l'Affaire Dominici-Le crime de Lurs  Index du Forum

l'Affaire Dominici-Le crime de Lurs
La vérité sur le triple crime le plus célèbre .

 FAQFAQ   RechercherRechercher   MembresMembres   GroupesGroupes   S’enregistrerS’enregistrer 
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 

L'usage de la carabine la nuit du crime .
Aller à la page: <  1, 2
 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    l'Affaire Dominici-Le crime de Lurs Index du Forum -> l'Affaire Dominici ou le crime de Lurs ,60 ans après. -> La carabine . Une USm1 calibre 30 de chez ROCk OLA .
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
gorenflo



Inscrit le: 03 Déc 2008
Messages: 1 461

MessagePosté le: 2009-04-15, 06:09    Sujet du message: L'usage de la carabine la nuit du crime . Répondre en citant

Revue du message précédent :

Bonjour à tous,
Nikos a écrit:
Nul doute que ce collier existait bien dès la sortie de l'eau  de la carabine contrairement à ce
que les révisionnistes sont en train de raconter !

Comment penser que la police ait pu faire  tant de recherches sur l'origine de ce fameux collier ,
ait vérifié tous les vélos et leurs plaques dans le pays de Peyruis et qu'elle soit remontée
jusqu'à ce fameux marchant de plaques sur  marché du samedi à Apt si elle avait posé ce collier elle.même ?



Incroyable ! Certains pensent que la police sort la carabine de l'eau dans l'après-midi du 5 août, qu'elle l'exhibe dès le lendemain, et que, dans la nuit, elle aurait elle-même, fixé un collier en duralumin de manière à pouvoir, plus d'un an plus tard, accuser les Dominici ?

Si on est là, c'est grave docteur ! N'importe quoi ! Vraiment.

Cordialement.
Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: 2009-04-15, 06:09    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Grantie
Invité

Hors ligne




MessagePosté le: 2009-04-15, 07:36    Sujet du message: L'usage de la carabine la nuit du crime . Répondre en citant

Bonjour ,
C'est triste et affligeant pour la seule honnêteté intellectuelle ,mais là bas on peut y lire aussi  que le collier, s'il avait été sur la carabine avant ,celle ci aurait explosé au moment du crime .

Ils croient que le collier est là pour empecher le canon de s'elargir ?

Ils sont prêts à tout pour arriver à leur fin .

Mes frères prions à la mémoire du bon sens disparu corps et âme dans la mer de la Révision . vOyez leurs albatros .
Revenir en haut
Nicolas


Hors ligne

Inscrit le: 02 Déc 2008
Messages: 4 593
Localisation: rhone-alpes
Masculin

MessagePosté le: 2009-04-15, 19:00    Sujet du message: L'usage de la carabine la nuit du crime . Répondre en citant

Bonsoir à tous ,
salut Bonanza,

Bonne suite de posts de fond .

Je remarque deux choses que tu sembles vouloir mettre en évidence :
la première :

Citation:


 Le n° 1.702.864 se trouve inclus dans l’année qui va de novembre 1942 à novembre 1943 et qui englobe les numéros 1.662.520 à 1.762.513. Ce qui signifie, si le rythme mensuel de production était régulier, que la Rock-Ola du drame a été fabriquée dans le dernier lot de l’année, entre octobre et novembre 1943 (



Ce qui tendrait à confirmer la possibilité d'un parachutage de cet USM1 .
Ces derniers on l'a vu sont devenus plus intenses et fournis en armes américaines via l'Angleterre à partir de ces dates là ..Je dis cela sous réserve ,m'étant peu documenté ,au contraire de toi ,sur ce sujet .

La deuxième remarque c'est que le silence qui s'est fait autour de l'origine de cette arme et la collusion entre
Maillet et Clovis pourraient bien s'expliquer par cette même  origine qui les impliqueraient en outre  comme "passeurs" d'armes prohibées ?

à+++
_________________
Cordialement .


Dernière édition par Nicolas le 2009-05-19, 17:33; édité 1 fois
Revenir en haut
Nicolas


Hors ligne

Inscrit le: 02 Déc 2008
Messages: 4 593
Localisation: rhone-alpes
Masculin

MessagePosté le: 2009-04-15, 20:37    Sujet du message: L'usage de la carabine la nuit du crime . Répondre en citant

Bonsoir ,salut Bonanza,Je sais que tu fouilles les moindres recoins à la recherche de sources sures .

Citation:
NB : Une des trois carabines exposées au proces est en excellent état, comme neuve!Pourquoi cette différence avec celle des Dominici vraiment sur le déclin? 


C'est encore cela l'affaire Dominici . Toujours deux  égnigmes pour le prix d'une .Je crois aussi que ni la série des n°, ni les lieux de fabrication ne correspondent avec ceux de la ROla du crime .Et

Citation:
Et pourtant la présence de 4 USM1 à Lurs, ce n'est pas banal tout de même! Elles n'ont pas " attérie " là par l'opération du Saint Esprit!




Pour ça il auraient mieux dû interroger le père Lorenzi. Pour tout ce qui vient du ciel il en connaissait un bout . à+++







_________________
Cordialement .


Dernière édition par Nicolas le 2009-04-16, 03:50; édité 1 fois
Revenir en haut
Bonanza
Invité

Hors ligne




MessagePosté le: 2009-04-15, 23:03    Sujet du message: L'usage de la carabine la nuit du crime . Répondre en citant

Bonjour à tous.

Salut Nikos.


Tu as parfaitement raison!

On se trouve en permanance devant ce probléme :

Citation:
Toujours deux  égnigmes pour le prix d'une
 

Tout cela doit obéir à une loi, à une vérité qui nous échappe!

Sans vouloir verser dans le révisionnisme, ne serions nous pas à côté de la plaque?

Il y a bien une explication, une raison simple à tout cela!

J'abandonne pour ce soir!


Salutations.
Revenir en haut
Picanto
Invité

Hors ligne




MessagePosté le: 2009-04-15, 23:23    Sujet du message: L'usage de la carabine la nuit du crime Répondre en citant

Bonsoir le Forum

A Bonanza (post de 19h28 le 15/4)

Sans me croire balèze mais avec le bon-sens :
Les 4 carabines remises à la mairie de Peyrus ont dû finir entre les mains des
autorités militaires. Pas du tout détruites car le besoin en était grand à ce moment
(Indochine) et pour la même raison hors de portée d'un collectionneur, à cette époque.
Elles pourraient ne pas être toutes des Rock Ola, même provenant du même parachutage.
c'est mon humble avis.

A Bonenza (post de 19h33 le 15/4)

Tu auras bien de la chance, il me semble, pour découvrir cette inscription en dehors
d'une photo en gros plan et au bon endroit.
Le poinçon peut très bien se trouver dans une zone masquée. Sous le canon par exemple.
Ou même nulle part si la thèse de Guerrier est exacte (non marquage des armes destinées
aux partisans. Ce qui m'étonne).

Observation plus générale : 4 carabines remises à la même mairie ne me semblent pas
faire l'objet de 4 trocs avec la troupe.
Plutot bel et bien d'un même lot parachuté.

Cordialement Picanto
Revenir en haut
Nicolas


Hors ligne

Inscrit le: 02 Déc 2008
Messages: 4 593
Localisation: rhone-alpes
Masculin

MessagePosté le: 2009-04-16, 05:32    Sujet du message: L'usage de la carabine la nuit du crime . Répondre en citant

bonjour à tous ,

salut Bonanza,



Citation:

Sans vouloir verser dans le révisionnisme, ne serions nous pas à côté de la plaque?Il y a bien une explication, une raison simple à tout cela!



Oui, tout à fait . Il doit falloir chercher à côté de cette plaque  ...C'est une interrogation récurrente .Je partage celle de ceux qui pensent à l'action souterraine du parti communiste ,alors tout puissant en France ,conjuguée à celle du FTP .
Souvenons nous : Gustave sauvé de l'interrogatoire du 3 sept par une intervention extérieure ..
On sait que ce fut par un coup de téléphone   du père Lorenzi à Morro- Gaffieri via le ministère de la justice
de Martineau-Déplat. Soit disant parce que les Dominici auraient "été pris pour des corses" !
 Par qui ? Par Gaffieri ? Pas sur du tout ! Je crois voir en cela une trop facile excuse .

Si Lorenzi a eu Moro Gaffieri au téléphone cette méprise n'a pu avoir lieu compte tenu que le père
Lorenzi connaissait les origines italiennes des Dominici  .

Et comment imaginer un tel branle-bas par autant d'huiles pour sauver in extremis un simple paysan ?

Alors que cependant, pour ces hommes politiques, l'essentiel était d'en finir avec une affaire qui sentait le soufre ?
D'en finir aussi avec les quolibets et l'insistance des Anglais .
De retrouver une crédibilité dans l'électorat .

Comme tu le dis il y a eu quelque chose ailleurs . Quoi ? pas le crime en tous cas . Mais on croit deviner le niveau d'implication de tout ce petit monde .

Alors souvenons nous aussi qu'au cours du même interrogatoire du 3 sept ,une camionnette
 remplie d'ex- FTP est venue se montrer sous les fenêtres de la gendarmerie !

Encore: Au procès pour non assistance etc ....Gustave fut félicité par le président pour sa "conduite passée"..  "
alors que le condamné venait d'avouer qu'il avait pas porté secours une fillette agonisante et condamné pour cela à seulement deux mois de prison .

Que le clan se sentait soutenu au point que Gaston se permettait de railler la justice depuis le fond de la salle en nov 53.
Que toute la presse communiste a fait bloc avec eux au début ..moins fort par la suite ,mais bien là quand même.

Que Maillet et Hauteville furent exclus du Parti officiellement pour des raisons autres que celles liées a l' Affaire .
Mais force est de constater tout de même un lien de cause à effet entre ces exclusions et l'affaire !
Sans celle là, point d'exclusion .

Que Gaston a bénéficié d'un régime de faveur aux Baumettes .

Que René Coty (politique) l'a gracié et que de Gaulle (politique) en 1960 s'est empressé de le faire élargir  .
Des élections difficiles arrivaient ..

Coïncidences ?
 Pour les plus  anciens , souvenons nous que de Gaulle n'est jamais passé qu'avec l'apport des voix communistes .
ça peut en chagriner certains, mais c'est ainsi . Point "d'uchronisme" , comme dirait quelqu'un de par ici .
Nous ne referons pas l'Histoire.
 En France, sur un simple claquement de doigts du PC le pays était paralysé par le biais des sa courroie de transmission CGT . Ce même Parti était inféodé alors à Moscou et Staline (jusqu'en 53) n'avait qu'à céder à la demande du PCF
 pour que ce dernier ne s'emparât du pouvoir .
Mais cela n'a tenu qu'à un fil .Le Pcf était sur les "starting blocs ". La doite au pouvoir ne savait pas encore que Moscou
ne tenait pas à prendre le pouvoir en France .

 Le PCF pouvait être un contre -pouvoir funeste a toute politique et surtout à De gaulle qui s'était enrichi durant "son exil" à Colombey des leçons de l'échec de son premier mandat à la libération avec le RPF où l'opposition communiste avait été décisive ...!
Liberation ? Tiens donc ? Et que s'était passé aussi à la libération ? Quel deal De gaulle pouvait-il faire avec un PC
Omni- présent dans la période dite de l'épuration à la libération ?
Qui "épurait" qui ?
-"Haut les mains ,donnez moi tout lo pez que vous avez ..mr Musy !" Rolling Eyes (aucune ressemblance n'est à chercher avec
les motifs de ce crime politique .)

Alors toutes ces coïncidences historiques sont à considérer ,car comme dit Bonanza il y a ailleurs
quelques chose qui sous-tend mais qui n'apparaît pas à la surface.
La résistance a joué un rôle, on ne peut l'écarter .
Autant peut-être sur le plan local qu'au plan national .
Intérêts liés ,croisés peu ragoûtants on fait jeter un voile pudique sur tout cela ,comme Gaston la couverture
 sur la fillette en sang .
Il y a ce que nous voyons et que nous savons officiellement ,mais ce que nous savons aussi c'est sur l'hôtel de la politique
on a offert à sa cause bien des sacrifiés ou sauvé bien des coupables .
Vous voulez des exemples ? Cherchez dans un passé proche .

Et qu'entre  la politique que nous voyons et celle qui se pratique il y a les coulisses ,les couloirs et les ramifications souterraines .

On contemple un arbre, mais combien pensent au même moment à ses racines ?

Décidément cette affaire ne peut être dissociée du contexte politique entre 1952 et 1960 .
Époque ou seul le parti communiste inquiétait la droite fragile .

Qu'est- ce qui faisait que les voix communistes se reportaient à chaque fois sur de Gaulle au second tour ?

Certes pas que l'affaire Dominici pour peu qu'elle ait compté.
Mais que le Parti ait exigé un petit geste d'apaisement pour que les voix de gauche puisse  rejoindre
tactiquement et ponctuellement celles de droite  en mettent dans la corbeille de mariée cette affaire médiatique
(qui crispait "les vaincus") avec les autres deals , ce n'est pas impossible . 

Alors Matinaud-- Deplat a t-il fait libérer Gustave parce qu'il était "corse " ou parce que le Parti menaçait
avec ou sans camionnette ?
Par dehors ou en dedans ,ou les deux ?
Barth responsable communiste est bien venu dans l'après midi faire scandale avec Yvette dans Forcalquier ..mais sans camionnette eux !
Coïncidence .

"Merci monsieur le Président !" s'est écrié Gustave à l'énoncé de sa douce peine . Comme si tous avaient décidé
que si on laissait Gustave de côté le parti serait content ......................... 

Un Président qui félicite , cela a de quoi surprendre si aucune explication ne vient s'interposer .




C'est une affaire qui a navigué entre intérêts privés et publics . Entre justice et injustice .
Entre le sous sol et l'étage . Entre droite et gauche . Entre mensonges et vérités .

Entre figues et raisins tout le temps .

Les deux sont peut -etre utiles ici surtout la dernière ..
Mais ce que l'histoire nous dit bien mieux aujourd'hui qu'hier ,c'est qu'un marché d'alliance a bien eu lieu entre De Gaulle et le PCF dès 58 .

Imbrications ,que voilà un mot utile !
à+++






_________________
Cordialement .


Dernière édition par Nicolas le 2012-03-03, 16:55; édité 3 fois
Revenir en haut
Bonanza
Invité

Hors ligne




MessagePosté le: 2009-04-16, 07:36    Sujet du message: L'usage de la carabine la nuit du crime . Répondre en citant

Bonjour à tous.

Salut Picanto.


Citation:
Tu auras bien de la chance, il me semble, pour découvrir cette inscription en dehors d'une photo en gros plan et au bon endroit. Le poinçon peut très bien se trouver dans une zone masquée. Sous le canon par exemple.
Ou même nulle part si la thèse de Guerrier est exacte (non marquage des armes destinées
aux partisans. Ce qui m'étonne).



Mais est-ce que ton explication concerne bien l'inscription :
US Army property » ou « US property

Ou ceci :

Cliquez SVP


J'avoue que je nage un peu lorsqu'il s'agit de parler d'armes dans le détail!



Salutations.
Revenir en haut
Nicolas


Hors ligne

Inscrit le: 02 Déc 2008
Messages: 4 593
Localisation: rhone-alpes
Masculin

MessagePosté le: 2009-04-17, 09:20    Sujet du message: L'usage de la carabine la nuit du crime . Répondre en citant

Bonjour Bonanza,

J'ai cherché sur le net et je n'ai encore rien trouvé à ce sujet . Si je trouve je t'en fais part .





Citation:
Ma démarche n'est pas du tout révisionniste, mais je voudrais bien connaître en totalité la face cachée de cette lamentable tuerie!




On s'en doutait . Répétons le encore une fois ,ce n'est parce que nous critiquons ici telle méthode ou le manque de rigueur de certains aspects l'enquête que pour autant cela remette déjà en question dans notre esprit  que ce soit bien une affaire de famille .
Simplement nous nous imposons d'aller tout investiguer pour tout analyser et de ca fait on ne peut  pas être taxés d'être de parti-pris .

Encore moins de révisionnistes .



Comme dit souvent Gorenflo ,si on nous prouve que la justice s'est trompée et bien nous mangerons notre chapeau pour de bon .

(HIHI ! j'en ai un en chocolat depuis pâques ,tant pis pour vous ..)
Allez gardons notre bonne humeur . Il n' y a que cela qui vaille.
_________________
Cordialement .


Dernière édition par Nicolas le 2009-04-17, 18:46; édité 1 fois
Revenir en haut
Picanto
Invité

Hors ligne




MessagePosté le: 2009-04-17, 16:35    Sujet du message: L'usage de la carabine la nuit du crime Répondre en citant

Bonjour à tous,

A Bonanza

Je ne t'ai pas donné une vraie explication au sujet de US ARMY PROPERTY qui comme chacun
sait signifie Propriété de l'Armée US.

Je voulais dire que lorsqu'elle existe, elle n'est pas très apparente et risque même de se trouver
cachée. Il est donc peu probable qu'une photo quelconque la dévoile. Elle est gravée sur une
partie métallique de l'arme.

Je n'ai pas pu déchiffrer et donner d'explication au sujet de ce que tu nous montres gravé
sur la crosse.

A Nikos et Bonanza,

Comme c'est curieux ! je tombe presque par hasard sur un site relatif au maquis où un nommé
L'Etroit Mousquetaire d'Aix en Provence demande le 28.01.09 des détails sur US PROPERTY
et émet le doute que les armes parachutées ne le comportaient pas.
Un forumeur d'Agde lui répond que ce marquage y était bel et bien. Il l'a vu à ST Vincent d'Olargues.
Il y a une photo où l'on voit des maquisards avec des US M1.
Deux autres sont tout aussi affirmatifs.

Tapez ligne search : "marquage des armes US"
à la 11ème ligne : carabines US M1

Cordialement PICANTO
Revenir en haut
Nicolas


Hors ligne

Inscrit le: 02 Déc 2008
Messages: 4 593
Localisation: rhone-alpes
Masculin

MessagePosté le: 2009-04-17, 16:53    Sujet du message: L'usage de la carabine la nuit du crime . Répondre en citant

Salut Picanto ,
bonjour à tous ,


Citation:
Comme c'est curieux ! je tombe presque par hasard sur un site relatif au maquis où un nomméL'Etroit Mousquetaire d'Aix en Provence demande le 28.01.09 des détails sur US PROPERTYet émet le doute que les armes parachutées ne le comportaient pas.Un forumeur d'Agde lui répond que ce marquage y était bel et bien. Il l'a vu à ST Vincent d'Olargues.
Il y a une photo où l'on voit des maquisards avec des US M1.
Deux autres sont tout aussi affirmatifs.

Tapez ligne search : "marquage des armes US"
à la 11ème ligne : carabines US M1




Picanto, tu es un petit génie .On va voir cela .

PSSTTT, Tu ne sais pas si l'Etroit Mousquetaire s'est mis en ménage avec le Dargagnant ?

_________________
Cordialement .
Revenir en haut
Nicolas


Hors ligne

Inscrit le: 02 Déc 2008
Messages: 4 593
Localisation: rhone-alpes
Masculin

MessagePosté le: 2009-04-18, 03:44    Sujet du message: L'usage de la carabine la nuit du crime . Répondre en citant

Bonjour
Je viens de perdre mon message d'hier Sur la possibilité que ce furent les troupes américaines qui avaient vendu la ROck Ola à Gaston ..avec une petite démonstration sur la probabilité .Tant pis .
_________________
Cordialement .
Revenir en haut
Nicolas


Hors ligne

Inscrit le: 02 Déc 2008
Messages: 4 593
Localisation: rhone-alpes
Masculin

MessagePosté le: 2009-05-13, 20:35    Sujet du message: L'usage de la carabine la nuit du crime . Répondre en citant

Bonsoir à tous ,
salut Gorenflo,

Merci pour cette excellente nouvelle concernant l'avis de cet expert quant aux rapports balistiques de l'époque .*

Tu fais un excellent boulot pour notre plus grand profit et pour celui de notre forum .

Je ferais une petite remarque après la tienne :

 
Citation:


P.S : Une précision. L'expert en question n'a pu refaire une expertise puisque les douilles ne sont pas (ou plus) dans le dossier. Il a examiné de près
le rapport de l'époque et nous dira ce qu'il en pense, sachant que ce rapport est accompagné de photos de bonne qualité.



La dernière fois que j'ai pu voir ces douilles elles étaient entre les mains de Me Collard et W Reymond .
Tous deux les exhibaient devant les caméras de la chaine Odyssée en 2003 . Me Collard ,si ma mémoire est toujours bonne, avait précisé qu'elles venaient des archives de Digne .
Si elles n'ont pas réintégré les archives depuis où sont elles ?
C'est vrai qu'une fois ces douilles disparues ont peu faire encore plus d'uchronies  .
Il va falloir faire garder la carabine par le GiGN .

....
........................................
_________________
Cordialement .
Revenir en haut
gorenflo


Hors ligne

Inscrit le: 03 Déc 2008
Messages: 1 461
Localisation: BdR
Masculin

MessagePosté le: 2009-05-14, 06:10    Sujet du message: L'usage de la carabine la nuit du crime . Répondre en citant

Bonjour Nikos,
Bonjour à tous,


Nikos a écrit:
 
La dernière fois que j'ai pu voir ces douilles elles étaient entre les mains de Me Collard et W Reymond .
Tous deux les exhibaient devant les caméras de la chaine Odyssée en 2003 . Me Collard ,si ma mémoire est toujours bonne, avait précisé qu'elles venaient des archives de Digne .
Si elles n'ont pas réintégré les archives depuis où sont elles ?
C'est vrai qu'une fois ces douilles disparues ont peu faire encore plus d'uchronies  .
Il va falloir faire garder la carabine par le GiGN .

....
........................................


Ca alors ! Je n'ai pas le souvenir d'avoir vu cela. C'était lors de l'emission avec Deniau ? Dans tous les cas, si cela est vrai, c'est tout de même curieux. Je vois mal comment ces personnes ont pu extraire de telles pièces des archives.

Dans tous les cas, même si elles avaient été dans le dossier, je doute fort que nous eussions Rolling Eyes reçu l'autorisation de les sortir pour les expertiser.

Cordialement.
Revenir en haut
Picanto
Invité

Hors ligne




MessagePosté le: 2009-05-14, 10:45    Sujet du message: L'usage de la carabine la nuit du crime Répondre en citant

Bonjour le Forum

J'esère que Gorenflo ne nous fera pas trop attendre les conclusions de l'expert.

A mon avis, pour obtenir des certitudes, l'idéal aurait été - et ce n'est pas impossible dans l'absolu -
de réunir les douilles et cartouches restantes (je parle de l'ensemble retrouvé sur le campement,
qui doit bien se trouver qq part) et d'autre part la carabine de Melun.

Exécuter un tir.

Même dans son état actuel la Rock Ola est "tirable". Il suffit de monter son mécanisme dans une
partie "bois" en bon état.

Ensuite avec les moyens techniques de 2009 faire les constats et comparaisons sur la douille et
la balle tirée.

On peut toujours rêver...

PS : les douilles vues entre les mains de M° Collard en 2003 n'étaient peut-être pas forcément
celles de Lurs.


Cordialement Picanto










Revenir en haut
gorenflo


Hors ligne

Inscrit le: 03 Déc 2008
Messages: 1 461
Localisation: BdR
Masculin

MessagePosté le: 2009-05-14, 16:37    Sujet du message: L'usage de la carabine la nuit du crime . Répondre en citant

Bonsoir à tous,

Picanto a écrit:

J'esère que Gorenflo ne nous fera pas trop attendre les conclusions de l'expert.




Ce soir, je mets son "rapport" en ligne. Au moment où j'écris ces lignes, je n'ai pas le temps, pour cause de travail.

Picanto a écrit:

On peut toujours rêver...



Oui, en effet. Les choses seraient théoriquement possibles, mais il faudrait être certain d'avoir les bonnes douilles et, surtout, il faudrait avoir
l'autorisation de les sortir, ainsi que l'autorisation de procéder à un tir de comparaison avec la Rock-Ola qui est à Melun.

Tout cela n'est pas simple, et je dirai même plus, n'est pas envisageable.

Cordialement.
Revenir en haut
Nicolas


Hors ligne

Inscrit le: 02 Déc 2008
Messages: 4 593
Localisation: rhone-alpes
Masculin

MessagePosté le: 2009-05-14, 20:19    Sujet du message: L'usage de la carabine la nuit du crime . Répondre en citant

Bonsoir à tous ,
salut gorenflo,
salut picanto ,

Je reviens sur ma déclaration au sujet des douilles aperçues entre les mains de Me Collard avec W Reymond .
Je vais tout re-visionner et en parlerai après .

Mais je suis sur avoir vu quelqu'un sortir ces douilles d'un sachet et les exhiber devant lui au cours d'un débat .

C'est une image que je ne puis avoir inventée..il va falloir que je cherche où et quand ..?

Avec tout ce que j'ai pu voir et lire je me souhaite bon courage !
_________________
Cordialement .


Dernière édition par Nicolas le 2009-05-15, 08:22; édité 4 fois
Revenir en haut
gorenflo


Hors ligne

Inscrit le: 03 Déc 2008
Messages: 1 461
Localisation: BdR
Masculin

MessagePosté le: 2009-05-14, 20:28    Sujet du message: L'usage de la carabine la nuit du crime . Répondre en citant

Rebonsoir,


Ainsi que je l'avais annoncé, je joins à la suite de ces quelques mots, le contenu du "rapport" que nous fait l'expert en balistique qui est allé voir à Digne le rapport balistique de l'époque.

Tout d'abord quelques petites précisions.

Je me suis rendu à Digne en sa compagnie et avec Eric Guerrier (qui m'a autorisé à donner son nom et qui a facilité nos démarches administratives pour avoir l'autorisation de consulter le dossier).

L'expert en question est fonctionnaire de police. Il a commencé dans la balistique en laboratoire de police en 1989, à Paris, puis à Marseille. Il a été nommé expert près la cour d'Appel d'Aix en Provence, il y a une dizaine d'années environ.

Il va de soi que ce qu'il a écrit, ci-dessous, n'a aucune valeur juridique et n'est pas un document judiciaire. Il s'agit simplement d'une contribution personnelle et bénévole se rapportant à une affaire qui est classée et prescrite depuis très longtemps.

Un dernier mot : on constatera très vite que l'expert ne refait pas une expertise. Et c'est logique. Il n'a pas les éléments matériels pour le faire. Il se contente de donner son point de vue sur le rapport d'expertise de l'époque. Autrement dit, et pour plaisanter un peu, il s'agit en quelque sorte, d'une expertise de l'expertise.




Commentaire sur l’expertise balistique de l’affaire Dominici



Le dossier d’expertise balistique réalisé en 1952 par le laboratoire de Police de Marseille sur l’affaire Dominici, a pour signataire le professeur OLLIVIER. Il concernait deux douilles percutées, une balle et deux cartouches, ainsi que différentes armes dont une carabine militaire américaine USM1, à fonctionnement semi-automatique, de calibre 30, de fabrication Rock-Ola.

Cette carabine est de même calibre que l’ensemble des munitions et éléments de munitions susmentionnés. Elle est visiblement en mauvais état (et décrite comme telle), partiellement détériorée mais fonctionne quand même et permet alors l’obtention d’éléments de munitions expérimentaux qui ont ensuite été comparés avec les éléments de munitions incriminés, saisis sur les lieux de l’affaire.

En préambule, la lecture de ce dossier d’expertise met en évidence un rapport bien construit dans la forme et dans le fond, très proche des réalisations actuelles. Seuls les moyens mis en œuvre diffèrent quelque peu, le macroscope comparateur semblant n’avoir pas encore été en dotation à cette époque. Les principes d’études ainsi que l’articulation du dossier restent contemporains.

-Pour la balle :

Il s’agit en fait d’un chemisage dont l’importante déformation latérale (ricochet ?) a eu pour conséquence la séparation et la perte de son noyau de plomb. Les rayures et inter-rayures qui subsistent sont tout à fait exploitables techniquement. L’opérateur les a comparées à un déroulé de la balle expérimentale sur du métal ou alliage « tendre » (plomb ou étain), méthode largement employée à cette période.

Se prononçant sur une identité de tir formelle grâce à des microtraces significatives et distinctives, il a réalisé un photomontage entre fragments de chemisage mis à plat et balle expérimentale afin d’illustrer le résultat de ses recherches.

Autant que la simple observation des photos des traces de tirs et du photomontage puissent le permettre, le travail réalisé est très cohérent et convaincant.

-Pour les douilles :

Il en va de même pour les douilles.
Les culots de ces dernières (incriminées et expérimentale) tant au niveau de l’amorce que des cratères de percussion semblent, si l’on se réfère aux photographies et photomontage, moins riches en microtraces que la balle.

Les grossissements ne sont pas véritablement suffisants pour se faire une idée précise à la seule observation de ces illustrations. Il n’y a pas de photographie des fonds de percussion, ni des traces laissées par le mécanisme de répétition (extracteur et éjecteur). L’opérateur fait état d’homologies significatives et exclusives lui permettant de se prononcer à nouveau formellement sur une identité de tir. L’ensemble de ce chapitre est également convaincant et cohérent. Ce qu’il est possible d’observer et de lire, incite à lui porter crédit.

-Les cartouches :

Peu de choses à dire si ce n’est que le calibre est compatible avec ladite carabine militaire.
Il est à regretter l’absence d’étude portant sur les traces de manipulation laissées par l’extracteur ou l’éjecteur de la carabine incriminée qui auraient pu être éventuellement observées si tel avait été le cas. Il ne s’agit pas forcément d’un oubli mais peut-être tout simplement d’un type de recherche ou d’examen qui n’était pas effectué dans les années 1950.

Cela aurait été d’autant plus intéressant qu’une des deux cartouches présente un enfoncement sur son étui. Il n’est pas impossible que cet enfoncement soit le résultat d’une mauvaise manipulation de la culasse ou d’un incident de tir qui aurait placé la cartouche « en travers de la chambre » alors que la culasse faisait retour vers l’avant.


En conclusion,

Le travail effectué en 1952 porte le lecteur averti à lui apporter le plus grand crédit, tant dans le fond que dans la forme.

On ne peut, en aucun cas, prétendre réaliser une contre-expertise à sa seule lecture car seul un nouvel examen technique des scellés et éléments matériels incriminés pourrait permettre de se prononcer formellement.

Rien ne s’oppose, d’une part, à ce que ce chemisage et ces douilles percutées, aient été tirés par la carabine incriminée. En effet, outre un même calibre, les critères généraux d’identification sont compatibles. Ainsi et entre autres, le chemisage déformé présente une largeur moyenne et un pas de rayures similaires à celle de la balle expérimentale. Les douilles percutées incriminées, quant à elles, montrent sur leurs culots une forme de percussion et un léger excentrement de cette dernière, tout à fait comparables à la douille expérimentale.

D’autre part, nous avons pu observer certaines des homologies significatives (microtraces sur le culot des douilles et particulièrement sur le chemisage) mentionnées par le rédacteur de l’époque, homologies qui lui ont permis de formuler une identité de tir formelle avec la carabine incriminée. Toutefois, ces observations faites par nos soins n’ont pu l’être qu’indirectement, sur des photos et photomontages annexés à l’expertise et joints à titre d’illustration du travail effectué. Elles ne peuvent que permettre, si besoin était, d’en asseoir la crédibilité.

En conséquence, au regard des éléments que nous avons pu consulter, pour autant que l’on puisse en « juger » et ne faisant état que d’un avis strictement technique, cette expertise semble en tout point être digne d’intérêt et de confiance quant à ses conclusions.
Revenir en haut
Nicolas


Hors ligne

Inscrit le: 02 Déc 2008
Messages: 4 593
Localisation: rhone-alpes
Masculin

MessagePosté le: 2009-05-15, 06:48    Sujet du message: L'usage de la carabine la nuit du crime . Répondre en citant

Bonjour à tous
salut Gorenflo ,

Et chapeau pour avoir su organiser et faire aboutir cette visiste aux archives de Digne !

L'expert qui était avec vous donne un coup de vieux aux thèses révisionnistes en affirmant :

Citation:



En conséquence, au regard des éléments que nous avons pu consulter, pour autant que l’on puisse en « juger » et ne faisant état que d’un avis strictement technique, cette expertise semble en tout point être digne d’intérêt et de confiance quant à ses conclusions. 




On peut déjà penser que, tout comme pour les expertises médicales, ce n'est pas le sérieux ni la sagacité qui ont fait
défaut aux experts de 1952 .
On a le syndrome des teenagers qui se croient toujours mieux et plus intelligents que leurs parents .

Je pense que cette visite va apporter son lot de réactions à la hauteur des éléments sérieux qu'elle nous révèle .
_________________
Cordialement .


Dernière édition par Nicolas le 2009-05-15, 08:16; édité 1 fois
Revenir en haut
gorenflo


Hors ligne

Inscrit le: 03 Déc 2008
Messages: 1 461
Localisation: BdR
Masculin

MessagePosté le: 2009-05-15, 08:03    Sujet du message: L'usage de la carabine la nuit du crime . Répondre en citant

Bonjour Nikos,
Bonjour à tous,

Nikos a écrit:
On peut déjà penser que, tout comme pour les expertises médicales, ce n'est pas le sérieux ,ni la sagacité qui ont fait
défaut aux experts de 1952 .


En effet, et on se demande bien pourquoi il faudrait toujours imaginer que les experts ont manqué de sérieux ou de compétence. Et surtout, pourquoi ils
auraient voulu charger systématiquement les Dominici, à l'exclusion d'autres personnes, comme s'il y avait une "fatwa" sur cette famille.

Il faut être un peu sérieux. Les experts de l'époque ont dit sincèrement ce qu'ils pensaient et la remise en cause systématique de leurs propos
peut s'apparenter à un refus de voir les réalités. Cela dit, les experts sont des hommes et, à ce titre, peuvent faire des erreurs.

Amicalement.
Revenir en haut
Nicolas


Hors ligne

Inscrit le: 02 Déc 2008
Messages: 4 593
Localisation: rhone-alpes
Masculin

MessagePosté le: 2009-05-15, 13:28    Sujet du message: L'usage de la carabine la nuit du crime . Répondre en citant

Bonjour gorenflo,
bonjour à tous ,

J'avais cru comprendre ,d'après tes explications ,que sur la voie ferrée c'est le chemisage de la balle qui a
été trouvé (par le radiesthésiste )et non la balle entière comme je l'avais cru .

Cela change considérablement la donne . Autant il apparaissait impossible à la balle qui avait frappé le parapet
dans la direction Nord Sud de ricocher dans la direction EST vers la voie montante , autant cela parait tout à fait
probable pour la chemise de balle qui, sous l'impact , se détache du corps pour partir ......en vrille dans n'importe quel sens .
Le corps de la balle poursuivant sa route, au sud en l'occurrence .

Voilà donc un élément de plus à mettre au crédit de la thèse officielle racontée par Gaston lui-même.

Une chose importante est à noter . Gaston signale de lui-même que la balle a tapé dans le pont :"Pan! dans le pont"  .
 S'il le sait si bien il y a de fortes chances que dans la nuit il ait entendu le sifflement caractéristique de cette chemise partie
tournoyant  sur le côté gauche ?

Bien entendu n'étant en rien expert en balistique tout ceci n'engage que mon raisonnement au risque de dire une bourde  .
_________________
Cordialement .


Dernière édition par Nicolas le 2009-06-13, 01:15; édité 1 fois
Revenir en haut
gorenflo


Hors ligne

Inscrit le: 03 Déc 2008
Messages: 1 461
Localisation: BdR
Masculin

MessagePosté le: 2009-05-15, 22:13    Sujet du message: L'usage de la carabine la nuit du crime . Répondre en citant

Bonsoir Nikos,
Bonsoir à tous,

Nikos a écrit:

J'avais cru comprendre ,d'après tes explications ,que sur la voie ferrée c'est le chemisage de la balle qui a
été trouvé (par le radiesthésiste )et non la balle entière comme je l'avais cru .
.


Ce ne sont pas mes explications, mais bel et bien ce que contient de le rapport balistique et ce qui, d'ailleurs, figure dans le bouquin d'Eric Guerrier. Cela étant dit, n'étant pas moi-même un spécialiste de balistique, je ne peux être affirmatif mais il me paraît évident que si l'on retient l'hypothèse d'une balle tirée approximativement depuis le campement et qui percute le parapet du pont comme on peut l'observer sur place, il paraît difficilement concevable que la balle complète (chemise et noyau de plomb) puisse se retrouver sur le ballast, côté Nord par rapport au pont.

Cela voudrait dire alors que la balle ferait presque un demi-tour ou, pour être plus précis, prendrait un angle très fermé, de l'ordre d'une trentaine de degrés.

En revanche, en cas de séparation de la chemise et du noyau de plomb au moment de l'impact, il paraît plus envisageable que la chemise (légère) ait pu prendre une direction beaucoup moins rectiligne, sa trajectoire initiale ayant été fortement perturbée par le choc sur le parapet.

Mais il ne s'agit là que d'une supposition.

Cordialement.
Revenir en haut
Nicolas


Hors ligne

Inscrit le: 02 Déc 2008
Messages: 4 593
Localisation: rhone-alpes
Masculin

MessagePosté le: 2009-05-16, 04:26    Sujet du message: L'usage de la carabine la nuit du crime . Répondre en citant

Gorenflo,
 
Citation:
côté Nord par rapport au pont.

et non Est .Tu as raison .
_________________
Cordialement .
Revenir en haut
Picanto
Invité

Hors ligne




MessagePosté le: 2009-05-16, 09:25    Sujet du message: L'usage de la carabine Répondre en citant

Bonjour le Forum

Balistique farçeuse.

Il y a bien longtemps de cela ( plus de liberté, pas de téléphone portable) :

Je m'arrète dans une carriere à l'écart, abandonnée. Je baisse ma glace et j'ajuste
une cible sur la paroi à une vingtaine de mètres.
Je tire et j'entends "gling-gling" sur le toit.
Je sors de l'auto, croyant à un plaisantin et je trouve ma balle ,écrasée, sur le toit.

Retour à l'envoyeur. Content de ne pas l'avoir prise dans la figure.

Cordialement Picanto

PS : Maintenant je tire au stand....
Revenir en haut
Nicolas


Hors ligne

Inscrit le: 02 Déc 2008
Messages: 4 593
Localisation: rhone-alpes
Masculin

MessagePosté le: 2009-05-16, 11:02    Sujet du message: L'usage de la carabine la nuit du crime . Répondre en citant

Salut Picanto,
J'ai retrouvé cette vielle coupure de presse dans Le Nimois , je pense qu'elle va t'intéresser .
 Crimes non élucides :  Le 12 sept 1985 .
 Règlements de comptes dans une carrière près de Nimes . Le tueur est toujours en fuite .
 Les témoins auditifs ont entendu une trentaine de coups . Un seul atteint la victime et par ricochet selon les premières constatations du Dr X  .
La victime est dcd durant les constatations ce qui fait dire qu'elle est morte sous X.

Allez bon W end !
_________________
Cordialement .
Revenir en haut
gorenflo


Hors ligne

Inscrit le: 03 Déc 2008
Messages: 1 461
Localisation: BdR
Masculin

MessagePosté le: 2009-05-16, 12:26    Sujet du message: L'usage de la carabine la nuit du crime . Répondre en citant

Bon sang, mais c'est bien sûr !!!!!

On se demandait où était passé le successeur de Salvatore Luciano, décrit comme un homme d'aspect tranquille mais dissimulant sous cette apparence un coeur de pierre et des dents de loup.



Allo, Sébeille ! Dépêche-toi de mettre de l'essence dans la traction, direction les Costières. Il est là-bas !
Revenir en haut
Nicolas


Hors ligne

Inscrit le: 02 Déc 2008
Messages: 4 593
Localisation: rhone-alpes
Masculin

MessagePosté le: 2009-05-16, 12:54    Sujet du message: L'usage de la carabine la nuit du crime . Répondre en citant


_________________
Cordialement .
Revenir en haut
Nicolas


Hors ligne

Inscrit le: 02 Déc 2008
Messages: 4 593
Localisation: rhone-alpes
Masculin

MessagePosté le: 2009-05-17, 14:54    Sujet du message: L'usage de la carabine la nuit du crime . Répondre en citant

Bonjour à tous ,

le Dimanche est passé ,nous reprenons le fil de la discussion après  le ricochet de Picanto qui depuis ,précisons le ,
est le seul au pas de tir de son club à porter un casque lourd .
Bref, cette expertise de l'expertise , mise en ligne par Gorenflo est tout de même de poids .

Elle certifie la crédibilité que l'on doit accorder aux expertises balistiques de 52 . Et de ce fait, l'usage qui a été fait
des douilles et cartouches retrouvée sur les lieux .  Elles furent bien à la Rock ola .
 Quid de la soit- disant 2me arme ? Vous savez l'Arlésienne , ou le monstre du Lock Ness qu'on ne sort que
pour appâter les touristes en saison .

Cette arme qui n'a laissé aucune trace concrète  (au contraire de la USM 1) à quoi bon devoir l'inventer puisque
le Roc ola  a montré qu'à elle seule elle a tout fait du début à la fin ?
Exit donc l'arme de plus , l'arme de trop , l'arme que seul l'imagination  a vu tirer .

On sait d'une façon formelle que la fillette a été assommée avec la crosse de la carabine .
 Et comme on a la preuve que celle ci avait épuisé toutes ses munitions elle a "tiré" sa crosse en guise de la dernière cartouche qu'elle n'avait plus !
La carabine a elle seule nous écrit depuis toujours, et concrètement, le scénario du drame avec la chronologie des incidents ,
 que veut-on de plus ?
 
Tandis que l'arme mystérieuse n'existe que depuis peu dans certains livres .., et n'a rien "écrit" si ce n'est que virtuellement,c'est à dire fictivement en l'occurrence .
_________________
Cordialement .
Revenir en haut
Nicolas


Hors ligne

Inscrit le: 02 Déc 2008
Messages: 4 593
Localisation: rhone-alpes
Masculin

MessagePosté le: 2009-05-19, 17:40    Sujet du message: L'usage de la carabine la nuit du crime . Répondre en citant

Bonjour ,

je reviens sur mon affirmation précédente concernant les douilles qui auraient été sorties des archives de Digne pour être montrées au cours d'une emission TV .

Bonanza confirme . Une culotte d'enfant et un morceau de crosse furent aussi exhibés par le même ..Me Collard .

à suivre .
_________________
Cordialement .
Revenir en haut
Nicolas


Hors ligne

Inscrit le: 02 Déc 2008
Messages: 4 593
Localisation: rhone-alpes
Masculin

MessagePosté le: 2009-05-20, 12:39    Sujet du message: L'usage de la carabine la nuit du crime . Répondre en citant

Bonjour à tous ,
salut gorenflo
salut bonanza.


L'expert écrit :
  
Citation:
Le travail effectué en 1952 porte le lecteur averti à lui apporter le plus grand crédit, tant dans le fond que dans la forme.On ne peut, en aucun cas, prétendre réaliser une contre-expertise à sa seule lecture car seul un nouvel examen technique des scellés et éléments matériels incriminés pourrait permettre de se prononcer formellement.



On comprend tout l'intérêt de retrouver ces douilles ,ou tout l'intérêt de ne plus les retrouver .
_________________
Cordialement .
Revenir en haut
franklin1954


Hors ligne

Inscrit le: 11 Jan 2009
Messages: 117
Localisation: Belgique, la Wallonie
Masculin

MessagePosté le: 2009-06-10, 09:56    Sujet du message: L'usage de la carabine la nuit du crime . Répondre en citant

Bonjour à tous,

Citation:
On comprend tout l'intérêt de retrouver ces douilles ,ou tout l'intérêt de ne plus les retrouver

A la recherche des douilles il y a quelque temps moi aussi, je me suis rappelé avoir lu qu'elles se trouvaient toujours à Digne mais enfermés sous le nom d'un autre dossier, le dossier "CARMONA".


J'ai retrouvé l'origine de cette information.
Je lisais à l'époque toutes sources qui liaient l'affaire. Même celles qui clâmaient l'innocence de Gaston.
Je vous invite à lire (avec les précautions d'usage) l'article suivant au Chapitre 4 - "Disparition" de pièces à conviction".
Il faut le lire jusqu'au bout car l'info recherchée se trouve à la fin de ce chapitre.

C'est également à cet endroit que j'avais trouvé l'info concernant un P.V. de 1956 mentionnant que lors d'un accident de la route sur les lieux du crime, la gendarmerie avait découvert un étui d'une cartouche de l'USM1, cal. 7,62 du côté de la route où fut découvert le corps de M. Drummond, à hauteur de la borne kilométrique.


http://www.dominici-gaston-innocent.com/spip.php?article16

J'espère ne pas introduire une URL interdite sur ce forum.
Ce n'est qu'à titre d'information qu'elle est présente et non pour détourner les participants vers d'autres cieux.

Cordialement,
Franklin
_________________
Cordialement,
Franklin
Revenir en haut
gorenflo


Hors ligne

Inscrit le: 03 Déc 2008
Messages: 1 461
Localisation: BdR
Masculin

MessagePosté le: 2009-06-10, 12:04    Sujet du message: L'usage de la carabine la nuit du crime . Répondre en citant

Bonjour Franklin,
Bonjour à tous,

franklin1954 a écrit:

J'espère ne pas introduire une URL interdite sur ce forum.
Ce n'est qu'à titre d'information qu'elle est présente et non pour détourner les participants vers d'autres cieux.


Une URL interdite ? Et pourquoi ? En ce qui me concerne, je ne vois aucun problème là-dedans. Si ce forum devait interdire ce genre de choses, cela signifierait qu'il est vraiment peu sûr de lui et de ses convictions (car il y en a tout de même quelques-unes).

Cordialement.
Revenir en haut
Nicolas


Hors ligne

Inscrit le: 02 Déc 2008
Messages: 4 593
Localisation: rhone-alpes
Masculin

MessagePosté le: 2009-06-10, 18:04    Sujet du message: L'usage de la carabine la nuit du crime . Répondre en citant

bonsoir à tous ,
bonsoir Franklin,

Merci pour le lien . Il y a là en effet une piste puisqu'on  y parle de la disparition de ces fameuses douilles (ainsique de la graisse de Clovis !) Tout ce qui est génant et qui contrarie les autres hypothèses  !

Il y a un détail qui me conforte dans l'idée que j'ai bien vu quelqu'un manipuler ces douilles et cartouches (et pour dire que les marques de fabrique étaient différents d'une douille à l'autre )c'est le fait que dans le document en lien de l'autre forum on dit bien que ces pièces etaient dans une enveloppe, ce que j'avais précisé .

Je me souviens d'une enveloppe en gros papier gris /marron de laquelle la personne a fait tomber les douilles en la renversant .

Merci Franklin pour  aider à la continuité des sujets . Dommage que Bonanza dans ses archives n'ait plus trouvé la piste .

Et comme le rappelle bien Gorenflo nos armes sont nos arguments et ce ne sont point des "interdits" qui les remplacent. Okay
_________________
Cordialement .
Revenir en haut
Nicolas


Hors ligne

Inscrit le: 02 Déc 2008
Messages: 4 593
Localisation: rhone-alpes
Masculin

MessagePosté le: 2009-06-17, 02:33    Sujet du message: L'usage de la carabine la nuit du crime . Répondre en citant

Bonjour à tous ,

Salut franklin,
Citation:
C'est également à cet endroit que j'avais trouvé l'info concernant un P.V. de 1956 mentionnant que lors d'un accident de la route sur les lieux du crime, la gendarmerie avait découvert un étui d'une cartouche de l'USM1, cal. 7,62 du côté de la route où fut découvert le corps de M. Drummond, à hauteur de la borne kilométrique.




Je m'en souviens . Nous nous posions la question de savoir si l'ejection des douilles avec une UsM1 se faisait vers l'avant ou sur le côté .
Car, dans la version officielle, Gaston dit avoir poursuivi S . Jack pour lui administrer le 2eme coup de feu alors qu'il traversait la route .
Cette douille ayant été retrouvée près de l'endroit ou gisait Drummond, il se pourrait bien,donc, que ce soit celle que Gaston ait tiré depuis le bord nord de la route dans son dos .
Je viens de voir par hasard dans un vieux film de guerre américain une Rock Ola ( tenue par un gradé .) qui ejectait les douilles vers l'avant droit du tireur .
Ce qui rendraient la position du tireur et la  présence de la douille près du corps à cet endroit conformes au récit de Gaston et au fait que Jack Drummond soit tombé au second tir "pour de bon"(sic) là où on l'a vu  .

On avait fait un croquis à ce sujet .
Je me permets d'emettre des réserves d'usage  car la vision fugace d'une image de film n'a rien d'une preuve scientifique .
C'est une hypothèse sans plus .



_________________
Cordialement .
Revenir en haut
gorenflo


Hors ligne

Inscrit le: 03 Déc 2008
Messages: 1 461
Localisation: BdR
Masculin

MessagePosté le: 2010-08-18, 16:18    Sujet du message: L'usage de la carabine la nuit du crime . Répondre en citant

Bonjour à tous,

Aujourd'hui encore, il est possible d'approfondir nos connaissances sur l'affaire. J'ai eu la satisfaction, hier après-midi, d'avoir en main une US M1. Nous étions trois dont un moniteur de tir, dans un stand. Nous avons fait quelques essais qui nous ont permis d'observer les points suivants :

- Sur un tir à bout touchant (comme l'aurait été celui qui aurait blessé la main de Jack Drummond) le tir laisse des traces de poudre (diamètre de quatre centimètres environ). On me dira que ce n'est pas une grande découverte, mais il est probable que si Jack avait été blessé par un tir de la carabine alors qu'il tenait l'extrémité du canon dans la main, il y aurait eu des traces de poudre. Celles-ci ne sont pas mentionnées. Et j'ai du mal à croire que, si elles avaient existé, elles aient pu être oubliées.

- Lors du tir, les douilles sont éjectées à droite du tireur et en arrière, à une distance de un mètre cinquante, deux mètres. Mais la distance peut varier selon la charge en poudre.

- La "manoeuvre de Gaston" qui aurait consisté à tirer puis réarmer manuellement, provoquant ainsi la chute d'une cartouche (complète) est tout à fait possible. Lorsque la culasse est ainsi manipulée, une cartouche tombe au sol et une autre monte sans difficulté. Cela dit, il est possible qu'il faille bien manipuler la culasse, mais si le mouvement est complet, si on tire bien la culasse en arrière, tout fonctionne sans problème. Hormis le fait, bien entendu, qu'à chaque manoeuvre manuelle on perd une cartouche. Celle-ci tombe aux pieds du tireur, légèrement en arrière, à cinquante centimètres environ.

- L' examen des cartouches ainsi éjectées par mouvement manuel de la culasse est particulièrement intéressant. En effet, on note à ce moment qu'une toute petite trace de percussion est visible sur l'amorce. Elle est due au percuteur à inertie. Ne me demandez pas exactement ce que c'est, mais c'est l'explication technique.

Et là, les choses deviennent sérieuses. Car, si l'on se souvient bien, il a été dit que les deux cartouches découvertes sur le terrain présentaient elles aussi une légère trace de percussion. Evidemment, je n'ai pas ces cartouches sous les yeux pour examiner les traces en question. Mais si on considère que le fait de manipuler la culasse manuellement provoque une légère trace, comme j'ai pu le voir ainsi que les deux personnes qui m'accompagnaient, on peut en déduire que ces traces auraient pu être provoquées par un tireur qui manipule la culasse.

Qui a manipulé la culasse manuellement, le jour de la reconstitution ? Gaston Dominici.

Je livre cet élément, tiré d'observations matérielles, concrètes, à votre sagacité.

Cordialement.
Revenir en haut
Nicolas


Hors ligne

Inscrit le: 02 Déc 2008
Messages: 4 593
Localisation: rhone-alpes
Masculin

MessagePosté le: 2010-08-18, 16:46    Sujet du message: L'usage de la carabine la nuit du crime . Répondre en citant

Okay  Une très belle avancée que celle que Gorenflo vient de faire !
Nous avons là du solide , du concrêt . Cela remet Gaston sur le devant de la scène .
_________________
Cordialement .


Dernière édition par Nicolas le 2010-08-18, 23:55; édité 1 fois
Revenir en haut
montreal84


Hors ligne

Inscrit le: 28 Mar 2010
Messages: 256
Localisation: VAR
Masculin

MessagePosté le: 2010-08-18, 18:26    Sujet du message: L'usage de la carabine la nuit du crime . Répondre en citant

Bonsoir à Tous,

Bonsoir Nicolas et Gorenflo,

Effectivement une belle percée, une information de première importance. A suivre.
_________________
Que la vérité s'accomplisse et que cela soit écrit !!!!
Revenir en haut
rené
Invité

Hors ligne




MessagePosté le: 2010-08-20, 16:47    Sujet du message: L'usage de la carabine la nuit du crime . Répondre en citant

Bonjour ,
Gorenflo ,

On ne peut plus dire que c'est à cause, de nous ne savons quelle autre arme, que ces marques existent sur la douille .

La version Gaston seul tireur sur les parents reste seule en piste .
Je suis etonné du peu de commentaire sérieux que cette découverte a suscité sauf pour ceux qui ont répondu de suite .


bonsoir .
Revenir en haut
montreal84


Hors ligne

Inscrit le: 28 Mar 2010
Messages: 256
Localisation: VAR
Masculin

MessagePosté le: 2010-08-20, 16:52    Sujet du message: L'usage de la carabine la nuit du crime . Répondre en citant

Bonjour René,

Mes insuffisantes connaissances balistiques ne me permettent pas le développement et l'argumentation de la démonstration de Gorenflo, je laisse cela à d'autres qui ont le mérite de pouvoir argumenter.
_________________
Que la vérité s'accomplisse et que cela soit écrit !!!!
Revenir en haut
rené
Invité

Hors ligne




MessagePosté le: 2010-08-20, 16:55    Sujet du message: L'usage de la carabine la nuit du crime . Répondre en citant

Salut montréal ,
mais ce n'est pas de vous dont je parlais mais en général bien entendu .
Revenir en haut
gorenflo


Hors ligne

Inscrit le: 03 Déc 2008
Messages: 1 461
Localisation: BdR
Masculin

MessagePosté le: 2010-08-20, 17:22    Sujet du message: L'usage de la carabine la nuit du crime . Répondre en citant

Bonjour René,
Bonjour à tous,

rené a écrit:
La version Gaston seul tireur sur les parents reste seule en piste .
Je suis etonné du peu de commentaire sérieux que cette découverte a suscité sauf pour ceux qui ont répondu de suite .

Je ne vous le fais pas dire ! Et je dois confesser que, moi aussi, je suis quelque peu étonné. Quand il s'agit de réagir à des idées vaguement farfelues, il y a du monde. Sur des constatations matérielles (que je n'ai peut-être pas bien expliquées), on dirait que ça intéresse peu de gens. Ce qui m'étonne quand même. Mais, après tout, à chacun son centre d'intérêt.

Cela dit, et pour être tout à fait honnête, une personne que je connais bien vient de me dire qu'elle avait procédé à la même expérience avec une autre US M1 et que les cartouches éjectées manuellement n'avaient aucune trace sur l'amorce. Ce qui, une fois de plus simplifie les choses. Si ça le fait avec une et pas avec l'autre, où allons-nous ?

J'ai un copain qui est propriétaire d'une US M1 Rock Ola. Je ne dis pas que la marque joue un rôle dans l'affaire mais je vais lui demander de faire l'essai.

Cordialement.
Revenir en haut
montreal84


Hors ligne

Inscrit le: 28 Mar 2010
Messages: 256
Localisation: VAR
Masculin

MessagePosté le: 2010-08-20, 17:31    Sujet du message: L'usage de la carabine la nuit du crime . Répondre en citant

Bonsoir Gorenflo,

Votre démonstration est probante et très bien expliquée, j'en conviens, c'est une avancée certaine pour la manipulation de la carabine, mais je pense que les réponses ou les questions qui peuvent être envisagées ne sont reservées qu'à des membres qui maîtrise le coté technique de votre découverte, ce qui n'est pas mon cas. De nombreuses questions se posent, mais comment les formuler quand on n'a pas la connaissance adéquate!!!!.

Mon domaine de prédilection est plutôt la recherche de documents, s'il en existe encore !!!!!!! c'est encore une autre paire de manche !
_________________
Que la vérité s'accomplisse et que cela soit écrit !!!!
Revenir en haut
Nicolas


Hors ligne

Inscrit le: 02 Déc 2008
Messages: 4 593
Localisation: rhone-alpes
Masculin

MessagePosté le: 2010-08-20, 17:33    Sujet du message: L'usage de la carabine la nuit du crime . Répondre en citant

Bonsoir à tous ,

Bien d'accord avec ce qui est dit en général .

Citation:
Cela dit, et pour être tout à fait honnête, une personne que je connais bien vient de me dire qu'elle avait procédé à la même expérience avec une autre US M1 et que les cartouches éjectées manuellement n'avaient aucune trace sur l'amorce.


Mais l'essentiel n'est -il pa que trois personnes, honnêtes et très compétentes
avec des idées dans les bonnes cases, aient constaté que cela puisse arriver avec
une Roc Ola Usm1 .

Maintenant , comme tu le sais, il ya eu au moins trois manufactures de USm1 .
Peut être ne faudrait -il comparer que celles qui sortent de la même fabrique ?
Comme cela tient à très peu de chose il se pourrait qu'une machine-outil favorise au départ ce genre de résultat à l'arrivée ?

En tous cas merci et bravo pout ta franchise . On est ainsi sur du solide !


_________________
Cordialement .
Revenir en haut
Picanto
Invité

Hors ligne




MessagePosté le: 2010-08-23, 11:18    Sujet du message: L'usage de la carabine la nuit du crime. Répondre en citant

 Bonjour le Forum

 Je m'adresse plus particulierement à Gorenflo,

 N'ayant pas eu la possibilité de le faire avant, je tiens à revenir sur l'expérience  de tir que tu
 a faîte au stand et qui ne m'a pas laissé indifférent.  Bien au contraire.

 Elle démontre par comparaison 58 ans après que l'on arrive au même constat sur des cartouches
 chambrées puis éjectées sans tir.

 Donc un tireur inexpérimenté et pour origine le même geste fait par Gaston lors de la reconstitution.

 Assez convainquant si pas absolument formel.

  Essai d'explication technique :

 Sur les armes semi-automatiques un petit ressort concetrique au percuteur maintient celui-çi en
 arriere, la pointe ne faisant pas saillie dans la cuvette de tir.
 De maniere à éviter justement une percussion prématurée lors du chambrage.
 Ce n'est que lorsque le marteau (ou chien) actionné par la queue de détente, vient frapper l'arriere du
 percuteur, que celui-çi déclenche la mise à feu.

 Lors d'une manoeuvre brutale de la culasse (ressort récupérateur ou main du tireur dans notre cas )
 le percuteur avance faiblement - retenu par le ressort concentrique - et peut marquer légèrement
 l'amorçe.
 A noter qu'avec un tarage un peu plus fort du ressort concentrique celui-çi ,retient le percuteur
 dans tous les cas.

 Ce qui expliquerait que le phénomène ne se produise pas systématiquement avec toutes les USM1.

  En tout cas excellente idée ce tir de comparaison qui doit tous nous interpeller.

    Cordialement     Picanto
Revenir en haut
gorenflo


Hors ligne

Inscrit le: 03 Déc 2008
Messages: 1 461
Localisation: BdR
Masculin

MessagePosté le: 2010-08-23, 11:44    Sujet du message: L'usage de la carabine la nuit du crime . Répondre en citant

Bojour Picanto,
Bonjour à tous,

Merci pour ta réponse et tes apports techniques. Il est vrai que, dans cette affaire, rien n'est simple.

N'ayant pas une bonne partie de ma documentation avec moi et n'ayant pas non plus la mémoire de Pic de la Mirandole, j'ai un peu cherché cette histoire de
cartouches légèrement percutées. Il semble, selon Guerrier, que cela ne figure pas dans le dossier. Et pourtant, maître Charrier l'a évoqué lors du procès.
Dumarcet, par exemple, en parle. Il semblerait bien que cela ait été mentionné par le maître-armurier de la gendarmerie, l'adjudant-chef Perrin.
Mais pour être certain, il faudra que je vérifie par moi-même dans le dossier, quand j'aurai le temps.

Ce qui est certain c'est que si Perrin l'a noté dans son rapport c'est qu'il l'a vu. A moins qu'il ait été un adepte de la fumette, ce qui m'étonnerait beaucoup.

Si donc, les amorces étaient légèrement percutées et compte tenu du geste de Gaston lors de la reconstitution, tout cela aurait quand même un certain poids.
Sans être non plus une preuve absolue.

Amicalement.
Revenir en haut
Picanto
Invité

Hors ligne




MessagePosté le: 2010-08-23, 15:57    Sujet du message: L'usage de la carabine la nuit du crime. Répondre en citant

 A Gorenflo

 Je ne l'ai pas mentionné dans mon post çi-dessus mais je suis certain d'avoir vu
 sur le Net des photos en gros plan montrant le culot des cartouches en question.
 Où apparaissait la trace du percuteur.
 Il y a longtemps de cela.   Peut-être sur le site de Huet.

      Cordialement        Picanto
Revenir en haut
Nicolas


Hors ligne

Inscrit le: 02 Déc 2008
Messages: 4 593
Localisation: rhone-alpes
Masculin

MessagePosté le: 2011-12-22, 10:49    Sujet du message: L'usage de la carabine la nuit du crime . Répondre en citant

Bonjour à Tous ,
j'ai relu ce matin tous les posts ci -dessus . Je n'ai pas perdu mon temps .Il y a des échanges entre Guerrier et Gorenflo
qui font honneur à ce forum et le hisse à un niveau des plus respectables . Et d'autres avec Jarrigoni qui montrent tout l'intérêt de ne pas baisser la garde ,
il circule tant de contre-vérités !
A vos lunettes . Shocked Wink
_________________
Cordialement .
Revenir en haut
gorenflo


Hors ligne

Inscrit le: 03 Déc 2008
Messages: 1 461
Localisation: BdR
Masculin

MessagePosté le: 2012-03-03, 11:24    Sujet du message: L'usage de la carabine la nuit du crime . Répondre en citant

Bonjour à tous, 


Je reviens sur cette discussion contenue dans les posts précédents et qui portait sur les traces légères de percussion visibles sur l'une des deux cartouches retrouvées sur le terrain près de la Hillman. 
L'adjudant-chef Marcel PERRIN, maître armurier pour la Gendarmerie avait été entendu une première fois le 29 septembre 1952 par l' Inspecteur Principal Robert PICQ puis ré entendu, le lendemain, 
par RANCHIN. 
Ce jour-là, RANCHIN lui montre donc une des deux cartouches retrouvées sur le terrain, celle qui était légèrement endommagée. Pourquoi seulement une cartouche et pas les deux ? Je ne sais. 


L'adjudant-chef PERRIN déclare :" La cartouche a été introduite dans la chambre de l'arme, elle en a été extraite, les traces de l'extracteur étant visibles dans la gorge de la cartouche. La percussion 
a laissé une légère trace sur l'amorce, ce qui peut laisser supposer que la cartouche était déformée avant d'être introduite dans l'arme. "


J'avais évoqué cette question à la suite de vérifications que j'avais faites sur une US M1 qui montraient que lors d'une manipulation de la culasse qui éjecte une cartouche, celle-ci avait été marquée par une 
légère empreinte au niveau de l'amorce. Mais on m'avait dit ensuite qu'avec certaines carabines, ce n'était pas le cas. 


Pour ce qui est de notre affaire tout au moins, il semble bien que la Rock Ola ainsi manipulée laissait une trace sur l'amorce. J'aurais bien voulu que l'adjudant-chef PERRIN examine l'autre cartouche celle qui 
n'était pas déformée, pour nous dire si elle comportait une trace analogue. Mais on ne la lui a pas montrée. C'est bien dommage.
 
Dans l'hypothèse où une légère trace aurait été décelée, ça aurait signifié qu'il y avait bien eu une manœuvre anormale faite par le tireur et qui aurait pu consister en un réarmement manuel  accompagné d'éjection.
Et sans trace légère de percussion, évidemment, cela aurait signifié qu'il n'y avait pas eu de réarmement manuel.
 
On eût fermé la porte sur ce point. 


Allo, RANCHIN ???


Cordialement. 
Revenir en haut
Picanto
Invité

Hors ligne




MessagePosté le: 2012-03-03, 16:01    Sujet du message: L'usage de la carabine la nuit du crime Répondre en citant

 Bonjour à Tous
 A Gorenflo et autres lecteurs

 Je vous disais plus haut (post du lundi 23/8/ ?) que j'avais vu des photos montrant le culot des
 cartouches, faiblement percutées.

 C'est sur le blog de SH "du côté de Lurs". Il y a le paragraphe : "l'arme, 3 articles". Cliquez.
 Vous allez trouver 3 sous-paragraphes. Allez sur le 3 : "compléments pointus sur l'arme du
 crime".
 SH présente alors un courrier d'un connaisseur/spécialiste.
 Vous verrez, il y a de quoi lire. Super intéressant.  Ne vous lassez pas et allez jusqu'à un
 entre-parenthèse qui s'appelle : (voir doc.2)
 Cliquez  et vous aurez la photo.
 
 Avec en prime des explications extrêmement précises ressemblant à celles que je donnais
 dans un post du 23/8/? à 11h18 dans sous-chapitre : l'usage de la carabine la nuit du crime.
Revenir en haut
Nicolas


Hors ligne

Inscrit le: 02 Déc 2008
Messages: 4 593
Localisation: rhone-alpes
Masculin

MessagePosté le: 2012-03-03, 17:05    Sujet du message: L'usage de la carabine la nuit du crime . Répondre en citant

Bonjour le forum
Citation:
Allo, RANCHIN ???


Ici Ranchin , pouvez pas fermez un peu vos  portes en bas ici on se pelle .

Picanto quand tu vas chez Huet clique aussi  sur le chevillette et ta bobinette cherra !
Dans les archives terrestres il me semble qu'il y avait les cartouches et les douilles dans une enveloppe , vous les avez perdues ? Vous ne les avez pas prétées à ce
drôle de Reymond au moins , parcequ'on m'a dit qu'elles sont apparues dans leurs mains sur un plateau de votre boite à images .
Vous avez le bonjour de Girolami , il fait tous les étendoirs pour stocker les pantalons ..il n'écoute plus St Pierre, je crois qu'il est devenu fada .. .
Allez bon dimanche aux terriens .
_________________
Cordialement .
Revenir en haut
gorenflo


Hors ligne

Inscrit le: 03 Déc 2008
Messages: 1 461
Localisation: BdR
Masculin

MessagePosté le: 2012-03-03, 18:52    Sujet du message: L'usage de la carabine la nuit du crime . Répondre en citant

Bonsoir à tous, 
Bonsoir Picanto, 


Je viens d'aller jeter un coup d'oeil chez Samuel. Effectivement, la petite empreinte que l'on voit correspond à ce que j'ai pu constater moi-même. Mais le spécialiste dit bien que ce n'est pas toujours le cas. 
En attendant, si Ranchin (qui n'a pas l'air content qu'on le dérange) avait fait vérifier ce point sur les deux cartouches retrouvées sur le terrain, nous pourrions dire avec certitude qu'elles ont été éjectées 
après manipulation de la culasse. 


Ce qui, dans ce cas, nous permettrait de tourner franchement nos regards vers Gaston qui avait fait ce geste lors de la reconstitution. 


Allo ? 


Cordialement. 
Revenir en haut
Picanto
Invité

Hors ligne




MessagePosté le: 2012-03-04, 00:35    Sujet du message: Usage de la carabine la nuit du crime. Répondre en citant

  

   Je suis bien d'accord .....
Revenir en haut
Nicolas


Hors ligne

Inscrit le: 02 Déc 2008
Messages: 4 593
Localisation: rhone-alpes
Masculin

MessagePosté le: 2012-03-04, 03:32    Sujet du message: L'usage de la carabine la nuit du crime . Répondre en citant

Bonjour à tous ,
Bonjour Picanto , bonjour gorenflo .
Gorenflo écrit :
Citation:
Ce qui, dans ce cas, nous permettrait de tourner franchement nos regards vers Gaston qui avait fait ce geste lors de la reconstitution.


Ce n'est pas anodin bien sûr . Gaston, qui n'avait pas manipulé la carabine depuis , refait instinctivement un geste qui en dit long et surtout qui correspondrait  aux étranges paires de cartouches et douilles trouvées au sol . Comment par deux fois ce jumelage a t-il pu se produire ? Quelle manipulation a t-elle pu produire une telle répétition ? Cela mériterait d'être essayé en réalité .
Ce jumelage peut aussi prouver d'une façon certaine que Gaston avait des difficultés avec la USM1 si on démontre comment il peut se produire manuellement en jumelant douille et cartouche au sol .

Allo Gaston ?
Allo Ranchin ?
Allo Sébeille , bobo !

Allo picanto , au stand de tir tu n'as pas une USM1 pour faire comme Gaston et la culasse ??
   



_________________
Cordialement .
Revenir en haut
Néo


Hors ligne

Inscrit le: 26 Jan 2017
Messages: 13
Localisation: Bruxelles
Masculin

MessagePosté le: 2017-02-10, 21:53    Sujet du message: L'usage de la carabine la nuit du crime . Répondre en citant

On sait que le tireur ne connaissait pas bien le fonctionnement de la carabine Rock-Ola. Il réarmait après chaque tir alors que cela était inutile vu que l'arme était semi-automatique. Il éjectait ainsi une cartouche non percutée à chaque fois, et gaspillait donc la moitié de ses munitions.
Pour essayer d'identifier le tireur, les enquêteurs auraient pu se livrer à l'expérience suivante:
Amener Gaston, Gustave et Roger sur un terrain militaire et leur demander de tirer à plusieurs reprises sur une cible, séparément (et bien sûr sous surveillance) avec la Rock-Ola.
On aurait ainsi vu comment chacun se serait servi de l'arme.
C'est dommage que personne n'ait songé à tenter l'expérience.
_________________
Néo
Revenir en haut
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 07:56    Sujet du message: L'usage de la carabine la nuit du crime .

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    l'Affaire Dominici-Le crime de Lurs Index du Forum -> l'Affaire Dominici ou le crime de Lurs ,60 ans après. -> La carabine . Une USm1 calibre 30 de chez ROCk OLA . Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Aller à la page: <  1, 2
Page 2 sur 2

 
Sauter vers:  

Index | creer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com