l'Affaire Dominici-Le crime de Lurs  Index du Forum

l'Affaire Dominici-Le crime de Lurs
La vérité sur le triple crime le plus célèbre .

 FAQFAQ   RechercherRechercher   MembresMembres   GroupesGroupes   S’enregistrerS’enregistrer 
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 

Les maires des environs n'approuvent pas la libération (elargissement) de GASTON

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    l'Affaire Dominici-Le crime de Lurs Index du Forum -> l'Affaire Dominici ou le crime de Lurs ,60 ans après. -> ANNEXES à L'affaire Dominici .
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Nicolas


Hors ligne

Inscrit le: 02 Déc 2008
Messages: 4 592
Localisation: rhone-alpes
Masculin

MessagePosté le: 2018-02-15, 20:24    Sujet du message: Les maires des environs n'approuvent pas la libération (elargissement) de GASTON Répondre en citant

Posté le: Dim 1 Mar 2009 - 06:12    Sujet du message: Gaston élargi , la réaction des maires ..
 
 
 

Bonjour .

Le 13 juillet 1960 Gaston Dominici est gracié et élargi  par décret du Général De Gaulle. Le 14 il revient au pays .

Cette mise en liberté surveillée ne fut pas des plus appréciées par les autochtones .

Sans doute qu'après" l'intime conviction" des jurés les langues se sont  de déliées dans les chaumières environnantes.

Il est curieux de constater combien ce furent les intellectuels parisiens plus que les terriens du cru, qui ont douté de la culpabilité de Gaston .

Voici quelques extraits provenant du site de Samuel Huet et qui trouvent leur place ici aussi .


Libération de Gaston Dominici .........................Digne  le 22 juillet 1960.

""DOMINICI Gaston est actuellement à Montfort (Basses-Alpes) chez sa fille Dominici, Clothilde, épouse Araman.Il a l'intention de rester dans cette localité, s'il trouve un logement.Il a, en outre, l'intention de vendre la ferme de "La Grand'Terre", à Lurs, où il ne désire plus aller habiter.La libération de Gaston Dominici est très mal appréciée dans la circonscription. Beaucoup estiment que cette libération est une injure non seulement à la mémoire des malheureuses victimes, mais aussi à la justice.Cette opinion, les gens l'ont manifestée depuis son arrivée dans la circonscription.
Personne n'approuve cette décision, et en particulier sa venue dans les Basses-Alpes.
Toutefois, aucune réaction violente (manifestation, rassemblement) de la part de la population n'est actuellement à craindre ou à prévoir.""

La population était loin d'avoir accueilli le condamné élargi avec des cris de joie, c'est le moins qu'on puisse dire. Mais poursuivons en rapportant un incident bien oublié : quinze jours après l'annonce de la remise de peine, un curieux fait venait aux oreilles des Autorités bas-alpines, qui en rendaient aussitôt compte à Paris. Une imposante gerbe avait été déposée, le 2 août 1960, sur la tombe des Drummond. Elle portait l'inscription : "Avec les excuses de la France". ......
.......

Le Préfet des Basses-Alpes pouvait donc écrire une troisième lettre, au Ministre de l'Intérieur, le 8 août 1960 :

""J'ai l'honneur, comme suite à mes précédents rapports, de vous rendre compte de l'évolution de la situation en ce qui concerne l'affaire DOMINICI.

- Je vous avais signalé, lors de l'annonce de la mesure de grâce prise en faveur de ce condamné, l'émotion générale ressentie dans le département des Basses-Alpes (mon rapport du 15 juillet).

........................................".................................................................................................................................




 Mairie de Peyruis                                   
République française 


                                                                                          le Maire de Peyruis

                                                                                      à Monsieur le Sous-préfet Forcalquier

En réponse à votre lettre confidentielle par laquelle vous me demandez de vous faire connaître la réaction de la population touchant à la libération de Gaston Dominici, il apparaît que celle-ci en général s'abstient de tout commentaire, surtout en raison de la grande sympathie qu'elle porte à la famille de Clovis Dominici décédé, c'est-à-dire à sa veuve, sa fille, son fils et son gendre.Néanmoins il ressort une impression de mécontentement qui se manifeste discrètement.

Veuillez agréer,...
                                                                                                                             Le Maire,

                                                                                                                                Jourdan    
..........................................................................................   
Là, il s'agit du maire de Peyruis. Si il y en avait un qui était au courant de bien des "secrets de familles " c'était lui .
Que de confidences à t-il dû recevoir qui l'ont édifié . 
Sans compter sur la phrase que Gaston lui a lachée :
"A quello pitchoto landavo coume un lapin " "cette petite a couru comme un lapin !!!"

..............................................................................................................................................................................

Mairie de Ganagobie                             
République française Le 19 juillet 1960CONFIDENTIEL le Maire de Ganagobie à
Monsieur le Sous-préfet de Forcalquier

Comme suite à votre demande de renseignements concernant la libération de Gaston Dominici, j'ai l'honneur de vous informer que les quelques habitants qui demeurent à Ganagobie sont hostiles à cette libération.

Veuillez agréer,...
                                                                                                                                 Le Maire
 .............................                                                                                                     Garcin
....................................................................................................................................................................

Ceux là aussi ont devaient en savoir long..en secret .

...............................................................................................................................................................................


La Brillanne le 21 juillet 1960


......

Comme suite à votre lettre du 16 courant, j'ai l'honneur de vous faire connaître les réactions de la population devant la récente libération de Gaston Dominici.On ne s'explique pas ce geste de mansuétude inconsidérée. S'il y a eu erreur judiciaire, dit-on, ou s'il existe quelque doute sur la véritable culpabilité du vieux Dominici, que cela soit dit clairement.Car jusqu'à preuve du contraire, pour la grande majorité le jugement de la cour d'assises de Digne reste valable ; et G. Dominici demeure aux yeux de tous un abominable assassin. En particulier, le meurtre d'une innocente petite fille, affolée et implorante, le fait apparaître comme une sauvage brute, dénuée de tout sentiment humain, un vrai monstre. 
À lui seul ce forfait est inexpiable.On a invoqué le grand âge du vieillard ; mais s'il y a lucidité l'âge ne saurait être une excuse, ni pour commettre un crime, ni pour échapper àson juste châtiment.Il y a aussi le scandale de la Presse qui fait jouer au sinistre vieillard le rôle d'une grande vedette. De longues colonnes lui sont consacrées. De multiples photographies s'étalent complaisamment en première page et montrent au monde entier scandalisé le ricanement cynique du "libéré"et à la recherche de troubles sensations ?







........En conclusion, la libération inconditionnelle de Gaston Dominici est vivement critiquée par l'ensemble de la population. Cette libération qui bafoue la justice et révolte les consciences est, de l'avis unanime, une lourde erreur morale et psychologique.          
......Le Maire Granier......................................................................................................................................................................................................................IV. Département des Basses-Alpes                       République françaiseMairie de Lurs Le 23 juillet 1960
Le Maire de Lurs
Confidentiel à Monsieur le Sous-préfet de Forcalquier
Monsieur le Sous-préfet,

Comme suite à votre lettre du 16 juillet écoulé, j'ai l'honneur de vous informer que la libération de Gaston Dominici a produit une certaine effervescence dans ma commune, où les esprits qui lui sont hostiles sont loin de se calmer. La population n'arrive pas à comprendre les motifs qui ont pu amener la libération du condamné, coupable du triple crime de Lurs. Á la suite de cette libération qui, aux yeux de tous, n'aurait jamais dû avoir lieu, il serait souhaitable qu'une résidence hors de la commune de Lurs soit imposée à Gaston Dominici.

Pour ma part, j'entends dégager ma responsabilité de tout événement malheureux qui pourrait se produire à la suite du retour du vieux condamné à la Grand'Terre à Lurs.


Croyez, Monsieur le Sous-préfet,……..
                                                                                                                                  Le Maire,

  .......................................................................................................................... 
                                                                      
Mêmes remarques que pour les précédents . Et c'était ,tout comme Jourdan de Peyruis un des maires les plus proches des Dominici .

On voit combien les choses étaient différentes parmi les contemporains les plus proches du clan ,et les mieux informés .

Il y a ce qui a été dit au cours de l'enquête et au cours du procès, puis  il y a tout ce qui s'est dit en secret dans le pays de Giono et qui n'est 
jamais sorti . 
La rare  forme d'extériorisation officielle des conversations entre "pays" furent ces lettres officielles
de la part des maires qui ont écrit au nom et de leurs administrés mais aussi en leur âme et conscience .

Tous maires de communes où la famille était largement implantée . 


Tous au courant des petits et des grands secrets qui cimentaient le mur du silence depuis la guerre .. 
Et si certains prétendent aujourd'hui depuis leur bureau lointain en savoir plus que tous ces gens qui ont vécu en osmose les dessous de la Résistance, les secrets de famille, et qui en ont su sur le crime plus que Sébeille n'en a recueilli; il va falloir alors qu'ils expliquent leurs dons de voyance extra-lucide . 

Si l'on ajoute à cela que cette même population en majorité de gauche  a élu dans la foulée du procès, le journaliste de droite G.Domenech , celui qui a le plus villipendé les Dominici .
_________________
Cordialement .

Dernière édition par Nicolas le Jeu 9 Aoû 2012 - 15:08; édité 8 fois
Revenir en haut
 
 
 
 


_________________
Cordialement .
Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: 2018-02-15, 20:24    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    l'Affaire Dominici-Le crime de Lurs Index du Forum -> l'Affaire Dominici ou le crime de Lurs ,60 ans après. -> ANNEXES à L'affaire Dominici . Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Index | creer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com