l'Affaire Dominici-Le crime de Lurs  Index du Forum

l'Affaire Dominici-Le crime de Lurs
La vérité sur le triple crime le plus célèbre .

 FAQFAQ   RechercherRechercher   MembresMembres   GroupesGroupes   S’enregistrerS’enregistrer 
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 

Les accusation d'Yvette .

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    l'Affaire Dominici-Le crime de Lurs Index du Forum -> l'Affaire Dominici ou le crime de Lurs ,60 ans après. -> Les interrogatoires,les aveux de Gustave, Clovis et Gaston : Nov 53. La Reconstitution ..
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Nicolas


Hors ligne

Inscrit le: 02 Déc 2008
Messages: 4 602
Localisation: rhone-alpes
Masculin

MessagePosté le: 2009-04-28, 05:54    Sujet du message: Les accusation d'Yvette . Répondre en citant

Bonjour ,

Le 18 dec 53 en présence du greffier Barras et du juge Périès à 14h dans sa cuisine , Yvette accuse formellement
son beau père Gaston du triple crime et disculpe Gustave de toute présence sur les lieux au moment du crime .

Elle déclare aussi qu'elle a entendu les cris et  6 à 7 coups de feu  (et non plus 4) .

Et Gustave ,présent, contre signe ces aveux en précisant bien "il est exact que je n'ai pas dit à Yvette que je m'étais rendu sur les lieux du crime en me recouchant vers 2h40 et que j'ai vu la fillette vivante ".


Gustave reconnait ainsi qu'il a bien vu la fillette vivante vers 2h du matin et qu'il s'est recouché ensuite !!!

Il se recouche alors que la fillette vit encore ? Tranquille  Gustave !

Il précise à son tour qu'Yvette à cet instant, n'était pas encore au courant de ce détail !!

Comment peut-il dissimuler une si terrible chose  à sa femme et laisser agoniser la fillette tandis qu'il se rendort du sommeil du juste ??????

Mais on comprendrait qu'à ce moment des déclarations Gustave sauvé par celles d'Yvette ,veuille à son tour
exonérer cette dernière de l'inculpation de "non assistance "par cette malheureuse précision qui le rend
encore plus cynique au yeux de tous ..?


Alors devant la "non insistance" du juge devant ces nouvelles contradictions et la facilité avec laquelle il enregistre
ces déclarations on peut de poser des questions .

Pourquoi cette crédulité sans autres questions ? En effet les dépositions ont été  prises sans difficulté et sans
autre questionnement .

Comme si les époux devaient faire cette déclaration à charge pour Gaston et sans qu'aucune ne soit retenue
 contre eux deux . Bien huilé tout ça . Un peu trop peuvent penser certains !

Ce ne sont que des questions bien entendu, mais on voit combien elles ne devraient pas se poser si l'instruction avait été un peu plus nette ,plus fouillée et moins pressée d'en tenir un faute de n'en plus tenir aucun .

Mais tous ces mensonges valaient plus qu'une paisible lecture de "Quand l'amour vaincra " par Yvette durant le procès .
Tranquille aussi Yvette .

Que ça énerve ! Que de souplesse à leur égard ont dit les journalistes !
_________________
Cordialement .


Dernière édition par Nicolas le 2011-07-14, 08:39; édité 2 fois
Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: 2009-04-28, 05:54    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Aldebaran


Hors ligne

Inscrit le: 21 Avr 2009
Messages: 8
Localisation: Bourgogne
Masculin

MessagePosté le: 2009-04-28, 15:29    Sujet du message: Les aveux d' Yvette Répondre en citant

Il est clair que dans cette malheureuse affaire, tous ont menti pour se protéger ou protéger un tiers. Yvette a donc travesti la vérité, dans un premier temps pour éviter des ennuis à son mari. Il n'est pas envisageable pour elle que celui  qui fait vivre le ménage ( Gustave) aille en prison. Elle ment également pour s'éviter des soucis, car elle connaît la vérité. En particulier, je pense qu'elle est consciente qu'on pourrait l'accuser de non assistance à enfant en danger de mort. Que son beau-père soit seul coupable ou non, il est de son intérêt de laisser porter les soupçons sur lui. Mais comment peut-elle, 57 ans après les faits, laisser son fils Alain se battre pour une hypothétique et même improbable  révision du procès de son grand-père. Pourquoi n'essaie-t-elle pas de l'en dissuader ? En effet, si on dédouane Gaston de ces horribles crimes, on ne peut qu'envisager la culpabilité de Gustave. Sans doute est-ce aussi pour cela qu' Alain s'accroche désespérément aux assassins venus de l' Est. Histoire abracadabrantesque ( dixit J. Chirac) à laquelle plus personne n'ose apporter le moindre crédit. Quel que soit le côté où l'on se tourne, la solution se trouve à la Grand' Terre et uniquement là ! Le ou les responsables de la tuerie ont pour nom Dominici. Le plus difficile reste à y accrocher un prénom.
Tout ce que j'ai pu lire, voir et entendre dans les médias et sur les divers forums m'a conduit à penser que
1) Gaston est bien le seul coupable des 3 meurtres.
2) Sans doute Gustave ( et peut-être Roger PERRIN) était  présent et a assisté aux évènements. Par la suite, il a essayé de maquiller la scène des crimes. Sincèrement, je ne  crois pas qu'il ait pu tuer ou même achever Elisabeth. En revanche, il ne lui a porté aucun secours alors qu'il l'avait bien entendue gémir ( vers 2 heures, à mon sens et non plus tard, comme il le soutiendra devant la justice).
Pour en revenir à Yvette, qui doit aujourd'hui avoir environ 87 ans, je souhaite ardemment qu'elle ait, avant de rejoindre les témoins disparus de ces évènements, un sursaut et qu'elle dise enfin la vérité sur cette affaire. Elle seule la connaît. Elle permettrait ainsi aux victimes d' enfin reposer en paix. Mais ne serais-je pas un doux rêveur ?
Revenir en haut
Picanto
Invité

Hors ligne




MessagePosté le: 2009-04-28, 16:18    Sujet du message: Les avoeux d'yvette Répondre en citant

Bonjour le Forum

Bonjour ALDEBARAN

Simple membre du Forum je me permets cependant de vous souhaiter la bienvenue.

Tout ce que vous dites est un condensé de ce que beaucoup pensent sur le forum,
dont moi-même.
Cependant il reste beaucoup de détails que nous essayons d'éclairçir. Et là il serait
intéressant que vous participiez dans ce sens.

Je vous reprends sur un seul point : Yvette a maintenant 77 ans et non 87....


Cordialement Picanto
Revenir en haut
gorenflo


Hors ligne

Inscrit le: 03 Déc 2008
Messages: 1 465
Localisation: BdR
Masculin

MessagePosté le: 2009-04-28, 17:36    Sujet du message: Les accusation d'Yvette . Répondre en citant

Bonjour Aldebaran,




ALDEBARAN a écrit:
Sans doute est-ce aussi pour cela qu' Alain s'accroche désespérément aux assassins venus de l' Est. Histoire abracadabrantesque ( dixit J. Chirac) à laquelle plus personne n'ose apporter le moindre crédit.



Dieu vous entende, mais hélas, ce n'est pas si certain. Si tel est le cas, tant mieux, car les inventions ubuesques qui permettent de gagner beaucoup de fric sur le dos des gogos, ça peut être amusant mais pas sur un sujet aussi grave.



ALDEBARAN a écrit:
Sincèrement, je ne  crois pas qu'il ait pu tuer ou même achever Elisabeth.



Vous avez le droit de le penser et vous avez peut-être raison. Mais, il n'empêche que Gaston a quand même bien accusé Gustave et Roger Perrin. Certains ont dit que ces accusations étaient complètement fausses et que Gaston avait agi seul. C'est possible mais alors, dans ces conditions, pourquoi inventer cette mise en cause ? Que pouvait espérer Gaston en accusant les deux autres, s'il était le seul à avoir agi ? Que les autres avouent quelque chose qu'ils n'avaient pas fait ? Sans oublier qu'il a renouvelé ces mises en cause après sa condamnation.
Mais il est vrai qu'il n'a pas été jusqu'au bout de ses accusations. On peut supposer qu'il a eu cette attitude parce que, à un moment, il a mesuré les risques de la mise en cause sérieuse de Gustave et Roger Perrin qui aurait pu conduire ces derniers à "déballer" ce qu'ils savaient et amener une autre version des faits que la version officielle. Version officielle qui, tout compte fait, est quelque peu "light" par rapport à ce qu'aurait pu peser une autre version dans laquelle, par exemple, il serait apparu que la petite Elizabeth avait été massacrée plusieurs minutes après ses parents et non pas "dans la foulée", la préméditation devenant alors beaucoup plus lourde à porter.

Gaston seul coupable ? C'est tout à fait possible mais ce n'est pas certain. Je crois, en revanche, qu'il est bien au minimum le principal coupable. Mais, pour ma part, je crains que la mort d'Elizabeth n'ait pas livré tous ses secrets.

Cordialement.
Revenir en haut
Nicolas


Hors ligne

Inscrit le: 02 Déc 2008
Messages: 4 602
Localisation: rhone-alpes
Masculin

MessagePosté le: 2009-04-28, 22:02    Sujet du message: Les accusation d'Yvette . Répondre en citant

bonsoir Aldebarran ,picanto et gorenflo ,
Pour une fois je ne vais rien dire...(!) seulement que votre suite de posts articulés entr'eux enrichit un forum de par ses judicieuses réflexions .

Okay
_________________
Cordialement .
Revenir en haut
Aldebaran


Hors ligne

Inscrit le: 21 Avr 2009
Messages: 8
Localisation: Bourgogne
Masculin

MessagePosté le: 2009-04-29, 11:07    Sujet du message: Les aveux d' Yvette Répondre en citant

  Bonjour à tous,

   Bien vu, cher Picanto, d'avoir relevé l'erreur impardonnable qui m'a fait écrire qu'Yvette avait 87 ans. Pour sanction, je me suis donné une claque sur la joue ( Aïe) et deux coups de règle sur les doigts.
Bien évidemment, puisqu' elle avait 20 ans en 1952 et que 57 ans se sont écoulés, elle "frise" maintenant les 77 printemps !
Je serais assez curieux de connaître ses réactions, ou ce qu'elle pense si, comme je le crois, elle lit ( ou on lui fait part)tout ce qui s'écrit sur les différents forums de cette affaire, qu'ils soient en faveur de l'innocence de Gaston ou au contraire plus orientés vers sa culpabilité.
Il est malheureusement à peu près certain maintenant  qu'elle ne "libérera " pas sa conscience, et qu'elle n' avouera pas ce qu'elle sait à propos de cette affaire: elle doit protéger à jamais ce nom de DOMINICI qu'elle ne porte certes plus, mais qui est le patronyme de ses enfants!
Revenir en haut
Bonanza
Invité

Hors ligne




MessagePosté le: 2009-04-29, 14:49    Sujet du message: Les accusation d'Yvette . Répondre en citant

Bonjour à tous.

Bonjour ALDEBARAN.


Citation:
elle doit protéger à jamais ce nom de DOMINICI qu'elle ne porte certes plus, mais qui est le patronyme de ses enfants!



 

Yvette n'a jamais repris son nom de jeune fille.

Elle a voulu gardé le nom de DOMINICI.

Elle s'en explique dans un documentaire sur l'affaire( lorsqu'elle déambule dans les rues de Lurs )!


Salutations.
Revenir en haut
Aldebaran


Hors ligne

Inscrit le: 21 Avr 2009
Messages: 8
Localisation: Bourgogne
Masculin

MessagePosté le: 2009-04-29, 16:28    Sujet du message: Les aveux d' Yvette Répondre en citant

Posté le: 29/04/2009 15:07:30    Sujet du message: Les aveux d'yvette .

Bonjour à tous.


Yvette ne pourra plus jamais revenir en arriére.

Elle ira jusqu'au bout sans changer quoique ce soit dans ses affirmations.






Bonjour à tous,

 Et merci  pour ses précisions auxquelles je souscris entièrement. il est évident que nous n'avons plus rien à attendre de la part d' Yvette.
 Quant aux hypothèses que nous pourrons formuler, elles ne seront que constructions théoriques qui auront désormais du mal à être étayées par des faits avérés et indéniables.
 La scène des crimes a été "polluée" par Gustave ( Roger Perrin ) et les nombreux badauds, bien avant l'arrivée des gendarmes. Les constatations médicales effectuées par le docteur, de même que les autopsies,  sont sujettes à caution. La police scientifique était encore à inventer. Idem pour ce qui est des différents aveux. L'enquête a malheureusement été faite selon les modalités et les (pauvres) moyens de l'époque. Ne jetons pas la pierre aux différents acteurs de celle-ci. Il est trop facile, aujourd'hui de dire ce qu'il aurait fallu faire.
Dans les différents posts que j'ai lus, on bâtit parfois des scénarios qui, sans être insensés, me paraissent parfois éloignés de la réalité des habitants de la Grand'Terre et dans lesquels on leur prête une "intelligence"  qu'à mon sens ils ne possèdent guère.
Ils ont été soudainement confrontés à une situation inextricable et n'ont fait que parer au plus pressé. Rien dans leurs actes ne montre quoi que ce soit de réfléchi ou d'organisé. Leur seul "ruse" fut de glisser quelques vérités à travers une montagne de mensonges. En agissant ainsi, plus personne ne peut affirmer avec certitude à quels moments ils sont sincères et c'est bien là tout le noeud du problème.
Pour en revenir à quelques hypothèses formulées:
 1) Elisabeth n'a pas été tuée à la suite de ses parents, mais quelques heures après ( d'où obligation d'une cachette- dans les bois- ou d'une séquestration- dans la ferme)
 2) On se préparait à enlever les corps pour les conduire ( mais qui ? avec quel véhicule ? pour en faire quoi ?)
 3) La deuxième arme impliquant un autre assassin ( laquelle? qui ? )
 Quelqu'un possède-t-il des éléments ou des pièces ( autres que ceux évoqués dans ce forum) permettant de conforter ces hypothèses.
 Merci de vos réponses.
Revenir en haut
Nicolas


Hors ligne

Inscrit le: 02 Déc 2008
Messages: 4 602
Localisation: rhone-alpes
Masculin

MessagePosté le: 2009-04-30, 08:10    Sujet du message: Les accusation d'Yvette . Répondre en citant

Bonjour a tous ,





Citation:
Yvette n'a jamais repris son nom de jeune fille.

Elle a voulu gardé le nom de DOMINICI.


D'autant qu'elle n'avait pas le choix . Changer de patronyme pouvait signifier rejet de celui-ci et par voie de conséquence
reconnaitre qu'il était entaché .

Elle a finement dissocié les motifs de son divorce d'avec le triple crime . Très Dominicien tout ceci .

Comme dirait Gorenflo : "aussi facile à pincer que des vitres "...
_________________
Cordialement .
Revenir en haut
gorenflo


Hors ligne

Inscrit le: 03 Déc 2008
Messages: 1 465
Localisation: BdR
Masculin

MessagePosté le: 2009-04-30, 12:01    Sujet du message: Les accusation d'Yvette . Répondre en citant

Bonjour à tous,

ALDEBARAN a écrit:
Dans les différents posts que j'ai lus, on bâtit parfois des scénarios qui, sans être insensés, me paraissent parfois éloignés de la réalité des habitants de la Grand'Terre et dans lesquels on leur prête une "intelligence"  qu'à mon sens ils ne possèdent guère.
Ils ont été soudainement confrontés à une situation inextricable et n'ont fait que parer au plus pressé. Rien dans leurs actes ne montre quoi que ce soit de réfléchi ou d'organisé.

Bien d'accord là-dessus. Et même plusieurs mois plus tard, en novembre 1953, alors qu'on pourrait penser que tout a été bétonné, verrouillé, après réflexion et peut-être aussi avec les conseils avisés de quelques proches, on a droit aux accusations de Gustave suivies de celles de Clovis, à la valse-hésitation sur la carabine, aux aveux de Gaston. Les Dominici n'avaient donc pas une maîtrise absolue de l'affaire, tant s'en faut.

ALDEBARAN a écrit:
Pour en revenir à quelques hypothèses formulées:
 1) Elisabeth n'a pas été tuée à la suite de ses parents, mais quelques heures après ( d'où obligation d'une cachette- dans les bois- ou d'une séquestration- dans la ferme)
 2) On se préparait à enlever les corps pour les conduire ( mais qui ? avec quel véhicule ? pour en faire quoi ?)
 3) La deuxième arme impliquant un autre assassin ( laquelle? qui ? )
 Quelqu'un possède-t-il des éléments ou des pièces ( autres que ceux évoqués dans ce forum) permettant de conforter ces hypothèses.
 Merci de vos réponses.

Toujours d'accord. Hypothèses purement gratuites et qui ne sont étayées par aucun élément.

Cordialement.
Revenir en haut
Nicolas


Hors ligne

Inscrit le: 02 Déc 2008
Messages: 4 602
Localisation: rhone-alpes
Masculin

MessagePosté le: 2009-04-30, 22:31    Sujet du message: Les accusation d'Yvette . Répondre en citant

Bonsoir Aldebaran,
bonsoir Gorenflo,
 
Citation:


Hypothèses purement gratuites et qui ne sont étayées par aucun élément.




Hypothèse = supposition .
hypothétique = douteux , hasardeux .

On voit combien la marge est ténue entre la raisonnement  et le délire  .
Entre l'histoire et la fiction .

Faute de faits ou de témoins .
 
Témoins ? quelqu'un qui certifie les faits .

 Ici les témoins sont les meurtriers qui certifient que la veille ils ont beaucoup menti mais bien moins qu'aujourd'hui.
Ce sont des menteurs qui disent la vérité quand ils disent qu'ils mentent : "C'est  nouveau ça vient de sortir" disait ...
et il restent donc  les faits: 3 victimes , une carabine et les menteurs . Plouf! La carabine tombe à l'eau que reste t-il ?
Grâce à elle : les menteurs face aux victimes .
Mais  que dit la carabine, la  seule qui  ne mente pas, pour se venger de la noyade , pour avoir aussi frôlé la mort  ?
Assassins de carabine !! Armicides !!
-"Les douilles  là bas sont à moi ! Ma crosse a tué la fillette ! J'ai laissé un morceau exprès près de sa tête .
Je suis à eux . Clovis me connait bien . Vous avez vu comment ils ont tous désigné ma place épisodique ."

-"Il n' y a eu que moi, sinon ils auraient tiré avec " l'autre arme" sur Elisabeth sans avoir dû me casser, puis
 me jeter dans l'eau après ce travail de boucherie. (qui les écœure encore" d'ailleurs !)."

-"Il n' y a eu que 7 coups de tirés parce que je n'avais pas de bonnes munitions et que le vieux était trop énervé.
-"Avec une autre arme on aurait entendu une belle pétarade . Avec moi ce ne furent que des coups bien espacés ."

-("Le temps de rattraper l'incident de tir, je crois) .. et puis je suis une vieille semi automatique mal en point ".

-"Oui je sais, j'ennuie pas mal de gens avec mes histoires,vous allez voir qu'ils vont essayer de me trouver une copine
qui a plus l'allure d'une cocotte des villes que moi la bouseuse . Histoire de dire qu'elle avait un "mac",un vrai ,.. de Bavière . Moi avec ma gueule à travailler aux champs je les contrarie ..enfin ..avouez quand même que je me suis bien vengée de leur mauvais traitement à mon endroit ..imaginez que je fus belle et bien entretenue ..vous m'auriez crue à un autre ! Wink Mais avec de l'huile d'olive sur la tronche ,des dents en moins , pas de quoi me faire ravir par un beau mac ..

Tandis que là : "sian ben d'aqui "

_________________
Cordialement .


Dernière édition par Nicolas le 2009-05-02, 13:10; édité 8 fois
Revenir en haut
gorenflo


Hors ligne

Inscrit le: 03 Déc 2008
Messages: 1 465
Localisation: BdR
Masculin

MessagePosté le: 2009-05-01, 07:48    Sujet du message: Les accusation d'Yvette . Répondre en citant

Okay
Revenir en haut
Picanto
Invité

Hors ligne




MessagePosté le: 2009-05-02, 00:07    Sujet du message: Les avoeux d'Yvette Répondre en citant

Bonsoir le Forum

A Nikos-Nicolas 

Aquo ès ben vraï ! Es ben d'aqui aqueu fusil !

J'ai bien aimé cette personnalisation de la Rock-Ola que tu fais parler avec humour
comme si elle n'était pas le sinistre outil de cette tragédie.

J'ai eu récemment en main un bois d'US M1, neuf évidemment, semblant attendre
son mécanisme. C'était au fin fond du Tarn et Garonne et ma pensée est revenue
au bord de la Durance....

Cordialement Picanto
Revenir en haut
Nicolas


Hors ligne

Inscrit le: 02 Déc 2008
Messages: 4 602
Localisation: rhone-alpes
Masculin

MessagePosté le: 2009-05-02, 14:17    Sujet du message: Les accusation d'Yvette . Répondre en citant

Salut Gorenflo,
salut Picanto,
Bonjour à tous ,

Vous êtes trop bons mes braves .. Embarassed
Que voulez vous, nous devons tout à cette carabine . Elle est le principal fait matériel  .  Elle accuse sans faille .

Aujourd'hui elle est la principale ennemie des "révisionnistes ". Ils ne pourront rien contre les faits .
Sauf à dire sans rire que la malheureuse " perd ses cartouches en se penchant pour tirer "à la  frime" ! SIC !
Vieille mais pas gâteuse à ce point . Rolling Eyes

L'histoire est écrite ..actée. Il sont condamnés à inventer un scénario improbable, à "distordre" les faits, les pv,
les évidences, pour en sortir un jus imbuvable , une piquette tout juste bonne à enivrer les non-initiés pour
 leur première cuite . Le temps qu'ils changent d'auberge avec la gueule de bois  ..

Clovis, le frère ainé , est aussi dans leur collimateur . Ils veulent en faire un fils haineux et félon . Mais ils ne peuvent
pas donner une origine crédible  à cette haine . Aucun fait matériel ne vient renforcer cette théorie .
Et ce n'est pas parce qu'un lopin de terre lui a été momentanément refusé que cela le transforme en parricide !
On a des preuves de son dévouement à l'endroit de ses parents et de son frère à qui "profite" d'ailleurs ce petit lopin .
Exit Clovis ! Clovis l'employé aimé de la gare de Lurs, cheminot qui n'avait pas besoin des terres pour vivre .


Ils font des efforts insoutenables d'imagination ces "révisionnistes" pour aller chercher un autre tueur étranger à la Grand' Terre . Dommage que les intéressés eux mêmes n'y aient pas pensé  au cours de l'instruction et durant le procès !

Ils veulent tordre le cou aux aveux de Gaston sous prétexte que le mobile sexuel est farfelu ..mais c'est faire
peu de cas  du mobile "excusable " et non "véritable "que l'assassin voulait donner au monde la première fois ...pour oser franchir le gué , la vindicte populaire et la presse qui attendaient dehors,déjà féroces , suspendues à ses lèvres !

Plus tard Gaston parlera simplement d'accident et d'un accrochage" avec l'anglais qui la pris pour un maraudeur alors qu'il s'approchait de la voiture" ..

Exit le mobile sexuel de la bouche même de l'accusé !! Et Gaston dira ensuite simplement "j'étais bourré"...etc..

Mais que peuvent-ils contre les aveux de Gustave ? Cinq fois renouvelés !
Et ceux de Clovis ? Jamais rétractés et conformes à ceux de Gustave !

Et ces mêmes "révisionnistes" devront nous expliquer  pourquoi Yvette a également accusé son beau père et signé le PV dans sa cuisine , ni droguée ,ni forcée en présence du seul juge Périès et du greffier Barras .
Oui pourquoi ? Pour le plaisir de faire exécuter son beau père ? Mais quelle haine cachée iront trouver cette fois ci les mêmes qui salissent Clovis pour blanchir Gaston .Un comble !
Ensuite il devront encore nous expliquer pourquoi Gaston du fond de sa cellule ne  voit que deux autres assassins : Son fils Gustave et son petit fils R.Perrin ?

Je crois que ces gens là, les "révisionnistes", n'ont jamais dû lire le mythe de Sisyphe ni les facéties du sapeur Camembert ,ni  surtout le traité sur" l'art de ne pas prendre les autres pour aussi c..  que soi -même "! Mr. Green

Il faudrait corriger la citation de Descartes qui disait que :"le bon sens était la chose du monde la mieux partagée .."
et y ajouter :" par ceux  qui en sont pourvus ". Laughing

Bon W End !
_________________
Cordialement .
Revenir en haut
Aldebaran


Hors ligne

Inscrit le: 21 Avr 2009
Messages: 8
Localisation: Bourgogne
Masculin

MessagePosté le: 2009-05-06, 17:04    Sujet du message: Les accusation d'Yvette . Répondre en citant

   Bonjour le Forum,

   Et chapeau bas à Nikos-Nicolas  pour l'humour contenu dans son ode à la Rock'Ola. Humour à prendre bien évidemment au 50ème degré car on ne peut supposer un seul instant qu'on puisse ironiser sur un tel drame. Il serait assez intéressant que Nikos aille "polluer" le site des révisionnistes avec son texte. Nous ne serions certainement pas déçus des réponses qui y seraient apportées !
Pour en revenir au mobile "sexuel" de Gaston, on peut difficilement le croire quand il affirme que ses "propositions" avaient reçu un avis favorable de la part d'Anne.  C'est une injure supplémentaire faite aux victimes.
En revanche, il ne me semble pas impossible que le "Patriarche" se soit rendu au campement dans le seul but de surprendre la femme en tenue légère, se transformant ainsi en voyeur,  l 'arrivée de Jack précipitant les évènements. Querelle verbale au cours de laquelle aucun des deux ne comprend l'autre. Chacun se sent menacé. Gaston tire accidentellement dans un premier temps puis volontairement par la suite. Après avoir tué Sir Drummond, il ne peut plus laisser un seul témoin vivant. C'est alors l' assassinat d'Anne, mais surtout le massacre d'Elisabeth. Massacre de l'innocence que rien ne peut et ne pourra excuser.
Dans cette séquence du drame, je n'exclus d'ailleurs pas la présence possible de Gustave ainsi que celle de Roger Perrin. Dans la luzerne. Jouant eux aussi aux voyeurs et vraisemblablement surpris et dans l'incapacité de réagir face à la soudaineté et à la brutalité des évènements.
Gaston est, à mon avis, retourné à la Grand'Terre par le chemin qui longe la voie ferrée et même s'il les savait là,  il ne leur a pas adressé la parole.Qu'ont-ils fait alors ?
Sans doute sont-ils allés sur la scène des crimes. Il n'est pas anormal de penser qu'ils ont bien découvert la fillette agonisante à ce moment là, c'est-à-dire vers 2 heures du matin et non vers 5 heures en se rendant sur le lieu de l'éboulement, comme le dira Gustave par la suite.
Roger Perrin, après concertation avec son oncle, n'avait alors qu'une hâte: regagner au plus vite son domicile, pour réapparaître au matin.
On peut alors aisément imaginer le dialogue qui a pu s'établir entre Gustave et Yvette. C'est eux et eux seuls qui ont décidé de la conduite à tenir:
      - faire disparaître les preuves de la participation de Gaston ( ramasser les douilles, les balles - en laisser car il fait nuit, même si la lune était pleine)
      - déplacer les corps ( mais pourquoi ? Pour aller où? Avec quel véhicule? La théorie de leur enlèvement ne me satisfait aucunement)
      - décider du rôle que chacun devra tenir lorsque les policiers ou gendarmes seront là
      - demander à Gaston de partir avec ses chèvres dans la direction opposée à celle qu'il prend habituellement, justifiant ainsi qu'il ne voie pas la scène du crime et le corps de Sir
        Drummond, ce qui serait inévitable s'il prenait le chemin de Ganagobie!
J'attends avec impatience vos avis ainsi que d'autres hypothèses.
Revenir en haut
Nicolas


Hors ligne

Inscrit le: 02 Déc 2008
Messages: 4 602
Localisation: rhone-alpes
Masculin

MessagePosté le: 2009-05-07, 10:16    Sujet du message: Les accusation d'Yvette . Répondre en citant

Bonsoir à tous ,

bonjour  Aldebaran ,


Citation:






Il serait assez intéressant que Nikos aille "polluer" le site des révisionnistes avec son texte. Nous ne serions certainement pas déçus des réponses qui y seraient apportées !







Okay   . On peut se fier à leur imagination débordante pour dépasser Kafka dans l'absurde ..
 
Citation:






Pour en revenir au mobile "sexuel" de Gaston, on peut difficilement le croire quand il affirme que ses "propositions" avaient reçu un avis favorable de la part d'Anne.  C'est une injure supplémentaire faite aux victimes.







Et comment ! Gaston s'est 'raccroché' à l'idée du commissaire Pruhomme car le vrai mobile était certainement moins "populaire " et plus difficile à sortir .

Le soir de ses  aveux ont peut imaginer que Gaston, cerné par ceux de ses enfants, se savait désormais condamné à devoir s'expliquer  sur son forfait .

Mais deux éléments freinait ce geste . Le mobile du triple crime et celui du meurtre de la fillette .
Comment expliquer qu'on puisse tuer des gens aussi bien que les Drummond sans passer pour une froide crapule aux yeux de la police et de l'opinion publique ?
Ensuite une fois ce mobile rendu plausible et "acceptable " comment expliquer le meurtre de la fillette ? Expliquer l'inexcusable ? Cent fois Gaston a dû tourner dans sa tête comment trouver une
explication qui édulcorerait ce geste ..En vain !

Pour la première partie du crime, Gaston avait trouvé un mobile "acceptable" tournant autour de l'accident .
Jusqu'à ce que Prudhomme fasse l'erreur, voyant Gaston hésiter à se jeter à l'eau, de lui suggérer le mobile « très humain », « pardonnable » du crime sexuel et du mari jaloux .Gaston a vu soudain arriver deux excuses  pour le prix d'une . La voilà la bonne explication ! Oui, voilà c'est ça "on baisait " ..de renard honteux il devenait du coup le coq triomphant ! Et le coq avait cédé aux pulsions « naturelles » ...D'autant plus « naturelles »que le vieux renard fait endosser à ANNe
la faute de l'encouragement !!! Un comble , mais cela fait partie de sa tactique .


Gaston a saisi la perche sur le moment. Perche empoisonnée qu'il a lâché ensuite tellement ,comme vous dites ,que l'insulte faite à l'honnorable Lady ne passait pas dans l'opinion . Mais ce soir là Gaston n'a pas vu si loin ..

Pour la deuxième partie du crime , la mort d'Elisabeth 10 ans ! Que dire ? Que va penser Sébeille, lui que ce crime d'enfant dégoutait au plus haut point ?
Gaston choisit le brave agent Guerino pour pleurer et s'épancher, il va murmurer « cette petite " oh! cette petite  » et oui comment devoir expliquer la monstruosité de ce geste même à Guérino ?
Là point d'idée ne lui fut jamais suggérée mais Gaston tente d'atténuer son geste en disant en guise d'excuse qu'il était "saoul et qu'il ne savait plus ce qu'il faisait"
et qu'il ne lui avait donné "qu'un seul coup sur le crane "...


Gaston avoue donc a ce brave Guerino sachant qu'à avec lui ,le retour du baton serait moins vif qu'avec Sébeille et Ranchin qui l'avaient bousculé ,voire insulté il y a peu .

Que dit alors Gaston ? Je ne veux pas avouer à Sébeille ! Faites moi venir le président ! (Il prenait Prudhomme pour le président du tribunal ,on le sait ) . Parce que Gaston savait très bien quelle honte il éprouverait devant celui qu'il avait cent fois humilié et qui ne manquerait pas de lui rendre
la monnaie avec les intérêts .

Donc, ce soir là Gaston le malin, choisit de faire ses aveux à un agent inoffensif puis au brave Prudhomme pour faire passer la pilule sans trop se faire étriller en retour !

Malin et maître de lui comme toujours .

Ah! si Gustave n'avait pas flanché ,Clovis n'aurait rien dit et Gaston encore moins sans doute .
 
Citation:






Sans doute sont-ils allés sur la scène des crimes. Il n'est pas anormal de penser qu'ils ont bien découvert la fillette agonisante à ce moment là, c'est-à-dire vers 2 heures du matin







Sans doute . Ils n'ont pu rester les bras croisés .Impensable selon moi ..
 
Citation:






déplacer les corps ( mais pourquoi ? Pour aller où? Avec quel véhicule? La théorie de leur enlèvement ne me satisfait aucunement)







Moi non plus ! Seul le corps de lady Anne a dû être déplacé comme Gustave l'a avoué pour la dissimuler aux regards et pouvoir affirmer qu'en passant à côté du bivouac il n'avait rien remarqué ! (cf/ la confrontation avec Olivier )



 
Citation:






décider du rôle que chacun devra tenir lorsque les policiers ou gendarmes seront là







Parfaitement ! On voit que dès le matin Gaston en effet s'en va du côté de Giropey et qu'Yvette part dès 8h au marché d' Oraison avec Nervi , sans attendre que ses parents ne viennent la chercher .
D'ailleurs pourquoi les parents d'Yvette ne sont-ils pas vite venus voir le drame qui affligeait leur fille et leur gendre ce matin là et les aider éventuellement ?? 
Eux aussi vont voir ailleurs ..curieux ,non ?

Marie joue celle qui ne sait rien et qui n'a rien entendu ..(on l' a crue longtemps sourde !)

Seul Gustave est resté en première ligne . C'est qu'ils étaient sûrs de lui . Gustave aussi savait jouer les idiots comme personne ! ***

Quant à zézé, devant ses gaffes, il ne l'ont pas laissé trainer longtemps sur les lieux du crime et on vite trouvé la parade en le traitant de" fada ","d'enfantouillasse"...(même tactique pour Basile le maçon qui a assisté depuis le toit à l'essai de la carabine avec les deux soldats du comand -cars américain bourré d'armes sur les sièges arrière. )
 
Citation:






justifiant ainsi qu'il ne voie pas la scène du crime et le corps de Sir
        Drummond, ce qui serait inévitable s'il prenait le chemin de Ganagobie!










 Idem pour Gustave qui doit déplacer le corps de ANNe pour pouvoir dire aussi qu'il n'a rien vu en passant .(Sinon il aurait fallu qu'il explique pourquoi il n'a pas donné l'alerte aussitôt !)



Vous voyez Aldebaran que votre raisonnement n'est pas éloigné de celui qui , parmi ceux clairement exprimés ici, dominent à ce jour .
Mais ,comme toujours, et comme nous n'y étions pas ,nous garderons toutes les réserves d'usage !
J'espère ne pas avoir été encore trop long ..



à+++


*** Si on se souvient du moment ou la mère d'Yvette tombe évanouie sur son chemin à l'annonce par la police de l'arrestation de Gustave, on peut penser que ce n'était sans une signification profonde .
-Que savait la mère d'Yvette sur la véritable responsabilité de son gendre lors du meurtre ?
Et qu'a t-elle imaginé à cet instant ?
_________________
Cordialement .


Dernière édition par Nicolas le 2009-05-12, 20:05; édité 1 fois
Revenir en haut
Aldebaran


Hors ligne

Inscrit le: 21 Avr 2009
Messages: 8
Localisation: Bourgogne
Masculin

MessagePosté le: 2009-05-07, 12:38    Sujet du message: Les accusation d'Yvette . Répondre en citant

  Bonjour le Forum,
  Bonjour Nikos,

  Tout d'abord merci pour votre réponse. Soyez rassuré, on ne peut aucunement lui reprocher sa longueur, mais plutôt apprécier le sérieux des explications et des "hypothèses" avancées.
Comme vous le dites à juste titre, nous n'étions pas présents et devons donc rester prudents dans nos assertions.
Mais aujourd'hui, dire que la solution de l'énigme est à rechercher à la Grand'Terre et rien qu'à la Grand'Terre n'est pas faire injure aux enfants et petits-enfants de Gaston. En revanche, c'est permettre aux 3  victimes de reposer en paix à Forcalquier. On peut d'ailleurs comprendre la démarche d' Alain Dominici lorsqu'il demande la révision du procès de son grand-père. On peut supposer que dans la famille on évitait d'évoquer "l' affaire ". Sujet tabou. Comment expliquer et justifier le massacre d'Elisabeth. Impensable. Ce crime abject n'a pu être commis que par un "étranger" à la Grand'Terre: un rôdeur, un commando, un règlement de comptes! Voilà certainement ce qu'on a pu raconter à Alain. Yvette, avant de disparaître, aura-t-elle le courage de lui dire la vérité ?
Revenir en haut
gorenflo


Hors ligne

Inscrit le: 03 Déc 2008
Messages: 1 465
Localisation: BdR
Masculin

MessagePosté le: 2009-05-07, 13:00    Sujet du message: Les accusation d'Yvette . Répondre en citant

Bonjour à tous,




Nikos a écrit:
Pour la première partie du crime, Gaston avait trouvé un mobile "acceptable" tournant autour de l'accident .Jusqu'à ce que Prudhomme fasse l'erreur, voyant Gaston hésiter à se jeter à l'eau, de lui suggérer le mobile « très humain », « pardonnable » du crime sexuel et du mari jaloux .Gaston a vu soudain arriver deux excuses  pour le prix d'une . La voilà la bonne explication ! Oui, voilà c'est ça "on baisait " ..de renard honteux il devenait du coup le coq triomphant ! Et le coq avait cédé aux pulsions « naturelles » ...D'autant plus « naturelles »que le vieux renard fait endosser à ANNe la faute de l'encouragement !!! Un comble , mais cela fait partie de sa tactique .
Entièrement d'accord. Le coq triomphant correspond bien à l'image que l'on peut se faire de Gaston dont tout le monde a relevé que, même durant le procès d'assises, il était manifestement satisfait quand quelque chose le flattait.


Nikos a écrit:
Gaston a saisi la perche sur le moment. Perche empoisonnée qu'il a lâché ensuite tellement ,comme vous dites ,que l'insulte faite à l'honnorable Lady ne passait pas dans l'opinion . Mais ce soir là Gaston n'a pas vu si loin ..
Il ne l'a pas lâchée tant que ça puisqu'il fait ces déclarations et les confirme lors de la reconstitution. En fait, il lâche cette explication lorsqu'il se rétracte. A ce moment, évidemment, il explique qu'il a dit n'importe quoi. Et lorsqu'on évoque cette histoire devant la cour d'assises, Giono dit qu'à ce moment il a l'impression de recevoir un paquet de boue sur le visage.


Nikos a écrit:
*** Si on se souvient du moment ou la mère d'Yvette tombe évanouie sur son chemin à l'annonce par la police de l'arrestation de Gustave, on peut penser que ce n'était sans une signification profonde .-Que savait la mère d'Yvette sur la véritable responsabilité de son gendre lors du meurtre ? Et qu'a t-elle imaginé à cet instant ?




Tout à fait. On n'imagine pas Yvette ne rien dire à ses parents. Et pour que sa mère s'évanouisse c'est qu'elle doit avoir quelques craintes. Du moins, on peut raisonnablement le penser, même si cela ne constitue pas une preuve.

Cordialement.
Revenir en haut
Nicolas


Hors ligne

Inscrit le: 02 Déc 2008
Messages: 4 602
Localisation: rhone-alpes
Masculin

MessagePosté le: 2009-05-08, 07:49    Sujet du message: Les accusation d'Yvette . Répondre en citant

Bonjour à tous ,

salut Gorenflo,

C'est vrai qu'ensuite Gaston a eu du mal a lâcher le mobile sexuel ,qui ne lui déplaisait pas ,comme on l'a dit .


 
Citation:


il ne l'a pas lâchée tant que ça puisqu'il fait ces déclarations et les confirme lors de la reconstitution. En fait, il lâche cette explication lorsqu'il se rétracte.






En fait Gaston de lui-même n'a jamais parlé de sexualité .


A l'agent Guérino il dira simplement :"...C'est à cause de cette saloperie d'éboulement ..l'Anglais m'a sauté dessus ,j'ai tiré .."


C'est à cause de Prudhomme qui lui a suggéré qu'il a récupéré ensuite l'idée du crime sexuel , comme une planche de salut ..


Une maladresse de plus dû à la mauvaise répartition des taches au cours des interrogatoires .

Jamais le commissaire Prudhomme n'aurait dû intervenir(selon moi ) sur cette affaire à laquelle il ne comprenait rien et dont il ne savait rien .


Ce qui fait que les bonnes questions n'ont pas été posées quand Gaston avoue pour la première fois .

Sébeille arrive encore comme les carabiniers sur ce coup .

De plus ,pour un non spécialiste comme moi, il est une chose qui apparait comme une anomalie au cours de cette journée du 14 .
Vers 10 h alors que Gaston,interrogé à nouveau, est sous le choc de la lecture des journaux qui l'accusent du crime à travers ses fils , le juge Périès vient chercher Sébeille pour l'emmener à la ferme vérifier avec Clovis et Gustave où se trouvait la carabine .
Certes, cela était important et capital pour la suite et surtout pour faire tomber Gaston .
 Mais était-ce nécessaire d'enlever le commissaire à ce moment là de l'interrogatoire de Gaston ? Un inspecteur à sa place n'aurait-il pas fait l'affaire ?
C'est comme si au moment où l'enfant est sur le point de sortir on venait chercher le gynécologue pour aller voir où est le berceau . Toute relativité gardée .
Tout ceci me parait de loin et avec réserves ,bien décousu .
_________________
Cordialement .
Revenir en haut
justinelouis03


Hors ligne

Inscrit le: 03 Jan 2009
Messages: 41
Localisation: vichy
Masculin

MessagePosté le: 2009-05-09, 15:37    Sujet du message: Les accusation d'Yvette . Répondre en citant

ALDEBARAN a écrit:
Yvette, avant de disparaître, aura-t-elle le courage de lui dire la vérité ?
Bonjour à tous,
Bonjour ALDEBARAN et bienvenue !

Pour moi, jamais Yvette ne dira la vérité.
Vous pensez, à l'âge de 20 ans cette femme cultivait déjà l'art du mensonge à outrance.
Alors à 77 ans ...
Et en plus, elle ment même à son propre fils ! elle le laisse s'embourber dans les thèses "révisionnistes". Il faut quand même le faire !!
C'est pourquoi, je pense qu'il n'y a rien à attendre de cette femme, qui n'a eu en outre, aucune humanité ni compassion au moment des faits pour les victimes, et surtout pour la petite Elisabeth. 
Bravo pour une mère de famille !!

En outre, j'ai lu dans un de vos post que vous pensiez que les Dominici n'étaient pas vraiment intelligents.
C'est également mon avis, ils ont été largement surestimés.
Ils ont simplement profité de la situation, c'est à dire à crime sans témoin, sans preuves matérielles, pour déverser un flot de mensonges (la défense des faibles, mais bigrement efficace) en vue de tout embrouiller. Et hélàs, cela n'a pas trop mal fonctionné !

Cordialement.

Justinelouis.
Revenir en haut
gorenflo


Hors ligne

Inscrit le: 03 Déc 2008
Messages: 1 465
Localisation: BdR
Masculin

MessagePosté le: 2009-05-09, 18:18    Sujet du message: Les accusation d'Yvette . Répondre en citant

Bonsoir Justinelouis,
Bonsoir à tous,

D'accord avec vous sur toute la ligne. Sauf sur le fait de savoir si un jour elle parlera ou non. Je n'y crois pas beaucoup mais comme disait un ancien président : "Il ne faut pas insulter l'avenir". Cela dit se serait une énorme surprise.

Parler, elle a bien dû le faire mais en petit comité familial, avec ses parents, par exemple.

Cordialement.
Revenir en haut
Picanto
Invité

Hors ligne




MessagePosté le: 2009-05-11, 00:17    Sujet du message: Les avoeux d'Yvette Répondre en citant

Bonsoir le Forum

A Nikos

Prudhomme ne connaissait pas grand chose à l'Affaire, je veux bien.
Mais il faut noter qu'il a eu la même pensée que nous, 57 ans plus tard,
à savoir que le vieux pistachier voyeur s'était fait coinçer par un mari
retors. Ce qui avait motivé sa réaction extrème.

Et même si nous avions mauvais esprit, si aucune paillardise n'est à
imaginer et bien tout simplement il pourrait s'agir d'une petite curiosité
intempestive ("tiens je vais jeter un coup d'oeil à ces campeurs"), en
revenant de l'éboulement, et qui a mal finie.


Cordialement Picanto
Revenir en haut
Nicolas


Hors ligne

Inscrit le: 02 Déc 2008
Messages: 4 602
Localisation: rhone-alpes
Masculin

MessagePosté le: 2009-05-11, 08:43    Sujet du message: Les accusation d'Yvette . Répondre en citant

Bonjour ,
salut Picanto,


 
Citation:


("tiens je vais jeter un coup d'oeil à ces campeurs")


On ne voit pas en effet quel en serait un autre mobile ?

Selon ce que nous savons de la "valse de lits de camps", surtout vers 4 h, on ne peut se fier
à l'état des lieux tel qu'il fut constaté au matin pour savoir où devait dormir L.ANNe .
Mais selon toute vraisemblance elle avait dû mettre son lit de camp le long et tout contre l' Hillman
pour ne pas être vue de la route et être 'protégée' par la voiture .

Ce qui aurait obligé alors Gaston à s'approcher de la voiture (comme il l'a d'ailleurs déclaré ) pour tenter
d'apercevoir quelque chose .

Il se peut que ce soit de retour de l'éboulement (comme l'a dit à la fin Clovis ) compte tenu du lieu supposé
de la bagarre qui se serait passée entre le puisard et la Hillman, tout près de celle ci .
Deux éléments plaideraient pour cette hypothèse : l'aponévrose sur le pare-chocs arrière et la direction
des coups sur ANN qui fut tuée à terre depuis le même endroit .

Suppositions a prendre avec les réserves que l'on sait .

De là Gaston serait parti chercher la carabine ..pendant ce temps Gustave éclaire et se lève ....?
_________________
Cordialement .
Revenir en haut
Aldebaran


Hors ligne

Inscrit le: 21 Avr 2009
Messages: 8
Localisation: Bourgogne
Masculin

MessagePosté le: 2009-05-11, 18:46    Sujet du message: Les aveux d' Yvette Répondre en citant

Bonsoir le forum,

  Après la lecture des différents posts, je constate que, dans l'ensemble, nous sommes d'accord pour penser que Gaston voulait faire le "voyeur" et uniquement cela. Inutile de vouloir lui faire dire autre chose, y compris qu'il ait fait des propositions à Lady Anne et que celle-ci, insulte suprême à sa mémoire, y ait répondu favorablement !
Pour en revenir au manque d'intelligence des Dominici que j'avais précédemment envisagée, loin de moi l'idée de vouloir leur faire injure. Je souhaitais simplement rappeler qu'ils étaient bien incapables d'échafauder un scénario plausible pour orienter les soupçons ailleurs que sur la Grand' terre.
En revanche, ils ont été suffisamment matois et fourbes pour, par leurs mensonges et la pollution de la scène de crime, brouiller les pistes. Ce qui les a confortés dans cette façon d'agir, c'est sans doute le fait que les policiers ne se sont pas intéressés immédiatement à eux. Bien sûr, il est facile aujourd'hui de "refaire l'histoire". Mais on peut penser que si Sébeille, dès son arrivée, les avait mis en garde à vue et interrogés séparément, l'affaire aurait été résolue le soir même et, conséquence directe ( ou dommage collatéral, comme on dit aujourd'hui), ce forum n'aurait pas lieu d'être ! 
Un amical bonjour à tous, et en particulier à JustineLouis en particulier (Pb: êtes-vous un homme prénommé Louis ou une dame prénommée Justine ?- Réponse facultative évidemment )
Revenir en haut
justinelouis03


Hors ligne

Inscrit le: 03 Jan 2009
Messages: 41
Localisation: vichy
Masculin

MessagePosté le: 2009-05-11, 19:17    Sujet du message: Re: Les aveux d' Yvette Répondre en citant

ALDEBARAN a écrit:
Un amical bonjour à tous, et en particulier à JustineLouis en particulier (Pb: êtes-vous un homme prénommé Louis ou une dame prénommée Justine ?- Réponse facultative évidemment )

Bonsoir ALDEBARAN,

Ni l'un, ni l'autre ! mon prénom est Frédéric.
Pour le pseudo, il s'agit simplement des prénoms de mes enfants.

Cordialement

Justinelouis
Revenir en haut
Nicolas


Hors ligne

Inscrit le: 02 Déc 2008
Messages: 4 602
Localisation: rhone-alpes
Masculin

MessagePosté le: 2009-05-12, 20:31    Sujet du message: Les accusation d'Yvette . Répondre en citant

Bonsoir à tous ,

Bonsoir Aldebaran ,


 
Citation:





Mais on peut penser que si Sébeille, dès son arrivée, les avait mis en garde à vue et interrogés séparément, l'affaire aurait été résolue le soir même et, conséquence directe





Et oui ..mais déjà si les gendarmes et les autorités présentes dès le matin avaient tenu tout le monde
à l'écart et n'avaient permis à quiconque d'entendre les réflexions des personnes habilités à fréquenter les lieux du crime ,
 dès le soir même les Dominici auraient été dans le vent.
Ignorants des résultats des constatations ils auraient dit tout ce qu'il ne fallait pas dire certainement.

Tandis que là, ils se sont nourris à satiété de tout ce qui ne les regardait pas .
 
J'ai du mal à imaginer que l'arme une fois retrouvée ,Sébeille l'ait commentée au milieu de la famille Dominici "très intéressée" .

Cette première journée fut menée d'une façon si lamentable que, si la carabine avait été jetée ailleurs , jamais Sébeille
n'aurait trouvé quoique ce soit contre les assassins ..Je dis les car un a tué et l'autre a regardé mourir sans secourir ce qui fait deux "criminels "sur le plan moral !

Tout ce qui ne faut pas faire l'a été ..en passant par le célèbre :" Laissez on a mieux à faire " ..ah oui ? et quoi donc ? la pétanque ?

N'oublions pas non plus l'aponévrose oubliée dans sa boite d'allumettes ..
Quand un cheval court à réclamer avec un tel handicap il faut que dans la course il y ait des ânes pour espérer arriver  placé.

Il y en avait un : Gustave !

Pour peu qu'on se souvienne, c'est lui qui a fait tout capoter ..

C'est lui qui a parlé à Maillet . C'est lui qui s'est fait surprendre par Olivier . C'est encore le même qui a avoué le premier .

C'est toujours lui qui a accusé son père et surtout ...surtout, c'est bien ce "grand couillon" qui n'avait pas refermé la vanne
le matin !

Un "bon a rien" qui regardait les "chevaux se bouger la queue "disait de lui Gaston .

Une course à réclamer et un âne dans la course ,heureusement pour la Justice  .

Gaston a dû le maudire mille fois du fond de sa cellule et mille fois plus que Clovis !
_________________
Cordialement .
Revenir en haut
Nicolas


Hors ligne

Inscrit le: 02 Déc 2008
Messages: 4 602
Localisation: rhone-alpes
Masculin

MessagePosté le: 2011-07-14, 07:57    Sujet du message: Les accusation d'Yvette . Répondre en citant

bonjour à tous ,

Le 18 /12/ 53 le juge Périès fait avouer à Yvette la faute de Gaston ...tout ceci est donc consigné dans le pV cote D240 . Mais à la fin
de ce Pv le juge Périès le fait contresigner à nouveau  par Gustave, présent sur les lieux .
Mais qu'ajoute Gustave ?
- " ...lorsque je me suis recouché à 2h 30 ou 40 , je n'ai pas dit à Yvette QUE JE M 'ETAIS RENDU SUR LES LIEUX DU CRIME ET QUE J'AVAIS VU
LA FILLETTE ENCORE VIVANTE " !
Et Yvette rajoute et signe ..: " je n'ai rien à dire "! On comprend pourquoi par la suite elle a tenu à gommer l'existence de ce PV par tous les mensonges possibles !!

Alors voilà Gustave qui, a 2 h, voit Elisabeth encore vivante ...et de 2 h à 6 h du matin le brâve homme s'est ingénié à la sauver non pas de la mort
mais de la vie .
Aucun secours n'est demandé , seule Yvette est avertie et la gendarmerie ne le sera que bien plus tard , vers 6h ...

Et après tout cela , certains ont le CULOT de tenter de nous faire avaler une rocambolesque histoire d'Espionnage ?

Mais ce n'est plus du culot en fait , c'est de la complicité posthume !
_________________
Cordialement .
Revenir en haut
gorenflo


Hors ligne

Inscrit le: 03 Déc 2008
Messages: 1 465
Localisation: BdR
Masculin

MessagePosté le: 2011-07-14, 13:00    Sujet du message: Les accusation d'Yvette . Répondre en citant

Bonjour Nicolas, 
Bonjour à tous, 


Nicolas a écrit:

- " ...lorsque je me suis recouché à 2h 30 ou 40 , je n'ai pas dit à Yvette QUE JE M 'ETAIS RENDU SUR LES LIEUX DU CRIME ET QUE J'AVAIS VU
LA FILLETTE ENCORE VIVANTE " !
Et Yvette rajoute et signe ..: " je n'ai rien à dire "! On comprend pourquoi par la suite elle a tenu à gommer l'existence de ce PV par tous les mensonges possibles !!










Tu parles, Charles ! Déjà qu'Yvette ne devait pas avoir du tout envie de confirmer les propos de Gustave, reconnaître en plus, pour elle, qu'elle savait qu'une petite agonisait 
à l'extérieur, c'était impossible. Et pourtant ! Comment peut-on imaginer qu'elle n'ait pas été au courant, qu'elle ne soit pas descendue de sa chambre, voire même sortie de sa maison. 


 En voici une qui ne doit pas bien dormir toutes les nuits. Je me demande pourquoi elle ne délivre pas sa conscience publiquement. Au moins, elle montrerait qu'elle a du courage. 


Un petit aspect de cette déclaration que l'on ne connaît pas toujours, car on n'en parle pas, c'est que le 18 décembre, les choses ne se sont pas faites toutes seules. 
Yvette n'avait aucune envie de se confier. Le juge Périès établit un procès-verbal à 13h30, dans lequel on peut lire : 


"Le témoin nous a d'abord indiqué qu'à son avis, Gustave Dominici énonçait, depuis la reprise de l'enquête, des assertions inexactes. Elle prétendait n'avoir, quant à elle, 
entendu crier au moment des coups de feu et affirmait que son mari s'était levé, le 5 août 1952, vers 5 heures, comme à l'ordinaire. Néanmoins, le témoin nous faisait part 
de son désir de confirmer, purement et simplement, la déclaration qu'avait faite la veille Gustave Dominici et que celui-ci lui avait rapportée. Yvette Dominici ajoutait que, si 
elle tenait à agir de la sorte, c'était "par amour pour son mari" et ne point lui "causer de nouveaux ennuis".SIC. 


Nous avons alors fait remarquer au témoin que cette attitude n'était pas acceptable et qu'une telle déposition, déclarée par avance contraire à la vérité, serait dépourvue de 
toute valeur. 


Yvette Dominici s'est alors plongée dans de longues réflexions à l'issue desquelles elle s'est mise à pleurer et nous a fait connaître qu'elle était décidée à nous dire la vérité".  


Ça ne vous rappelle rien ce genre de remarque ?  C'est l'histoire de Gaston qui dit " je suis innocent mais je veux bien dire que je suis coupable". 


On constate donc que "l'accouchement" a été difficile, là aussi. Comment, ensuite, croire ces personnes ? Que ce soit à ce moment comme pour ce qu'ils ont pu 
déclarer avant ou après ? 


Impressionnant ! 
Revenir en haut
Nicolas


Hors ligne

Inscrit le: 02 Déc 2008
Messages: 4 602
Localisation: rhone-alpes
Masculin

MessagePosté le: 2011-07-14, 23:15    Sujet du message: Les accusation d'Yvette . Répondre en citant

Bonsoir à tous ,
Bonsoir Gorenflo,
Tes intéressantes remarques nous renvoient à toute la complexité de cette affaire qui n'est en fait qu'un palindrome géant .

On constatera néanmoins que Gustave reconnait avoir été sur les lieux du crime autour de 2h . Et surtout qu'il a vu la fillette en vie
dès cet instant .
Il est donc tourné sur les lieux une grande partie de la nuit , mais que faisait Gaston durant ce temps ...?
Si l'on est certains qu'il ne s'est pas recouché , on peut penser aussi qu'il n'est pas resté les bras croisés à faire confiance à son "couillon" de fils
auquel d'ordinaire il n'accordait que peu de crédit .
Du coup on voit qu'ils ont pu facilement être deux pour l'achever et que c'est sans doute à ce moment là qu'ils sont allés sur le talus avec la petite pour ce faire .

Question : zézé était- il avec eux ? Gaston le dit . Pourquoi l'aurait- il dit si zézé n'y avait pas été ?
Zézé n'a jamais accusé son grand père(comme Gustave et Clovis)  , par conséquent ce dernier n'avait aucune raison apparente de l'impliquer aussi ..alors on voit qu'ils pouvaient bien être trois sur le bivouac cette nuit là .
Et que la filllette a bien pu être  transportée par le plus jeune "suivi de Gustave " . Gaston spectateur du déplacement et ensuite encore acteur
ou toujours spectateur ? Deux pantalons furent lavés , on ne sait rien du troisième . On se doute .
Zézé, qui n' a menti que sur son emploi du temps, était vraisemblablement de la partie . il a dû quitter la ferme au petit matin avec le vélo de Gustave . Il a fait l'erreur de revenir avec, le matin même , en pensant que personne ne ferait le rapprochement ..sauf le Cne Albert .
et puis personne ne peut imaginer , qu'étant resté seul à la Serre, après le départ de Germaine dans l'après midi ,
il y soit resté pour y dormir ..il avait peur et la coûtume le faisait aller chez son oncle ;
Personne ne l'a vu entre la Grand terre et la Serre au petit jour ..les voitures se signalaient de loin et le "petit " est un petit renard ...
Et gageons qu'entre 4h et 6h il n' y avait pas foule sur cette route des Basses alpes en 52 .
Gorenflo écrit :
Citation:
..."Yvette Dominici s'est alors plongée dans de longues réflexions à l'issue desquelles elle s'est mise à pleurer et nous a fait connaître qu'elle était décidée à nous dire la vérité". ....



Elle a essayé de faire croire par la suite qu'elle avait cédé à Périès par faiblesse et d'épuisement , car il lui avait dit que sinon Gustave finirait à l'échafaud .Si elle s'est tant battue pour gommer jusqu'à l'existence même de ce pv, c'est qu'il contenait la part de vérité qu'elle n'aurait jamais voulu avouer sans ce fameux moment de faiblesse que nous décrit Gorenflo . Un moment de faiblesse qui l'a rongée de remords . 
Là encore , ni elle , ni lui Gustave , ne penseront à impliquer un TIERS !

C'est de l'auto-flagellation , c'est du masochisme inconscient .









  
_________________
Cordialement .


Dernière édition par Nicolas le 2011-07-15, 08:08; édité 1 fois
Revenir en haut
Nicolas


Hors ligne

Inscrit le: 02 Déc 2008
Messages: 4 602
Localisation: rhone-alpes
Masculin

MessagePosté le: 2011-07-14, 23:33    Sujet du message: Les accusation d'Yvette . Répondre en citant

Ps / Mais que faisait Picanto dans la nuit du 4 au 5 aout 52 ? Peut être aura -t-il aussi la faibllesse de nous l'avouer ...enfin ?
_________________
Cordialement .
Revenir en haut
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 16:24    Sujet du message: Les accusation d'Yvette .

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    l'Affaire Dominici-Le crime de Lurs Index du Forum -> l'Affaire Dominici ou le crime de Lurs ,60 ans après. -> Les interrogatoires,les aveux de Gustave, Clovis et Gaston : Nov 53. La Reconstitution .. Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Index | creer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com