
15 novembre , on lit ceci :

Gustave :
"Je n’ai pas remarqué si ce matin-là un pantalon de mon père séchait dans la cour de la ferme. J’ignore si le pantalon que portait mon père au moment des faits avait été ensanglanté et si ainsi il avait dû le laver"
Dominici Gaston.- Je n’avais pas à laver ce pantalon puisqu’il n’était pas taché de sang. Je ne me souviens pas si j‘ai dit à Gustave si c’était moi qui avais tiré.

On remarque donc que, une fois de plus, Gaston ment comme un arracheur de dents. Gustave n'a jamais déclaré ce qu'il dit car sinon j'ose croire, et je suis même certain, que
le juge l'aurait noté. Mais Gaston qui doit avoir les glandes contre Gustave est prêt à tout. Drôle de bonhomme, gentil grand-père, patriarche serein, etc.
Cordialement.

Revenir en haut
Nicolas


Hors ligne

Inscrit le: 02 Déc 2008
Messages: 4 602
Localisation: rhone-alpes
Masculin

MessagePosté le: 2010-09-03, 19:31    Sujet du message: les pantalons Répondre en citant

bonsoir Gorenflo ,
Bonsoir à tous ,

Bon tant pis on se contentera de moins .
mon ego te absolvo !
Mais ce qu'il dit ici n'est pas non plus dénué de piquant :
Citation:
Je ne me souviens pas si j‘ai dit à Gustave si c’était moi qui avais tiré



Il aurait mieux valu qu'il dise : " Je n'ai jamais dit à Gustave que j'avais tiré "..Ils ont été sauvé par leur vocabulaire et leur syntaxe qui n'avait les mêmes valeurs que celles de leurs interlocuteurs . On ne sait jamais si c'est une bourde ou s'ils manquent de vocabulaire pour s'exprimer correctement .
Dans ce patois-français  traduit par Gaston l'action porte sur le verbe " je me souviens pas "alors que Gaston doit vouloir nier qu'il lui a dit avoir tiré , où le verbe "tirer " est le plus fort ...Ce n'est pas pareil mais comment le lui reprocher ?
amicalement.






_________________
Cordialement .
Revenir en haut
Nicolas


Hors ligne

Inscrit le: 02 Déc 2008
Messages: 4 602
Localisation: rhone-alpes
Masculin

MessagePosté le: 2010-09-23, 08:37    Sujet du message: Les pantalons de Gaston sont ils secs ? Répondre en citant

Bonjour ,

Une jolie page du livre de Chenevier qui vient pointer du doigt dans la même direction que Clovis ...

_________________
Cordialement .
Revenir en haut
Nicolas


Hors ligne

Inscrit le: 02 Déc 2008
Messages: 4 602
Localisation: rhone-alpes
Masculin

MessagePosté le: 2010-09-23, 08:47    Sujet du message: les pantalons Répondre en citant

Bonjour ,

Le préfet Desgrave signale : " qu'une personne inconnue de lui , lui avait fait remarquer le 5 aout , qu'un pantalon
"était étendu à la fenêtre de la grand terre . " ..

Diantre ! Si la suspicion n'était déjà pas tournée vers les habitants de la ferme dès le 5, cet "inconnu " n'aurait pas attiré l'attention
du sous- préfet sur une telle banalité .

Nous n'y étions pas , mais les Dominici ont dû faire quelques canards remarqués des musiciens présents ...................
_________________
Cordialement .
Revenir en haut
Nicolas


Hors ligne

Inscrit le: 02 Déc 2008
Messages: 4 602
Localisation: rhone-alpes
Masculin

MessagePosté le: 2011-02-12, 08:56    Sujet du message: les pantalons Répondre en citant

Edité aiileurs sur le forum mais copié ici pour conserver une cohérence thématique .
Posté le: Hier à 20:52    Sujet du message: Une fillette sans vie ,au bord d'un ravin qui surplombe la Durance .

Bonjour à tous ,
Gorenflo écrit :

Citation:
Ce qui pourrait alors expliquer des pantalons tachés de sang qu'il a fallu nettoyer au matin.
Il est vrai qu'ils en ont approché des cadavres sanglants : le père , la mère qui a été trainée dans l'herbe  et Elisabeth dont on se doute que les coups ont dû produire pour le moins des éclabousures. On peut facilement imaginer qu'après le passage de Ricard , le déplacement du corps de Anne a dû tacher le pantalon


de Gustave . Il semblerait que celui de Clovis ne le fut pas car il est allé travailler peu après sa halte à la Grand terre .
Doutes définitivement ôtés si les pantalons avaient été confisqués ..la taille de Clovis n'était pas celle de Gustave .
Ce jour du 5 août 52 le diable était dans la traction de Sébeille. Il ne devait pas aimer les Anglais .. 

Curieuse affaire dont même pas le fait que deux pantalons aient été bizarrement lavés ne nous donne un début
de partage équitable des responsabilités !
A ce sujet , on ne doit jamis oublier que par la suite le clan a nié l'existence de ce lavage . Yvette a tenté en vain de faire croire qu'il avait été
antérieur au 5 août , mais l'inspecteur Girolami avait eu le temps de leur poser les bonnes questions qui "tuent "sur les habitudes de lavage à la grand terre . Sur le moment ils n'en on pas vu toutes les conséquences pour la suite de l'enquête . Comme avait dit Gorenflo : "coup de chapeau
à la perspicacité de cet inspecteur" ....qui avait mis le nez sur la truffe un quart d'heure après son arrivée sur les lieux !


Dans la police il ya des chiens policiers et des chiens truffiers , moins connus .
_________________
Cordialement .




_________________
Cordialement .
Revenir en haut
Picanto
Invité

Hors ligne




MessagePosté le: 2011-02-12, 11:04    Sujet du message: Les pantalons Répondre en citant

  Bonjour le Forum

 Au sujet de "l'inconnu" du préfet Degrave cela montre que certains étrangers à
 l'enquète avaient bien, dès les premiers moments, des doutes sur les activités
 Dominiciennes.
 Quel dommage que le diable avait rendu aveugles les gens de la traction !

 Canard remarqué  d'un "musicien" présent. Mais les autres étaient sourds en plus
 d'être aveugles.

 A propos de musicien j'en ai rencontré un hier soir à un concert qui faisait partie
 de la troupe El Gallo, elle même originaire de ma région.
 Mais cela ne fait pas avancer le forum.

 En tout cas certaines évidences crevaient les yeux des spectateurs présents.
 Pas ceux de Sébeille et consort.    Quel gachis ....
Revenir en haut
Nicolas


Hors ligne

Inscrit le: 02 Déc 2008
Messages: 4 602
Localisation: rhone-alpes
Masculin

MessagePosté le: 2011-02-12, 12:17    Sujet du message: les pantalons Répondre en citant

bonjour picanto ,

Citation:
A propos de musicien j'en ai rencontré un hier soir à un concert qui faisait partie de la troupe El Gallo, elle même originaire de ma région.

oui on sait , le plus célèbre est le gorégallo bien connu du forum .


_________________
Cordialement .
Revenir en haut
Nicolas


Hors ligne

Inscrit le: 02 Déc 2008
Messages: 4 602
Localisation: rhone-alpes
Masculin

MessagePosté le: 2011-02-12, 16:41    Sujet du message: les pantalons Répondre en citant

bonsoir Picanto ,

Citation:
Au sujet de "l'inconnu" du préfet Degrave cela montre que certains étrangers à l'enquète avaient bien,
 dès les premiers moments, des doutes sur les activités Dominiciennes.





Finalement beaucoup de monde regardaient en biais vers la grand terre dont le clan maintenait n'avoir rien entendu d'exceptionnel . Un peu gros tout de même avec les fenêtres ouvertes
et une fusillade au gros calibre !

amicalement.



_________________
Cordialement .
Revenir en haut
gorenflo


Hors ligne

Inscrit le: 03 Déc 2008
Messages: 1 465
Localisation: BdR
Masculin

MessagePosté le: 2011-02-12, 23:42    Sujet du message: les pantalons Répondre en citant

Bonsoir à tous,


Nicolas a écrit:
Finalement beaucoup de monde regardaient en biais vers la grand terre dont le clan maintenait
n'avoir rien entendu d'exceptionnel . Un peu gros tout de même avec les fenêtres ouvertes et une fusillade au gros calibre !






Eh oui ! Ce qui montre que les gens, à l'époque tout au moins, avaient un peu de bon sens. Trois personnes tuées à 150 mètres
d'une maison, la seule du voisinage ; les occupants qui n'ont rien vu, tout juste un peu entendu, voilà qui a surpris des personnes
normales.


Cordialement.
Revenir en haut
Nicolas


Hors ligne

Inscrit le: 02 Déc 2008
Messages: 4 602
Localisation: rhone-alpes
Masculin

MessagePosté le: 2011-02-15, 04:10    Sujet du message: les pantalons Répondre en citant

Bonjour à tous ,
bonjour Gorenflo ,

Gorenflo ecrit :
Citation:
tout juste un peu entendu, voilà qui a surpris des personnes normales.

dont les policiers ! Le  5 : découverte du triple crime .
Le 6 et 7 août  : visites à la Grand' terre de la police .
 (Gustave sent le vent du boulet et se fait porter malade )

Le 7 au matin  : perquisition !

Le 8               :premier interrogatoire de Gustave à la mairie de Peyruis . Sans grand résultat .
Et le 13          :deuxième interrogatoire de Gustave par la gendarmerie chez lui .
etc ..
Et le 17          : reconstitution avec Gustave et Olivier  : première preuve formelle que Gustave a menti !

Malgré ce faisceau d'indices concordants menant à la GT , la police enquête sans relâche sur les autres pistes extérieures .
(légionnaire et ...)
Le rôle de la gendarmerie est déterminant pour un complément d'enquête locale sur les agissements des ex FTP . 

Encore une fois , si les indices avaient pu être protégés autour du bivouac dès le 5 au matin et pendant toute
la journée , si les Dominici et autres, avaient été tenus à l' écart des enquêteurs  , il n' y aurait pas eu d'affaire
 Dominici comme nous la connaissons .

La suite on la connaît , on l' a répété ici maintes fois, ce n'est pas tant la qualité des policiers qu'il faut incriminer que
la négligence de toutes les autorités présentes sur le terrain dès le matin et qui ont laissé tout envahir ,tout souiller
en faisant de surcroît leurs commentaires sous le nez des coupables .

Dans ces conditions Sébeille, qui a commis quelques belles négligences à son tour , n'avait pas à porter toute la
responsabilité du mauvais ficelage de l'enquête qui était sous l' autorité du juge Périès tout comme l'instruction  .

Sans preuve matérielle, autre que la carabine, la partie était difficile . Heureusement , l'attitude du clan était
étrange , remplie de mensonges et de contradictions aidant à démontrer son implication , et aussi sans compter sur
 la chance  que Gustave fut le maillon faible de cette confrérie soudée .
Parmi les perles de ce dernier personne n'a oublié celle ci : " je croyais que c'était les parents qui avaient fait le coup ..
on voit ça tous les jours dans les journaux ! " ... Sauf que le parents étaient raides sous son nez près de leur voiture .

Ni encore celle là : à la question (de mémoire ) que faisiez vous debout près le ferme le matin du crime ?
( qu'on me corrige si je m'éloigne trop de la réalité ) -" je surveillais la voiture au cas où les parents auraient cherché à s'enfuir , j'aurais relevé le numéro " .!!!!!

Si un auteur prenait la peine de relever toutes les réflexions stupides , tous les mensonges absurdes de Gustave il ferait
un recueil d'anthologie de la co---rie , du mensonge et de la ruse mêlés jusqu'au paroxysme ! Entre pathétique et hilarant !








_________________
Cordialement .
Revenir en haut
Serge93140


Hors ligne

Inscrit le: 15 Fév 2011
Messages: 90
Localisation: Bondy
Masculin

MessagePosté le: 2011-03-20, 08:44    Sujet du message: lessive du 5 août 1952 Répondre en citant

Nicolas a écrit:
Bonjour ,
La  lessive était faite par  Augusta Caillat et Clotilde Araman les mercredis et chez elles .
Mais au fait qu'ont elles donné comme explication à cette lessive qu'on ne leur a pas confiée cette fois ci ??????????????

Cela ne les a pas interpellées ? Mais c'est vrai "qu'il n'y a pas pire aveugle que celui qui ne veut pas voir !"

Ah , cette famille !

Bonjour Nicolas
Bonjour tout le monde,

Voilà le point intéressant.
 
Relaté par Jean Laborde p34/35, il permettait déjà, dès 15h, de constater une incohérence suspecte, d'ouvrir une piste,
avant même la découverte de la carabine.

Il est dommage que le commissaire Sébeille dans son livre, page 290, en 1970, relate cet épisode d'une façon désinvolte.
_________________
Bien cordialement,
Poidevin .
Revenir en haut
Nicolas


Hors ligne

Inscrit le: 02 Déc 2008
Messages: 4 602
Localisation: rhone-alpes
Masculin

MessagePosté le: 2011-03-20, 09:44    Sujet du message: les pantalons Répondre en citant

Bonjour à tous ,
bonjour serge 93140,

Comme vous dites . D'ailleurs il est remarquable comme le même commissaire se moque aussi du monde en parlant de l'aponévrose
qui serait dans une boite d'allumettes !!
De son départ de Marseille ...et de ses arrangements avec les faits .
Je crois me souvenir (sous réserve ) qu'il dit avoir intérrogé Clovis suite à son malaise devant le carabine ..ce qui n'est pas prouvé loin de là
, mais qui a dû lui être reproché  Comme dirait notre ami Gorenflo , par moment nous avons des morceaux d'uchronie dans ce livre.
uchronie chronique qui a contaminé le staff ..Il faut dire, pour être juste, que Chenevier dans son bouquin en commet certaines aussi .

Livre de Sébeille qui  se veut d'avantage  un justificatif (manqué)  aux reproches qui lui ont valu le placard qu'un ouvrage probant de la culpabilité d'un seul !. Avouons qu'il avait un peu de quoi manquer la légion d'honneur promise pour des raisons "d'état" . Hartzig a eu chaud .
Bonne journée .
_________________
Cordialement .


Dernière édition par Nicolas le 2011-11-02, 18:22; édité 2 fois
Revenir en haut
gorenflo


Hors ligne

Inscrit le: 03 Déc 2008
Messages: 1 465
Localisation: BdR
Masculin

MessagePosté le: 2011-03-20, 11:24    Sujet du message: les pantalons Répondre en citant

A propos des pantalons et de Clovis, celui-ci est entendu, lors de la contre-enquête et à plusieurs reprises par Chenevier et Gillard. Le 18 octobre 1955, il déclare à Gillard :" J'ai entendu parler de ce pantalon par les policiers marseillais. Ils m'ont dit : "Si on avait sauté de suite sur le pantalon, on aurait trouvé qui c'était"".

Quand on sait qu'il y avait deux pantalons qui séchaient, un appartenant à Gaston et l'autre à Gustave, on se dit que ce jour-là, il a paru vraiment nécessaire de laver des pantalons.
CQFD

Cordialement.
Revenir en haut
Nicolas


Hors ligne

Inscrit le: 02 Déc 2008
Messages: 4 602
Localisation: rhone-alpes
Masculin

MessagePosté le: 2011-03-20, 12:43    Sujet du message: les pantalons Répondre en citant

Bonjour Gorenflo ,
Je ne connaissais pas cette déclaration . Okay
_________________
Cordialement .
Revenir en haut
Nicolas


Hors ligne

Inscrit le: 02 Déc 2008
Messages: 4 602
Localisation: rhone-alpes
Masculin

MessagePosté le: 2011-04-19, 22:36    Sujet du message: le pantalon et le Dr Dragon Répondre en citant

Bonsoir ,
Que dit l'inspecteur Girolami à Chenevier au sujet du pantalon étendu vers 15 h dans la cour de Gaston ?
-" ce pantalon était fraîchement lavé et TRES mouillé . "
On se souvient que lorsque le Dr Dragon a voulu aller se laver les mains dans la cuisine de Gaston (vers 10h), ce dernier a refusé , au prétexte
que si on se servait de la bassine, le cheval n'y boirait plus ! Et il a dû se contenter de se laver les mains à la pompe de la cour !!

En fait , comme nous l'avions dit , dans la cuisine il y avait le pantalon qui trempait dans la bassine unique !
Foin du cheval ! La bassine officiait . Pas question de la prêter au médecin .Encore moins de le laisser entrer dans la cuisine .
 Cela est d'autant plus certain que nous savons que Marie ne pouvait plus laver le linge à cause de
ses rhumatismes . A plus forte raison un pantalon en gros velours côtelé ! Elle l'a donc fait tremper toute la matinée pour l'étendre
dans la cour au moment d'un calme relatif après une matinée de visites importunes .

Voilà , certainement , la raison de l'attitude suspecte de Gaston qui avait intrigué ce brave médecin au point qu'il s'etait cru obligé d'en
rendre compte avec insistance au cours du procès !

La fable :" Le docteur , la bassine et les pantalons " cette fois- ci a été écrite non par Jean de la Fontaine , mais par Gaston de la Pompe !

Ps : Yvette, qui n'avait pas de rhumatismes, a lavé ceux de Gustave avant de partir pour Oraison (8/9h)..sans doute est-ce la raison pour
 laquelle elle n'était pas bien prête quand ses parents, les Barth , sont venus la chercher ?
C'est Nervi le boucher qui l'aura emmenée un peu plus tard .
_________________
Cordialement .


Dernière édition par Nicolas le 2011-10-26, 22:14; édité 1 fois
Revenir en haut
Nicolas


Hors ligne

Inscrit le: 02 Déc 2008
Messages: 4 602
Localisation: rhone-alpes
Masculin

MessagePosté le: 2011-06-26, 23:39    Sujet du message: Les deux , mon capitaine .. Répondre en citant

Bonsoir ,

Tout le monde savait, en 54, que deux pantalons ont été vus le 5 au matin , sécher à la Grand terre , alors que ce n'etait ni le lieu ni le jour de la
lessive ordinaire ...et que l'un appartenait à Gaston , l'autre à Gustave .
Deux hommes étaient donc sur les lieux du crime cette nuit là pour s'être tâchés de sang .
Gaston , et Gustave .
Lequel est le plus coupable ? On ne le saura jamais  sans doute avec certitude , mais les deux y étaient .
L'un a accusé l'autre , mais jamais Gaston n'a accusé Gustave , sauf à la fin du procès et après le verdict ..et il s'est ensuite "sagement " rétracté
en partie sous la pression d'Augusta , sa soeur .
Gaston n' a parlé que de Gustave (et zézé ) et Gustave n'a parlé que de Gaston comme criminel ..
Dans une partie de tennis il y a deux joueurs , tout comme là ..et le ramasseurs de balles dont  la décence m'interdit le jeu de mots .
Gaston ? Gustave ?
Si le criminel du départ avait été Gustave (avec zézé )  , il n'aurait pas eu besoin de Gaston pour "parfaire" son oeuvre ..Le contraire
n'est pas assuré. Le vieux sans doute ivre , a dû passer le relais à Gustave , n'ayant pu achever la fillette comme il l'aurait désiré ..

Gustave , plus en forme, est allé ensuite, à plusieurs reprises vers 4h , à la recherche des indices pour les faire disparaître et faire taire à jamais Elisabeth ?
 Compte tenu de la rigidité cadavérique de l'enfant , ce ne doit être que vers le matin qu'il l'a vue remuer à la lumière du jour naissant
et qu'il "ont " pris la décision de la tuer ..
Gaston est- il , à ce moment là , revenu avec Gustave sur les lieux du crime ?   On peut le croire , car les pantalons ont été lavés plus tard .
Cela peut signifier qu'ils ont trainé ensemble encore vers 5h sur les lieux..mais ce ne peut être une certitude , bien sûr .

On ne les a pas assez fait parler ..et maintenant ils se sont tus à jamais ...
Yvette SAIT TOUT encore ...
 
_________________
Cordialement .
Revenir en haut
Nicolas


Hors ligne

Inscrit le: 02 Déc 2008
Messages: 4 602
Localisation: rhone-alpes
Masculin

MessagePosté le: 2011-11-02, 18:36    Sujet du message: les pantalons Répondre en citant

Bonsoir à tous .

-Gaston au procès :" Dis Marie comment ils étaient mes pantalons quand je suis rentré " ?
-Marie : " ils étaient bien propres de partout " ..
-Le président aurait pu lui demander : " Quand êtes -vous rentré ,Gaston, avec vos pantalons "propres de partout" ? ".

Réponse possible de Gaston :".. mais à 8 h ! " .
-Le président : " mais à 8 h tout le monde a vu que vos pantalons étaient propres , pas la peine de le demander à Marie !"

Gaston ne pouvait pas dire autre chose que 8h car il a déclaré être parti de suite avec ses chèvres vers 4 h .
Mais ce n'est pas "rentré à 8 h" que Gaston voulait dire , mais bien avant .
Et là je crois que le Président a manqué de suite la bonne question à Gaston :

 -"Gaston , vous voulez parler de quelle heure ? "- 
_________________
Cordialement .


Dernière édition par Nicolas le 2011-11-11, 02:09; édité 1 fois
Revenir en haut
gorenflo


Hors ligne

Inscrit le: 03 Déc 2008
Messages: 1 465
Localisation: BdR
Masculin

MessagePosté le: 2011-11-06, 15:28    Sujet du message: les pantalons Répondre en citant

M ... alors ! Voilà, en effet, une remarque très pertinente et que personne n'a jamais soulevée, que je sache. 


Et pourtant, il est bien clair que lorsque, en plein procès, Gaston demande à Marie comment étaient ses pantalons quand il est rentré, ceci pose des questions. 


Rentré d'où ? Et à quel moment ? Parce que s'il s'agit de parler du moment où il serait revenu avec ses chèvres, vers 08h00 et alors que les gendarmes sont sur place, on comprend que Gaston avait très probablement un pantalon propre à ce moment là. Il avait eu tout le temps pour en changer dans la nuit. 


A moins de partir sur une hypothèse d'un Gaston qui part avec ses chèvres et n'a pas vu, dans la nuit et l' afollement, que son pantalon était taché. Il revient vers 08h00 et, précipitamment, se change.


Mais on a bien l'impression que Gaston parle plutôt d'un autre moment qui se serait situé dans la nuit. Il faut dire aussi que la leçon a été bien apprise par sa moitié. 


Dans tous les cas, cette remarque de Gaston aurait mérité d'être un peu approfondie, même s'il ne fait pas de doute qu'un accord aurait été vite trouvé entre les deux personnes 
face à face dans la salle d'audience. Bravo Nicolas.  Okay


Cordialement. 
Revenir en haut
Nicolas


Hors ligne

Inscrit le: 02 Déc 2008
Messages: 4 602
Localisation: rhone-alpes
Masculin

MessagePosté le: 2011-11-06, 19:32    Sujet du message: les pantalons Répondre en citant

Embarassed Embarassed Embarassed
_________________
Cordialement .
Revenir en haut
Nicolas


Hors ligne

Inscrit le: 02 Déc 2008
Messages: 4 602
Localisation: rhone-alpes
Masculin

MessagePosté le: 2011-11-11, 02:18    Sujet du message: les pantalons Répondre en citant

Bonjour à tous ,
bonjour Gorenflo,
Gorenflo écrit :
Citation:
 Il faut dire aussi que la leçon a été bien apprise par sa moitié.



Comme tu l'écris , cela sentait la connivence à plein nez, en effet .Tout fier de la réponse qu'il savait que  Marie ferait , et emporté
par l'élan de ce qu'il croyait être un tour de force ,il n'a pas de suite fait attention à ce que sa question recelait un effet boomérang .
Mais d'autres dans la salle on bien dû serrer les fesses pour lui .
Curieux ,aussi,que  l'avocat de la partie civile ait laissé passer le coup ..



_________________
Cordialement .
Revenir en haut
Picanto
Invité

Hors ligne




MessagePosté le: 2011-11-11, 18:08    Sujet du message: Les pantalons. Répondre en citant

  Bonjour le Forum

 Cela fait encore parti des bourdes de Gaston.  Des propos d'enfant  tenus par
 un vieillard. Car bien sûr on pouvait le contrer là dessus et il aurait regretté sa question
 naïve.
 Mais les responsables étaient sans doute asphyxiés par la bêtise des propos tenus par
 ces " bêtes en sabots " !...
Revenir en haut
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 16:25    Sujet du message: les pantalons

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    l'Affaire Dominici-Le crime de Lurs Index du Forum -> l'Affaire Dominici ou le crime de Lurs ,60 ans après. -> Le commissaire Sébeille arrive: Etude des Ombres . Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Index | creer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com