l'Affaire Dominici-Le crime de Lurs  Index du Forum

l'Affaire Dominici-Le crime de Lurs
La vérité sur le triple crime le plus célèbre .

 FAQFAQ   RechercherRechercher   MembresMembres   GroupesGroupes   S’enregistrerS’enregistrer 
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 

Le "ridicule " risqué du Président ...,

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    l'Affaire Dominici-Le crime de Lurs Index du Forum -> l'Affaire Dominici ou le crime de Lurs ,60 ans après. -> Le procès de Digne ..
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Nicolas


Hors ligne

Inscrit le: 02 Déc 2008
Messages: 4 602
Localisation: rhone-alpes
Masculin

MessagePosté le: 2010-02-04, 09:07    Sujet du message: Le "ridicule " risqué du Président ..., Répondre en citant

Bonjour ,

Dans les annales judiciaires il y a des noms qui resteront à jamais entachés de manipulation pour certains et d'incompétence pour d'autres .

Ainsi au cours du procès par deux fois Gaston va reconnaitre sans le vouloir, et dans un accès de colère , qu'il connaissait la carabine .

La première fois devant Gustave  ..."  la carabine ..elle était à la Serre ..."

La deuxième fois devant Clovis .....:" c'est toi qui l'a réparée . je l'ai vu ..."

Que fait alors le président Bousquet ?   LE SOURD !

Plus étrange , mais non moins significatif d'une volonté de ne point aboutir à autre chose qu'aux conclusions du dossier concocté par Sébeille et le juge Péries , c'est le ridicule transport de justice dans les rues de Digne pendant le procès ; magistrats en grandes pompes, le chapeau 19eme siècle planté de travers sur le sommet du crâne et se rendant à la gendarmerie pour .....examiner comment un lambeau de chair aurait pu être arraché par  le pare-choc d'une Hillmann qui n'était même  pas celle du crime ..

Non ce n'est pas un extrait des" Pieds Nickelés rendent la justice" .

Pourquoi ce transport ? La réponse atteint le nirvana du ridicule : pour vérifier que zézé ait pu se blesser au cours d'une lutte avec Jack Drummond et que le morceau d'aponévrose était donc le sien  ! Que ça ! .

Cette question des magistrats induit deux autres questions  qui démontrent encore la manière dont cette affaire fut instruite puis jugée !

Si on pensait que ce put être zézé le" propriétaire" du morceau de peau; qui a effectué une vérification sur l'individu et quand ?

Dès l'instant où les soupçons portaient sur les habitants de la GT , on aurait dû vérifier qui aurait pu être blessé parmi ceux ci  et dans l' entourage, et ce , durant l'enquête .
Un tel arrachement de peau , mieux d'aponévrose , doit laisser des traces , même longtemps après ..:une  cicatrice ,
sauf erreur ?

 -1) Sans m'avancer outre mesure , je me demande si en décembre  54 ,aussi ,on n'aurait pas pu demander  une vérification sur zézé avant d'aller circuler dans la ville en cortège ? Question posée ici à un médecin dans "la salle"du forum, pas d'audience , pour savoir si un tel arrachement d'aponévrose (ce qui n'est pas une blessure superficielle ) peut laisser une cicatrice encore visible 2 ans après ?

-2) Sébeille n'a pas produit cette aponévrose au procès !
Il a écrit  pourtant qu'il la tenait chez lui dans une boite d'allumettes !!!
Ça c'est le comble  .. Une analyse de cette peau aurait tout simplement apporté une réponse définitive  ..
Mais non, trop logique et trop simple  ! Que cache cette histoire de peau égarée ?

C'est du grand n'importe quoi , à moins que ce ne soit qu'un mensonge de circonstance ? Rolling Eyes

 Ainsi Sébeille , sachant que zézé s'était au préalable battu avec Jack Drummond  mais sans avoir été l'auteur
véritable du crime qui s'en suivit , n'a peut être  pas voulu , (comme avec Gustave et Maillet ) .....le mettre dans la moulinette avec Gaston à la condition qu'il maintienne jusqu'au bout ses déclarations gênantes pour l'accusé.

On peut penser que faute de preuves matérielles , Sébeille et Péries se soient accrochés aux rares accusateurs
avec des conditions d'indulgence à leur endroit susceptibles de les bloquer en marche-avant jusqu'au procès ??

On voit combien , quand une porte n'est pas fermée par la justice, elle laisse passer de courants d'air ...
Ou bien alors ....
Notre esprit veut toujours chercher une  hypothèse qui exclue la bêtise des enquêteurs ,supposés infaillibles , mais compte tenu de ce que l'on sait de la "méthode Sébeille" dans les premières heures de l'enquête , il est facile de croire que l'aponévrose a tout simplement été égarée par lui et jamais retrouvée ..tout comme l'oubli des pantalons ..et que pour colmater sa C...  étalée au grand jour, il se soit cru obligé de dire que cette aponévrose était chez lui , dans un tiroir ..
(Sébeille de la PJ , n'a t-il pas écrit que ce genre de  "détails "n'était bon que pour une autre police ?)

Ce qui somme toute n'est pas plus glorieux que de l'avoir perdue mais  surtout plus stupide ,
et encore plus de l'écrire dans son  livre .
Que penser d'une telle pièce à conviction gardée dans une boite d'allumettes ? Il y a longtemps qu'ainsi il avait dû la jeter par inadvertance !!!!
Enfin que constate t-on encore ? C'est que faute d'avoir réussi à prélever  puis à conserver les indices dès le début de l'enquête , la gendarmerie puis la police de Sébeille se sont  mise à contre - vent tout en informant les Dominici , omni -présents le 5 sur le terrain, sur leurs impressions , leur faiblesse à coincer  le coupable .

Sébeille court durant le procès après l'aponévrose , comme il a couru après les pantalons et comme on court encore après les analyses de sang près du puisard et bien d'autres "oublis" fâcheux qu'il a eu le toupet de qualifier de "détails" ..un peu comme le renard de la fable qui s'écriait devant les raisins hors de sa portée : ".... Ils sont trop verts.. et bons pour des goujats ".... !

On se demande même comment avec si peu de professionnalisme au départ de l'enquête ils ont réussi à coincer Gaston ..
Heureusement pour eux qu'il y a eu la bêtise de "ce couillon"  Gustave qui a trop parlé ...sinon ...

Si ce dernier n'avait rien dit , la police n'aurait pas eu de cheval de Troie pour pénétrer le rempart de la grand terre .
Ce que Gaston avait résumé par : "ah , si séguéssié toun paîre ..." ah, si ça avait été ton père !

et comme avait  dit Pagnol-Charpin en 31 "
...Tu siès pa proun fin per m'aganta !..." ( Tu n'es pas assez finaud  pour m'avoir ..)


Enlevons Gustave , Clovis n'aurait jamais parlé et Maillet n'aurait rien pu dire ...
Chenevier faisait des bonds à la lecture du dossier , nous aussi on en fait encore ...et nous n'avons pas tout le dossier !
_________________
Cordialement .


Dernière édition par Nicolas le 2010-12-05, 10:12; édité 3 fois
Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: 2010-02-04, 09:07    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Nicolas


Hors ligne

Inscrit le: 02 Déc 2008
Messages: 4 602
Localisation: rhone-alpes
Masculin

MessagePosté le: 2010-02-05, 18:40    Sujet du message: Le "ridicule " risqué du Président ..., Répondre en citant

Bonsoir , suite ..

Plus on y réfléchit plus on peut penser que Sébeille avait perdu l'aponévrose .

Comment et pourquoi ne l'a t-il pas donnée aux médecins légistes de Forcalquier , Girard et Nalin, afin qu'ils
 confirment à qui était cette  chair ?

Pourquoi l'a t-il gardée pour ne rien en faire ?

Pourquoi ne l'a t-il pas donnée pour la faire analyser ? Qu'espérait-il  en gardant  chez lui un morceau
de chair séchée et racornie ??

Enfin , on se souvient que Gaston avait arboré ses tatouages le 5 au soir vers 19h devant Sébeille et qu'ensuite il prenait grand soin des les cacher à tout le monde ..  Seulement les tatouages ?

Personne ne fut contrôlé pour cette peau arrachée ..certes il était logique de penser qu'elle provenait de la plaie de la main
 
de Sir jack , mais on voit que cette certitude avait disparu au moment du procès et que là encore le doute s'est installé
à cause de négligences impardonnables .
_________________
Cordialement .
Revenir en haut
Picanto
Invité

Hors ligne




MessagePosté le: 2010-02-06, 18:20    Sujet du message: Le ridicule du Président Répondre en citant

Bonsoir le Forum

Sébeille avait une famille, une descendance....

Quand quelqu'un disparait on range les affaires qu'il a laissé ( "l'inportaras pa avé tus" ).

Et si l'aponévrose dans sa boite d'allumettes cercueil se trouvait au fond de quelque
tiroir à Séverac le Chateau ?

Cordialement Picanto
Revenir en haut
gorenflo


Hors ligne

Inscrit le: 03 Déc 2008
Messages: 1 465
Localisation: BdR
Masculin

MessagePosté le: 2010-02-06, 19:44    Sujet du message: Le "ridicule " risqué du Président ..., Répondre en citant

Qual sap ?
Revenir en haut
Nicolas


Hors ligne

Inscrit le: 02 Déc 2008
Messages: 4 602
Localisation: rhone-alpes
Masculin

MessagePosté le: 2010-02-06, 20:35    Sujet du message: Le "ridicule " risqué du Président ..., Répondre en citant

bonsoir à tous ,

salut gorenflo,

 Qual sap ? Je présume que cela veut dire : "qui le sait ?"

Chi lo sa  , qué lou sabé ?  

amicalement .
"
_________________
Cordialement .
Revenir en haut
Nicolas


Hors ligne

Inscrit le: 02 Déc 2008
Messages: 4 602
Localisation: rhone-alpes
Masculin

MessagePosté le: 2010-02-06, 20:38    Sujet du message: Le "ridicule " risqué du Président ..., Répondre en citant

salut picanto ,

Citation:
Quand quelqu'un disparait on range les affaires qu'il a laissé ( "l'inportaras pa avé tus" ).




Avec le progrès de la génétique ça devient un crime de tout emporter là haut ...


amicalement

_________________
Cordialement .
Revenir en haut
gorenflo


Hors ligne

Inscrit le: 03 Déc 2008
Messages: 1 465
Localisation: BdR
Masculin

MessagePosté le: 2010-02-06, 21:15    Sujet du message: Le "ridicule " risqué du Président ..., Répondre en citant

Bonsoir Nicolas,



Nicolas a écrit:
 Qual sap ? Je présume que cela veut dire : "qui le sait ?"Chi lo sa  , qué lou sabé ?  

amicalement .
"





Affirmatif. Pour être plus précis je dirai : "Qui sait ?". Langue occitane, version à l'ouest du Rhône, Sud au milieu.




Amicalement
Revenir en haut
Picanto
Invité

Hors ligne




MessagePosté le: 2010-02-07, 10:34    Sujet du message: Le ridicule etc... Répondre en citant

....on range les affaires qu'il a laissées .....excusez-moi.

Picanto
Revenir en haut
gorenflo


Hors ligne

Inscrit le: 03 Déc 2008
Messages: 1 465
Localisation: BdR
Masculin

MessagePosté le: 2010-02-07, 12:08    Sujet du message: Le "ridicule " risqué du Président ..., Répondre en citant

Bonjour Picanto,



Picanto a écrit:
....on range les affaires qu'il a laissées .....excusez-moi. Picanto




Oui, en effet. Faudrait voir à faire attention. Non mais !!!!
 



Amicalement
Revenir en haut
Nicolas


Hors ligne

Inscrit le: 02 Déc 2008
Messages: 4 602
Localisation: rhone-alpes
Masculin

MessagePosté le: 2010-02-07, 15:20    Sujet du message: Le "ridicule " risqué du Président ..., Répondre en citant

Bonjour ,.
Citation:
...on range les affaires qu'il a laissées .....excusez-moi.


Ah bon il avait oublié des trucs ?

_________________
Cordialement .
Revenir en haut
Nicolas


Hors ligne

Inscrit le: 02 Déc 2008
Messages: 4 602
Localisation: rhone-alpes
Masculin

MessagePosté le: 2010-02-07, 15:26    Sujet du message: Le "ridicule " risqué du Président ..., Répondre en citant

salut gorenflo,

Citation:

Langue occitane, version à l'ouest du Rhône, Sud au milieu.



et  à l'ouest de l'est...?

                                         salut ...........................
_________________
Cordialement .
Revenir en haut
Nicolas


Hors ligne

Inscrit le: 02 Déc 2008
Messages: 4 602
Localisation: rhone-alpes
Masculin

MessagePosté le: 2010-02-08, 17:54    Sujet du message: Le "ridicule " risqué du Président ..., Répondre en citant

Bonsoir à tous ,
La récréation traditionnelle du Dimanche ne fait pas oublier la désolente histoire de l'aponévrose perdue .

J'ai eu l'occasion de discuter longuement au téléphone il y plusieurs mois avec un ancien inspecteur de la PJ qui avait connu et Sébeille à Aix et Ranchin à Avignon , l'un avant le crime et  le dernier après .

Cet inspecteur m'avait précisé ce côté un peu brouillon du commissaire . Il cherchait souvent longtemps après où étaient passées certaines pièces ramassées initialement sur les lieux et ce, sans beaucoup de résultats ..

Il m' a parlé d'une certaine barre à mine trouvée près de la voie ferrée à la GT et qui avait atterri dans le garage d'un inspecteur sans que personne ne l'ait acté dans un pv ou mentionné quelque part .

Cette barre à mine était restée ,aussi, longtemps dans le coffre de la traction du chauffeur .

Quand on sait  combien, de nos jours ,la police scientifique fouille minutieusement à la recherche du plus petit indice
on voit comment Sébeille, avec ses négligences et son dédain pour le détail , n'était pas, pour le moins ,
 un grand visionnaire du devenir des enquêtes judiciaires .
_________________
Cordialement .
Revenir en haut
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 16:24    Sujet du message: Le "ridicule " risqué du Président ...,

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    l'Affaire Dominici-Le crime de Lurs Index du Forum -> l'Affaire Dominici ou le crime de Lurs ,60 ans après. -> Le procès de Digne .. Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Index | creer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com