l'Affaire Dominici-Le crime de Lurs  Index du Forum

l'Affaire Dominici-Le crime de Lurs
La vérité sur le triple crime le plus célèbre .

 FAQFAQ   RechercherRechercher   MembresMembres   GroupesGroupes   S’enregistrerS’enregistrer 
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 

Les aveux de Gustave du 13 nov 53.

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    l'Affaire Dominici-Le crime de Lurs Index du Forum -> l'Affaire Dominici ou le crime de Lurs ,60 ans après. -> Les interrogatoires,les aveux de Gustave, Clovis et Gaston : Nov 53. La Reconstitution ..
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Nicolas


Hors ligne

Inscrit le: 02 Déc 2008
Messages: 4 602
Localisation: rhone-alpes
Masculin

MessagePosté le: 2009-02-14, 23:52    Sujet du message: Les aveux de Gustave du 13 nov 53. Répondre en citant

Un matin d'été à Lurs /Laborde .

………………………………………..........................................................

. Voici un extrait du livre de jean Laborde qui donne à réfléchir :        
Chaque engrenage est constitué par un mensonge reconnu ensuite par Gustave. D'abord l'endroit où il se trouvait lorsqu'il a alerté Olivier. Ensuite le bras de l'enfant qui remuait. Puis les corps qu'il a touchés, les cris. Il a nié. pataugé, s'est enfoncé, puis s'est mis à table. Respectera -il encore le scénario ? Roger Périès pense que Gustave ment comme toujours : il était debout dès les coups de feu et ne s'est pas terré dans sa chambre.                
Gustave a écouté, visage baissé. De temps en temps il a répondu d'un mot. Ou bien il s'est absorbé selon son habitude dans un grand silence. Avec Gustave il faut du temps pour qu'il se plie à la vérité et surtout à l'idée que les autres la connaissent.                 
"""— Je vais vous dire ce qui s'est passé, se décide t-il enfin :
« J'ai su que mon père était l'assassin, non pas à 4 heures -mais dès 2 heures. Après les coups de feu nous ne nous sommes pas rendormis. A 1 h 30 Yvette a donné le biberon à Alain. Puis nous avons éteint la lumière. Deux heures venaient de sonner lorsque j'ai entendu des bruits de pas dans la cour. C'était le père. Mirza, la chienne, n'avait pas cessé d'aboyer. J'ai été étonné par«-que je n'avais pas entendu mon père descendre. C'est pourquoi' -je me suis levé et je suis sorti."""                 
Il a trouvé Gaston Dominici debout dans la cour à proximité du puits le regardant s'approcher sans bouger. Il paraissait très agité et Gustave précise même : comme il l'était quelquefois après s'être disputé avec sa femme. Il ne peut dire comment il était habillé mais il devait avoir ses chaussures, puisqu'il a entendu ses pas. Il était sans sa canne.                  
-""" Je lui ai demandé ce qu'il faisait à cette heure et s'il avait entendu les coups de feu. « Bien sûr, m'a-t-il dit, puisque c'est moi qui les ai donnés. »""
Gustave reproduit alors le récit qu'il a déjà fait de la scène, lorsqu'il la plaçait à 4 heures du matin. Deux variations cependant : il a aussitôt songé à la carabine à répétition mais son père ne lui a pas confié qu'il l'avait prise « pour un tour de chasse ».                  
Je suis parti affolé vers le talus et c'est là que j'ai vu lapetite remuer. J'étais bouleversé et je ne me suis pas approchéd'elle. J'ai remonté au campement, j'ai vu la couverture sur le corps et le lit de camp. Je suis rentré en courant à la ferme. La cuisine était éclairée, j'ai pensé que mon père y était.Mais c'est Yvette que Gustave a voulu prévenir sur-le-champ, courant vers elle qui malgré son jeune âge est le point fort du ménage.,    - Je lui ai tout raconté, dit-il, elle a été très émue et elles'est écriée : « Nous sommes des malheureux, qu'allons-nous devenir ? »Extait du livre :un matin d'été à Lurs de jean laborde. C'est peut-être dans ces quelques lignes que se trouve résolu en partie le "mystère de l'affaire Dominici ". Nos yeux ne peuvent peut être plus voir ce qui est trop voyant et notre esprit trop inventif néglige souvent ce qui est  simple .Gustave a peut-être à cet instant tout avoué . 
Il occulte encore la mort de la fillette parce qu'il en sait les conséquences, ou peut-être aussi, contre toute idées reçues, parce que Gaston n'a jamais voulu leur détailler ses gestes  sur cette malheureuse enfant .


page 288.
















_________________
Cordialement .


Dernière édition par Nicolas le 2015-02-22, 02:16; édité 6 fois
Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: 2009-02-14, 23:52    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Nicolas


Hors ligne

Inscrit le: 02 Déc 2008
Messages: 4 602
Localisation: rhone-alpes
Masculin

MessagePosté le: 2009-04-08, 23:50    Sujet du message: Les aveux de Gustave du 13 nov 53. Répondre en citant

Bonjour à tous ,

J'ai repêché une post de Gorenflo qui était au chapitre :"Sébeille "mais qui de par son intérêt  me semble
 avoir sa place ici .

Gorenflo a écrit :



Citation:
"Ce n'est pas à 4 heures du matin que j'ai appris le drame de la bouche de mon père, précisait Gustave hoquetant. C'est tout de suite après les coups de feu. A 1 heure, je l'avais entendu quitter la ferme. Alors je me suis levé pour voir où il allait... Il se dirigeait vers l'éboulement, cela le tracassait. Lorsque je suis arrivé en bordure du champ de luzerne, les coups de feu ont éclaté. C'est quand il est retourné à la maison que mon père m'a mis au courant, comme il a mis au courant plus tard, mon frère Clovis". Voilà qui est nouveau ! Quand on lit la déposition de Gustave devant Périès (Guerrier ou Domenech) on ne trouve pas du tout ce contenu qui, d'ailleurs, aurait été intéressant, à l'époque. Car le juge aurait pu alors demander à Gustave pour quelle raison il avait cru bon de se lever alors que Gaston partait voir l' éboulement.


 Guerrier nous a précisé que ce serait là une pure invention de Sébeille , ce à quoi Gorenflo a répondu :

Citation:
Mais là, on entrerait dans une toute autre histoire, car cela reviendrait à dire que les choses ont été déformées sciemment. Dans quel but ? Pourquoi faire des cadeaux à Gustave ? Car, en l'occurrence, ce serait un sacré cadeau pour Gustave qui, comme par hasard, aurait déclaré lui même avoir été présent sur les lieux du crime, après avoir utilisé un prétexte bidon pour expliquer qu'il était sorti de la maison derrière son père. Je n'ose imaginer une chose pareille et je me refuse à y croire. Je préfère supposer que Sébeille, le jour où il a écrit ces lignes, avait fumé autre chose que des Gauloises.


D'ailleurs, en y réfléchissant un peu, on remarque qu'en fait, il met dans la bouche de Gustave les propos que Maillet a tenus (que Gustave était dehors, en bordure du champ de luzerne quand il a entendu les cris). Mais, si Gustave a reconnu, confronté à Maillet, qu'il avait entendu des cris, il n'a jamais admis, à ma connaissance, qu'il était dehors à ce moment-là.





En retour on peut aussi se demander pourquoi Maillet aurait inventé  que  Gustave lui avait dit
qu'il était "là devant dans la luzerne" et qu'il a" vu et entendu ..." ceci lié à l'autre révélation de Gustave lui avouant dans la foulée  que la fillette avait "remué le bras gauche et qu'elle ronronnait "...

Si Gustave et Maillet avaient dit vrai, ce que personnellement je crois, cela voudrait dire que Gustave était bien dehors au moment des coups de feu  .
 Donc Gustave  avait une autre raison pour être déjà dehors au moment même du crime .
Il a dû être au préalable  alerté depuis sa chambre par une dispute au bivouac entre son père et Drummond .

Alerté par les cris il tend l'oreille, il entend son père revenir, prendre la carabine en maugréant contre ces maudits Anglais .
Inquiet Gustave descend alors derrière Gaston qui est déjà presque revenu au bivouac fou de colère .
 Et depuis la luzerne il entend en effet les cris et les coups de feu .
Cela rejoint l'allusion de Clovis au procès qui dira que son père n'avait peut-être pas emporté la carabine en allant voir l'éboulement . Sous entendant qu'il était revenu la chercher !

Gustave dira aussi qu'il est allé au bivouac ves 2h30 avant de se rétracter ..et c'est certainement à ce moment là que stupéfait il a vu la fillette encore en vie ..et que la décision collégiale fut prise de l'achever ..et non vers 5h30 ..

Gorenflo a soulevé un lièvre .
Ou bien alors, Gustave était déjà dehors avec zézé et la carabine ..et Gaston est revenu vers eux pour leur prendre la carabine après s'être disputé avec Drummond .
_________________
Cordialement .


Dernière édition par Nicolas le 2015-02-22, 02:24; édité 2 fois
Revenir en haut
gorenflo


En ligne

Inscrit le: 03 Déc 2008
Messages: 1 465
Localisation: BdR
Masculin

MessagePosté le: 2009-04-09, 06:16    Sujet du message: Les aveux de Gustave du 13 nov 53. Répondre en citant

Bonjour Nicolas,
Bonjour à tous,




Nikos a écrit:
 Donc Gustave  avait une autre raison pour être déjà dehors au moment même du crime .Il a dû être au préalable  alerté depuis sa chambre par une dispute au bivouac entre son père et Drummond .Alerté par les cris il tend l'oreille, il entend son père revenir, prendre la carabine en maugréant contre ces maudits Anglais .
Inquiet Gustave descend alors derrière Gaston qui est déjà presque revenu au bivouac fou de colère .
 Et depuis la luzerne il entend en effet les cris et les coups de feu .
Cela rejoint l'allusion de Clovis au procès qui dira que son père n'avait peut-être pas emporté la carabine en allant voir l'éboulement . Sous entendant qu'il était revenu la chercher !

Nous,nous comprendrions mieux qu'il l'ait prise après ,avec un chargeur plein pour aller en découdre ..sinon en partant il aurait dû ,pour chasser, prendre son fusil Gras et Gustave n'aurait pas été dans la luzerne pour regarder son père partir
voir l'éboulement .



Si on raisonne dans l'hypothèse où Gaston agit seul, au départ, c'est effectivement la version la plus probable. Gaston parti vérifier l'éboulement ou sorti pour aller mater lady Anne n'avait aucune raison de s'encombrer d'une carabine semi-automatique. Ca, je ne le crois pas. Il a donc fallu qu'il revienne chercher l'arme, non pas dans l'intention bien arrêtée de tuer, mais probablement pour "foutre dehors" ces importuns, cet Anglais qui avait osé l'envoyer promener, sur ses terres. Ce qui veut dire qu'entre le moment où il est sorti de chez lui et celui où il revient chercher la carabine, un problème s'est posé avec les campeurs. Et quand on connaît (pour l'avoir lu pas pour l'avoir personnellement connu) la façon générale de se comporter de Gaston, on peut penser que cela a dû se passer dans une certaine ambiance de bruit et de fureur.
Donc, Gustave confortablement installé dans son lit, fenêtre ouverte donnant directement dans la direction du lieu du crime, ne peut pas ne pas avoir entendu quelque chose.

Cordialement.  
Revenir en haut
Nicolas


Hors ligne

Inscrit le: 02 Déc 2008
Messages: 4 602
Localisation: rhone-alpes
Masculin

MessagePosté le: 2009-04-10, 05:03    Sujet du message: Les aveux de Gustave du 13 nov 53. Répondre en citant

Bonjour Gorenflo,
bonjour à tous ,

Citation:
Donc, Gustave confortablement installé dans son lit, fenêtre ouverte donnant directement dans la direction du lieu du crime, ne peut pas ne pas avoir entendu quelque chose.
 

Tout à fait ! ...et ne peut pas ne pas avoir réagi aussitôt donc ! Wink
_________________
Cordialement .
Revenir en haut
justinelouis03


Hors ligne

Inscrit le: 03 Jan 2009
Messages: 41
Localisation: vichy
Masculin

MessagePosté le: 2009-04-10, 09:50    Sujet du message: Les aveux de Gustave du 13 nov 53. Répondre en citant

gorenflo a écrit:
Gaston parti vérifier l'éboulement ou sorti pour aller mater lady Anne n'avait aucune raison de s'encombrer d'une carabine semi-automatique. Ca, je ne le crois pas.

Tout à fait exact selon moi.

L'histoire de la prise de la carabine pour aller chasser le blaireau est un mensonge de plus, sûrement pour éviter la qualification de meurtre prémédité, et pour insister sur l'aspect accidentel.

Cordialement.

Justinelouis.
Revenir en haut
Nicolas


Hors ligne

Inscrit le: 02 Déc 2008
Messages: 4 602
Localisation: rhone-alpes
Masculin

MessagePosté le: 2009-04-11, 04:44    Sujet du message: Les aveux de Gustave du 13 nov 53. Répondre en citant

Bonjour à tous ,
bonjour gorenflo,
justinelouis,

Bien entendu ,ceci est pour rendre plus cohérente la version de Gaston "seul coupable" .

Cependant on ne peut laisser de coté le cas Gustave et les nombreuses déclarations de Gaston disant depuis ses aveux jusqu'aux Baumettes en passant par le procès : " Qu'il était ici pour remplacer quelqu'un ".

On peut aussi se demander si Gustave n'avait pas dit intentionnellement à Maillet qu'il avait été spectateur pour masquer le fait qu'il a été auteur et brouiller les pistes .

 Aussi si "zézé "Roger Perrin n'avait pas été présent cette nuit là ? Car comment gommer tous ses mensonges et son attitude le 5 au matin relatée par le capitaine Albert ?

C'est une affaire vertigineuse .
 Dès qu'on a trouvé une solution aussitôt et dans tous les domaines , une  autre surgit sur une invraisemblance de la première .

Beaucoup de gens contemporains du crime pensaient que c'était Gustave qui était l'auteur de tous cela ..

et si Gaston, quand au procès il dit avec  une rare instance à Gustave de "dire le vérité et qui était avec lui dans la luzerne,
et qui la tenait cette carabine (qui venait de la Serre) ..,disait la vérité , ou une partie ?

à creuser encore ..


_________________
Cordialement .


Dernière édition par Nicolas le 2009-04-11, 08:43; édité 1 fois
Revenir en haut
justinelouis03


Hors ligne

Inscrit le: 03 Jan 2009
Messages: 41
Localisation: vichy
Masculin

MessagePosté le: 2009-04-11, 08:29    Sujet du message: Les aveux de Gustave du 13 nov 53. Répondre en citant

Bonjour Nicolas,

Il est certain qu'il est assez difficile d'imaginer que Gaston seul, ait pu tuer tout ce monde, pendant que sa famille était paisiblement en train de dormir ... donc un ou plusieurs Dominici ont du au minimum assister à la scène.

D'un autre côté, Gustave étant considéré comme une chiffe molle par les enquêteurs, on le voit mal à la tête de toute cette tuerie ...

En outre, zézé a toujours donné l'impression de ne craindre aucune révélation ou accusation contre lui ...

Et pourtant, et c'est là la grande difficulté, le noeud du problème réside exclusivement dans la combinaison de ces trois personnes. 

Cordialement.

Justinelouis.
Revenir en haut
Nicolas


Hors ligne

Inscrit le: 02 Déc 2008
Messages: 4 602
Localisation: rhone-alpes
Masculin

MessagePosté le: 2009-04-11, 09:00    Sujet du message: Les aveux de Gustave du 13 nov 53. Répondre en citant

Bonjour à tous
bonjour justinelouis .



Citation:
le noeud du problème réside exclusivement dans la combinaison de ces trois personnes. 


Entièrement d'accord. Trois personnages étranges au double visage .
Zézé dit "l'enfantouillasse" mais dont on connaît les cruautés faites aux autres . Sans oublier qu'il tuait les bêtes "par gout"déjà à 16 ans !

Gustave le soit disant " grand couillon"  mais qui a tenu tête à la police,au juge et ..avant et après ses aveux .Et qui n'a pas tout avoué malgré une très longue garde à vue et intérrogatoire .
Gustave "le faible " qui devant tout un public parfois hostile au procès ,n'a pas lâché une miette et ce  toujours avec culot..
Et Gustave que l'on sait avoir été avec Hauteville dans sa section de résistants FTP et qui a été félicité par un juge"pour ses exploits passés "dans la- dite Résistance . On peut se demander où est le vrai Gustave ?

Quant à Gaston, sa rouerie légendaire n'est plus à démontrer .

Comme vous le dites bien, les trois sont un mélange qui peut prendre  plusieurs visages mais avec toujours celui de rusés terriens en permanence .
_________________
Cordialement .


Dernière édition par Nicolas le 2015-02-22, 02:30; édité 2 fois
Revenir en haut
Nicolas


Hors ligne

Inscrit le: 02 Déc 2008
Messages: 4 602
Localisation: rhone-alpes
Masculin

MessagePosté le: 2009-04-11, 09:42    Sujet du message: Les aveux de Gustave du 13 nov 53. Répondre en citant

Suite ..
Je ne saurais trop conseiller aussi la lecture du livre de M. Jacob "A VOUS DE JUGER" et qui traite des comportements de chacun notamment au procès .
Il y a quelques passages très révélateurs . Madeleine Jacob ,avec jean Laborde Domenech et d'autres a assisté, comme journalistes accrédités, à tout le procès, mais avec l' oeil féminin d'une fine observatrice .
...
Les femmes journalistes qui ont écrit un livre sur l'affaire ne sont pas légion en ces temps machistes et c'est pour cela qu'elle demeure aussi incontournable que le sont Laborde ou Domenech à d'autres titres . 

Ces gens ont vécu le procès et se sont forgé leur précieuse intime conviction . La sienne seule est féminine !
_________________
Cordialement .


Dernière édition par Nicolas le 2010-09-15, 08:20; édité 2 fois
Revenir en haut
justinelouis03


Hors ligne

Inscrit le: 03 Jan 2009
Messages: 41
Localisation: vichy
Masculin

MessagePosté le: 2009-04-11, 10:14    Sujet du message: Les aveux de Gustave du 13 nov 53. Répondre en citant

Rebonjour Nikos,

Merci du conseil, je vais essayer de me le procurer, mais je crois qu'il est difficilement trouvable (ebay est un des rares endroits où trouver ce genre de livres).

Cordialement.

Justinelouis.
Revenir en haut
justinelouis03


Hors ligne

Inscrit le: 03 Jan 2009
Messages: 41
Localisation: vichy
Masculin

MessagePosté le: 2009-04-11, 10:17    Sujet du message: Les aveux de Gustave du 13 nov 53. Répondre en citant

suite ...

J'ai oublié une question.

Que signifie exactement le mot "enfantouillasse", présent dans de nombreux ouvrages ?

Merci d'avance.

Cordialement.

Justinelouis.
Revenir en haut
Nicolas


Hors ligne

Inscrit le: 02 Déc 2008
Messages: 4 602
Localisation: rhone-alpes
Masculin

MessagePosté le: 2009-04-11, 15:38    Sujet du message: Les aveux de Gustave du 13 nov 53. Répondre en citant

Nikos a écrit:
justinelouis a écrit :Que signifie exactement le mot "enfantouillasse", présent dans de nombreux ouvrages ?


Bonsoir justinelouis ,"Enfantouillasse" sans trop vouloir prétendre faire de la sémantique, c'est un mot dérivé du provençal "enfatouli(do) ou  enfantouligé et qui signifie qui s'amuse à des choses puériles . Enfantouilasse : faire des bêtises  comme un jeune écervelé.On dit aussi : "es un (oun ) cadéu" : c'est un jeune chien (un peu fada) .Le suffixe "asse" est toujours péjoratif . Mais je ne suis pas un félibre . Cependant comme dans mon jeune temps les anciens parlaient le provençal (on dit ici le "patois ") j'en ai conservé la musique et les mots chantent encore  dans mes oreilles  .
Un de mes parents parlait le provençal avec ses clients, à 60% des paysans des basses- alpes qui tout comme Gaston ne parlaient que le "patois" entre eux .(lou patès !)

Ils descendaient le Lundi au marché et il fallait les entendre avec leur voix de stentor troquer  leurs produits
avec leur expressions imagées . Des mots comme des photos .
Ils savaient  tout relativiser en deux mots moqueurs qui vous recadraient dans vos buts avec vos souliers vernis à la moindre métaphore .
Tout comme Gaston le faisait avec Sébeille au début de l'enquête ..

" Aquéu qu'as aco ès plus malin (on ne prononce pas "malain" mais "malin",comme l'adverbe " in" en latin ) qué tu . Seis trop jouine,
seis pas proun vicious per l'agantà .ah si seguessiès toun paîré.."
Celui qui a fait ça est plus malin que toi. Tu es trop jeune et pas assez vicious pour l'attraper.  Ah!  si ça avait été ton père !" 

 Malheur au freluquet "de la ville" qui se prenait au sérieux! , les expressions en patois ne leur manquaient pas pour vous rhabiller pour l'hiver .

C'est pour cela que ce clan fut un "os " pour les enquêteurs ..ils avaient le recul nécassaire pour ne pas se laisser impresionner
par plus instruits ..

 Depuis la nuit des temps ils ont appris à mentir aux seigneurs de tous acabits (impôts et taxes et contraintes de servitudes/ serfs . ) ,à jouer les malheureux dont la récolte n'est jamais aboutie à cause du temps, du vent et des chevaux malades,  ...

Ils savaient disimuler  comme personne . Des Dominici il y en avait des milliers dans nos campagnes, mais Gaston avait un côté un peu gitan en plus comme le dit Sébeille : boumian=bohémien.

  Wink
_________________
Cordialement .


Dernière édition par Nicolas le 2015-02-22, 02:36; édité 9 fois
Revenir en haut
gorenflo


En ligne

Inscrit le: 03 Déc 2008
Messages: 1 465
Localisation: BdR
Masculin

MessagePosté le: 2009-04-11, 17:00    Sujet du message: Les aveux de Gustave du 13 nov 53. Répondre en citant

Bonjour Justinelouis,

Bien que non provençal, je suis né un peu plus à l'ouest à 25 km de la Méditérranée. Et mon père parlait l'occitan avant de parler le français. Dans sa famille, entre eux, un français venu du Nord n'aurait rien compris à leur langage. Moi je le comprends bien et le parle à peu près. Le provençal appartenant à la grande famille de la langue occitane jer me permets de préciser un point à ce qu'a écrit Nicolas .

"Enfantouillasse" vient à l'évidence du mot enfant qu'en graphie occitane on écrit "enfant" ou "efant". Le suffixe asse, comme en français, est péjoratif. J'ai souvent entendu des gens, quand j'étais gamin, dire "efantou" pour dire "petit enfant" mais dans le sens "gentil, mignon". "Enfantouillasse" a un  côté un peu méprisant. Je ne sais pas précisément ce que voulaient dire les Dominici quand ils évoquaient ainsi Roger Perrin, mais ce qu'on peut affirmer c'est que ce n'était pas très sympa pour lui.

Personnellement, j'aurais tendance à traduire cela par "un enfant qui nous emm..., qui nous pose plein de problèmes, qui n'est vraiment pas intéressant". Mais, comme Nikos, je ne fais pas partie de la congrégation des félibres qu'on trouve ailleurs qu'en Provence, même si le félibrige est une oeuvre de Mistral.

Cordialement.
Revenir en haut
justinelouis03


Hors ligne

Inscrit le: 03 Jan 2009
Messages: 41
Localisation: vichy
Masculin

MessagePosté le: 2009-04-11, 17:59    Sujet du message: Les aveux de Gustave du 13 nov 53. Répondre en citant

Rebonjour Nikos,
Bonjour Gorenflo,

Chapeau bas pour vos post, messieurs !!!

Et surtout merci.

Cordialement.

Justinelouis.
Revenir en haut
Nicolas


Hors ligne

Inscrit le: 02 Déc 2008
Messages: 4 602
Localisation: rhone-alpes
Masculin

MessagePosté le: 2009-04-11, 18:18    Sujet du message: Les aveux de Gustave du 13 nov 53. Répondre en citant

Pardon justinelouis nos posts se sont croisés .merci . Wink
J'ajoute que j'ai trouvé un Jacob sur E-bay .
_________________
Cordialement .
Revenir en haut
Picanto
Invité

Hors ligne




MessagePosté le: 2009-04-11, 19:03    Sujet du message: Les avoeux de Gustave Répondre en citant

Bonsoir le Forum. Surtout ceux que la veillée Pascale n'empèche pas d'être au clavier...

A Niolas et Gorenflo. Au profit de Justine Louis.

Moi non plus je ne suis pas félibre mais natif de la petite Camargue (appelation récente)
je confirme ce que vous avez dit à Justine-Louis à propos de "enfantouillasse".
Encore que ce qualificatif ne soit pas en usage du côté de St Gilles, Vauvert, Le Cailar.
Il est sans doute particulier au vocabulaire Bas-Alpin.

J'allais arréter mais je découvre le post de Nikos-Nicolas  (de 19h08).
Un mot au sujet des colons de Montélimard. Il est trop bon Nikos. Le nord commence
pour moi à Bagnols sur Cèze. Ca commence à se gâter quand on a tourné à gauche
à Remoulins (je parle pendant ll'hiver quand même).

Merci pour le distingo concernant "les cousins de l'ouest". Quoique aujourd'hui ceux
d'Arles pleurent leur Féria saccagée par le mauvais temps.


Cordialement Picanto
Revenir en haut
Picanto
Invité

Hors ligne




MessagePosté le: 2009-04-11, 19:11    Sujet du message: Les avoeux de Gustave Répondre en citant

Suite....

Pardon Justine-louis.
J'espere que vous faites la part de l'exagération dans mes propos méridionnaux.
D'ailleurs j'ai bien dit : "il pleut sans cesse sur Arles ce jour là"....

Cordialement Picanto
Revenir en haut
Nicolas


Hors ligne

Inscrit le: 02 Déc 2008
Messages: 4 602
Localisation: rhone-alpes
Masculin

MessagePosté le: 2009-04-11, 19:40    Sujet du message: Les aveux de Gustave du 13 nov 53. Répondre en citant

Bonsoir picanto,
et bonsoir à tous, même à ceux du grand nord ..

Tu as raison le nord commence plus tôt ,mais j'ai menti .
 Je vais tout avouer puisque vous m'avez drogué et torturé .
Pour nous le nord, le froid que dis-je, les neiges éternelles et la nuit polaire, commencent  à Sault de vaucluse au pied du géant de Provence haut de 7200 m . au moins et peut être plus selon à qui on parle !

Au fait je ne souviens pas si quand j'ai menti j'ai dit la vérité ou c'est quand j'ai dis la vérité que j'ai menti ?
 Il faut que je demande à Gustave ou à zézé .


Citation:
Pardon Justine-louis.J'espere que vous faites la part de l'exagération dans mes propos méridionnaux.D'ailleurs j'ai bien dit : "il pleut sans cesse sur Arles ce jour là"...

Là, tu n'exagères pas , Arles est très au nord de Martigues . Il doit commencer à y faire un froid glacial ?Cesar à qui M. Brun qui avait eu le malheur de dire que les Champs Elysées étaient plus grands que la Canebière !:
"Quel exagérateur ce monsieur Brun !" Laughing
_________________
Cordialement .


Dernière édition par Nicolas le 2015-02-22, 02:38; édité 7 fois
Revenir en haut
Nicolas


Hors ligne

Inscrit le: 02 Déc 2008
Messages: 4 602
Localisation: rhone-alpes
Masculin

MessagePosté le: 2009-04-11, 22:28    Sujet du message: Les aveux de Gustave du 13 nov 53. Répondre en citant

Bonsoir ,Aucun fondement séparatiste dans nos délires précédents. Rassurez vous .Une galéjade seulement . Wink
Demain on est "sérieux" je veux dire plus" tristes"..
_________________

_________________
Cordialement .


Dernière édition par Nicolas le 2009-04-12, 08:56; édité 1 fois
Revenir en haut
Bonanza
Invité

Hors ligne




MessagePosté le: 2009-04-12, 06:34    Sujet du message: Les aveux de Gustave du 13 nov 53. Répondre en citant

Bonjour à tous.

Salut Nicolas.





Citation:
"Enfantouillasse" sans trop vouloir prétendre faire de la sémantique, c'est un mot dérivé du provençal "enfatouli(do) ou  enfantouligé et qui signifie qui s'amuse à des choses puériles . Enfantouilasse : faire des bêtises  comme un jeune écervelé.Le suffixe "asse" est toujours péjoratif .







Pour compléter :


La terminaison " supplétive " est là pour accentuer " sans méchanceté "  ( comme aurait dit Paul Maillet ) le sens du terme.

Argot Provençal.

Dans le même genre : Endouillasse, Estrasse, Radasse.


Salutations. 
Revenir en haut
Nicolas


Hors ligne

Inscrit le: 02 Déc 2008
Messages: 4 602
Localisation: rhone-alpes
Masculin

MessagePosté le: 2009-04-12, 08:33    Sujet du message: Les aveux de Gustave du 13 nov 53. Répondre en citant

Bonjourà tous ,

Justinelouis si vous inscrivez à nos cours du soir vous aurez droit à un tarif préférentiel .
Avec Bonanza,Gorenflo et Picantoet moi vous irez jusqu'à la "maîtrise".
Surtout de vous-même pour supporter nos facéties . 

Bonanza,



Citation:
La terminaison " supplétive " est là pour accentuer " sans méchanceté "  ( comme aurait dit Paul Maillet ) le sens du terme.

Tu confirmes preuve à l'appui ce que Gorenflo  et moi -même avions dit mais en précisant "sans méchanceté ". Nuance de taille .Très Intéressante nuance de l'esprit Provençal dont la violence des mots ést souvent atténuée par l'image burlesque associée .
C'est toute la différence quant on se parle entre nous provençaux avec nos plaisanteries qui sont comprises de travers
par des gens du Nord pour qui nos suffixes souvent que "gentiment péjoratifs "ne sont compris que négativement,faute d'en connaitre l'image que le mot évoque exactement .
Ça tue l'ambiance des conversations entre gens du midi et cela qui me gêne le plus maintenant car des oreilles moins musicales sont choquées par notre musique et nos exagérations qu'elles prennent pour argent comptant . Le mélange des cultures n'est pas toujours tendu vers le meilleur .
On ne retrouve plus cette liberté de "paroles exagérées"que nous avions  avant dans tous les lieux publics ici .
"Radasse" pour NOUS ce n'est pas une femme perdue de mauvaise vie , mais plutôt une vielle serpière frippée . Radasso ;serpière .
Nuance de taille ! On ne dira pas connasse mais "counass" , forme atténuée qui laisse une part à la sympathie pour la personne visée ..etc .
 Rassurez vous Justinelouis ,on ne se prend la grosse tête c'est juste pour jouer .
D'ailleurs pour quelques uns d'entre nous en matière de  Provençal on est surtout" doctus cum libro " Surtout moi ! . Wink

Ps .Picanto je t'ai fait un petit rajout à mon post précédent ....
_________________
Cordialement .


Dernière édition par Nicolas le 2015-02-22, 02:45; édité 2 fois
Revenir en haut
Picanto
Invité

Hors ligne




MessagePosté le: 2009-04-12, 11:18    Sujet du message: Les avoeux de Gustave Répondre en citant

A Bonanza, Nikos -nicolas et les autres....

Les avoeux de Gustave nous en sommes loin ! Enfin c'est Paques...

A vos mots précédents j'ajouterais, par gourmandise, RADASSIER : canapé
provençal paillé à trois places. Plutôt bas.
origine du nom ? Peut-etre le siège favori des radasses ? !

Allez à table Picanto
Revenir en haut
Nicolas


Hors ligne

Inscrit le: 02 Déc 2008
Messages: 4 602
Localisation: rhone-alpes
Masculin

MessagePosté le: 2009-04-12, 14:13    Sujet du message: Les aveux de Gustave du 13 nov 53. Répondre en citant

bonjour à tous ,

salut picanto ,


Citation:
provençal paillé à trois places. Plutôt bas.origine du nom ? Peut-etre le siège favori des radasses ?


Le mieux s'est qu'on aille demander à une "radasse " ? Rolling Eyes
_________________
Cordialement .


Dernière édition par Nicolas le 2010-09-15, 08:30; édité 1 fois
Revenir en haut
Nicolas


Hors ligne

Inscrit le: 02 Déc 2008
Messages: 4 602
Localisation: rhone-alpes
Masculin

MessagePosté le: 2010-09-15, 05:07    Sujet du message: Les aveux de Gustave du 13 nov 53. Répondre en citant

Bonjour à tous ,

Après les aveux de Gaston en nov 53 , le juge Périès décide de convoquer une nouvelle fois Gustave le 23 fev 54 .

Depuis les aveux, toute la famille est en ébullition et on imagine tout ce que Gustave a dû entendre, de la part des
soeurs de Gaston en particulier !

Voici, entr'autres perles ,  une déclaration de Gustave Dominici qui vaut son pesant de son (C'est l'âne de Tartarin qui sera content )

-Gustave au juge : " ...mes soeurs m'ont engagé à ne plus l'accuser . Moi même à l'heure actuelle je suis à me demander
s'il est bien le coupable et si, lorsqu'il m'a dit avoir tiré le matin du 5 août , cette révélation n'était pas faite sous le
coup de la boisson et n'était pas le fruit de son imagination . Je l'avais trouvé anormal ...tel que je le rencontrais quelques
fois lorsqu'il était épris de boisson ."

Voilà un morceau d'anthologie .. Mais Gustave ce faisant confirme bien que son père était dehors après le crime et dans "un état
anormal "...Qu'il lui a bien dit avoir tiré et qu'il avait bu ! Merci Gustave !
En outre ,nous sommes là vers les 2h du matin , comme s'il était normal qu'à cette heure ci  son père soit dehors , saoul de surcroît,
à s'accuser d'un crime qui venait de se commettre et qu'il n'aurait pû raconter à Gustave s'il ne l'avait vraiment pas commis !
S'il ne l'avait pas commis comment il l'aurait su ? Hein Gustave ?

Gaston aurait été dehors à cette heure si insolite pour un homme agé et qui doit partir vers 4h avec ses chèvres.
Et voilà qu'il  aurait su par une sorte de miracle qu'un crime venait de se commettre . Il s'en accuse , mais à la réflexion ce n'est
pas lui le coupable selon Gustave, pour la simple raison qu'il était saoul ! 
Merci encore Gustave tu l'enfonces un peu plus ! Bien brave !
Gaston était donc somnambule , extra-lucide puisqu'il a vu un crime et s'en accuse spontanément , surtout quand il se
bourrait à 1 h du matin , comme toutes le nuits bien entendu . Tout ceci est normal .
Nous comprenons les moeurs particulières de la campagne bas-alpine , mais de cela on ne se doutait pas du tout .  
Ce sont les soeurs qui ont dû être contentes. Gustave  a encore bien parlé .
_________________
Cordialement .


Dernière édition par Nicolas le 2013-04-08, 08:26; édité 8 fois
Revenir en haut
Nicolas


Hors ligne

Inscrit le: 02 Déc 2008
Messages: 4 602
Localisation: rhone-alpes
Masculin

MessagePosté le: 2010-09-15, 05:27    Sujet du message: Les aveux de Gustave du 13 nov 53. Répondre en citant

C'est moi qui suis bourré , qui ai tiré , mais c'est moi que je m'accuse pour sauver l'honneur des autres ..hic

_________________
Cordialement .
Revenir en haut
gorenflo


En ligne

Inscrit le: 03 Déc 2008
Messages: 1 465
Localisation: BdR
Masculin

MessagePosté le: 2010-09-15, 05:59    Sujet du message: Les aveux de Gustave du 13 nov 53. Répondre en citant

Okay
Revenir en haut
Picanto
Invité

Hors ligne




MessagePosté le: 2010-09-15, 23:16    Sujet du message: Les avoeux de Gustave. Répondre en citant

  Bonsoir le Forum

 Je ne connaissais pas cette tirade de Gustave qui effectivement, en la lisant au
 second degré, montre que Gustave enfonce son père en croyant de le soulager.

 Surtout en disant au début : " mes soeurs m'ont engagé à ne plus l'accuser ".
 C'est donc une déclaration faisant l'objet d'une réflexion préalable en conseil de
 famille !

  Nicolas nous a bien analysé tout ça.
Revenir en haut
Nicolas


Hors ligne

Inscrit le: 02 Déc 2008
Messages: 4 602
Localisation: rhone-alpes
Masculin

MessagePosté le: 2010-09-17, 07:46    Sujet du message: Les aveux de Gustave du 13 nov 53. Répondre en citant

Bonjour à tous ,
salut picanto ,

Citation:
montre que Gustave enfonce son père en croyant de le soulager.



On ne peut mieux résumer ..et Gustave, qu'il vaut mieux avoir comme ennemi que comme ami ,
en remet une couche en ce qui concerne la carabine :

-".. j'ai bien dit à tous les miens qu'une fois j'avais vu la carabine américaine . On me répond que je suis fou ***, car personne d'autre ne l'aurait vue .Ce n'est pas la veille ou l'avant veille que j'avais constaté la présence de cette arme et de deux chargeurs , dans la remise .C'était trois mois ou six mois avant ...
Je vous le répète , je me demande comment cette arme a pu venir dans la remise .
 Lorsque je l'ai vue sur l'étagère j'en ai parlé à personne , même pas à mon père ...." fin de citation !

Et voilà notre Gustave qui confirme bien  que cette carabine leur appartenait, tandis que son père criait en même temps à son innocence  !

Gaston a eu la totale !

*** ce n'est certainement pas le terme qu'ils ont dû employer ....


_________________
Cordialement .
Revenir en haut
Nicolas


Hors ligne

Inscrit le: 02 Déc 2008
Messages: 4 602
Localisation: rhone-alpes
Masculin

MessagePosté le: 2012-01-17, 23:28    Sujet du message: Les aveux de Gustave du 13 nov 53. Répondre en citant

Bonsoir à tous ,

Nous savons tous que ce que les Dominici cachaient dans leurs aveux , Clovis y compris , etait ce qui pouvait entraîner le coupable
sur une voie sans retour vers la guillotine . Les exemples sont nombreux , nous l'avons dit cent fois , qui édulcorent les actes du criminel .

En voici encore un exemple , qui montre bien  leur maîtrise, dans les moments les plus tourmentés , à cacher ce qu'il faut cacher à leur yeux
...
Après ses premiers aveux le 13 nov 53  devant Sébeille , Gustave est rapidement amené devant le juge Périès pour qu'il les lui répète .

Gustave raconte sa version au juge avec beaucoup d'imprécisions voulues et d'autres précisions pareillement voulues .

-Gustave :.. " Ils (les anglais et Gaston )ont discuté , mais il ne m'a pas dit ce qui avait fait le grabuge . Pas plus qu'il m'a indiqué sur qui il avait tiré en premier ...

Dans cette courte déclaration notre Gustave prend deux précautions ; celle de ne pas dire le vrai mobile du crime et celle ,surtout, de ne pas dire
sur qui Gaston a tiré en premier . Car , si comme je le suppose, il a tiré sur lady Anne en premier pour la faire taire à la suite de sa blessure au bras ,
Gustave sait bien que son père n'aura  aucune excuse de légitime défense .
Mais je pense que personne ne peut croire qu'il ait tiré en premier dans le dos de sir Jack , ce n'est bien sûr, pas compatible avec une légitime défense .
S'il tiré dans le dos de Sir jack c'est que celui-ci s'enfuyait , mais seulement après avoir vu Gaston tirer sur sa femme .
Il comprit que la situation lui échappait et que le salut était dans la seule fuite . 
Cela Gustave savait qu'il ne fallait pas le dire , comme il savait qu'il ne fallait pas dire non plus comment était morte la fillette .  
C'était sans doute une "lopette "comme l'ont dit tant de contemporains , mais on sait à quoi il réfléchissait durant ses longs moments de silence
devant les policiers : à ce qu'il ne fallait surtout pas dire malgré tout . Pas si bête ..
_________________
Cordialement .


Dernière édition par Nicolas le 2015-02-22, 02:53; édité 2 fois
Revenir en haut
gorenflo


En ligne

Inscrit le: 03 Déc 2008
Messages: 1 465
Localisation: BdR
Masculin

MessagePosté le: 2012-01-18, 06:28    Sujet du message: Les aveux de Gustave du 13 nov 53. Répondre en citant

Bonjour Nicolas, 
Bonjour à tous, 
Nicolas a écrit:

Dans cette courte déclaration notre Gustave prend deux précautions ; celle de ne pas dire le vrai mobile du crime et celle ,surtout, de ne pas dire
sur qui Gaston a tiré en premier . Car , si comme je le suppose, il a tiré sur lady Anne en premier pour la faire taire à la suite de sa blessure au bras ,
Gustave sait bien que son père n'a aucune excuse .



Intéressant. On peut y ajouter aussi que, tout simplement, en disant aussi peu de choses, il montre qu'il n'a pas discuté longuement avec son père depuis les crimes et que, par 
conséquent, il en ignore les détails. Et surtout, qu'il n'était pas là, dans la luzerne ! Tu sais bien, il était dans son lit. 


Moins j'en dis, mieux je me porte. 


Amicalement. 
Revenir en haut
Nicolas


Hors ligne

Inscrit le: 02 Déc 2008
Messages: 4 602
Localisation: rhone-alpes
Masculin

MessagePosté le: 2012-01-18, 09:45    Sujet du message: Les aveux de Gustave du 13 nov 53. Répondre en citant

Bonjour à tous , Bonjour Gorenflo ,

Gorenflo écrit :
Citation:
Moins j'en dis, mieux je me porte.



C'est exactement ce dont ils ont été capables . On les a mis dans le tambour d'une machine à laver et tous en sont ressortis
les idées toujours ancrées sur l'objectif de mentir pour ne rien leur dire . Plus têtue que ça une mule meurt .

Sacrés "bestiaux" !

_________________
Cordialement .
Revenir en haut
Picanto
Invité

Hors ligne




MessagePosté le: 2012-01-18, 10:57    Sujet du message: Les aveux de Gustave Répondre en citant

   Bonjour le Forum

 Il me semble que, sachant ce qu'étaient les relations verbales habituelles du père
 et du fils, on peut ad mettre sans s'étonner que Gustave ne connaissait pas les détails
 préçis du drame et leur chronologie.
 Bien qu'il sache tout sur l'ensemble puisqu'il était "dans la luzerne".  Et même s'il avait
 été dans son lit.

 Le vieux n'a pas dû être précis dans ses explications : "li aie fa pêta touti très".
 
 Gustave ne pouvait donc pas en dire plus qu'il n'en savait.
Revenir en haut
gorenflo


En ligne

Inscrit le: 03 Déc 2008
Messages: 1 465
Localisation: BdR
Masculin

MessagePosté le: 2012-01-18, 11:18    Sujet du message: Les aveux de Gustave du 13 nov 53. Répondre en citant

Bonjour Picanto,
Picanto a écrit:
    Gustave ne pouvait donc pas en dire plus qu'il n'en savait.

Certes. A la condition qu'il n'ait pas été présent ou, tout au moins, qu'il ait été éloigné de la scène de crime. Mais cela, nous ne le savons pas. Comment pourrait-on affirmer qu'il n'était pas sur les lieux ?  

Mais, dans tous les cas, présent, absent ou éloigné, il avait tout intérêt à se taire, pour lui comme pour son père.

Amicalement.
Revenir en haut
Nicolas


Hors ligne

Inscrit le: 02 Déc 2008
Messages: 4 602
Localisation: rhone-alpes
Masculin

MessagePosté le: 2012-01-18, 12:32    Sujet du message: Les aveux de Gustave du 13 nov 53. Répondre en citant

Bonjour à tous , salut picanto
salut gorenflo ,

Picanto écrit :
Citation:
Gustave ne pouvait donc pas en dire plus qu'il n'en savait.



Si tu veux mon avis , Gustave savait . Il savait car il vu et entendu le déroulement du triple crime (Maillet) et il a vu et entendu la fillette en train d'agoniser , il a vu les cadavres et il a oeuvré toute la nuit dans le détail, gouverné depuis la ferme . Impossible , à mes yeux , que pendant tout le temps de l'enquête, après que Gustave leur ait raconté les questions qu'il a dû subir  au cours des divers interrogatoires , et que pour mettre donc après cela  leur tactique au point et taire ce qui devait l'être , il ne se soient pas épanchés sur quelques détails du triple crime . Parce que c'est de conserve et de concert qu'ils ont su taire les mêmes "détails" .

Amicalement .





_________________
Cordialement .
Revenir en haut
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 11:43    Sujet du message: Les aveux de Gustave du 13 nov 53.

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    l'Affaire Dominici-Le crime de Lurs Index du Forum -> l'Affaire Dominici ou le crime de Lurs ,60 ans après. -> Les interrogatoires,les aveux de Gustave, Clovis et Gaston : Nov 53. La Reconstitution .. Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Index | creer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com