l'Affaire Dominici-Le crime de Lurs  Index du Forum

l'Affaire Dominici-Le crime de Lurs
La vérité sur le triple crime le plus célèbre .

 FAQFAQ   RechercherRechercher   MembresMembres   GroupesGroupes   S’enregistrerS’enregistrer 
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 

Le martyre de Marie mère et femme ...femme martyr ?

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    l'Affaire Dominici-Le crime de Lurs Index du Forum -> l'Affaire Dominici ou le crime de Lurs ,60 ans après. -> Le procès de Digne ..
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Nicolas


Hors ligne

Inscrit le: 02 Déc 2008
Messages: 4 592
Localisation: rhone-alpes
Masculin

MessagePosté le: 2016-04-07, 18:58    Sujet du message: Le martyre de Marie mère et femme ...femme martyr ? Répondre en citant

Marie Dominici , elle a fait peu souvent la une des journaux et l'objet de longs commentaires .. Tout s'est vite focalisé sur les autres membres du "clan" et satellites .


Mariée "d'urgence" avec Gaston pour avoir été mise enceinte par un autre et sans autre horizon, si elle ne trouvait un mari, que  celui de devenir une fille- mère avec ce que cela engendrait de terrible en ces temps-là. Ce fut Gaston l'homme providentiel à son insu .  Sa vie de femme soumise, humiliée,"menteuse" avait commencé par une accidentelle grossesse  .. Le rôle de dupe utile, Gaston le gardera en travers toutes sa vie ! Ce sont les parents de Marie, fermiers dans la vallée d'asse à Brunet , qui se souvinrent que Gaston , jeune berger, avait voulu prendre Marie pour femme ..mais ils ne l'avaient alors pas trouvé assez bien, ce garçon de ferme sans avenir .Marie enceinte d'un passant,  ils se souvinrent de lui .... Il lui "offrirent Marie comme on offre un cadeau empoisonné!
 Le décor est planté : paysans pauvres , vie dure, pays de misère à la terre ingrate et des mioches sur les bras car les grossesses vont s’enchaîner faute de contraception et aussi parce que les enfants c'étaient l'assurance- vie de la vieillesse . Remarquons que chez ces Dominici-là , tous les enfants survécurent ce qui était, dans les statistiques de l'époque, exceptionnel . Marie s'est donc bien occupé de ses petits . 
Quand Gaston s'aperçut qu'elle lui avait caché la paternité de sa première fille Ida, il entra dans une fureur qui mit Marie dans un état de soumission encore plus dur que celui réservé aux femmes en général et dans ce milieu rural reculé et particulier. Elle fut battue et maintes fois humiliée par l'homme qui l'avait épousé, dupé .

Elle dut affronter une dure vie de mère de famille nombreuse et d'épouse paysanne, participant aux ingrats travaux des champs ..Point de machines outils comme de nos jours etc, etc et point d'aides familiales non plus et des terres avares à faire rendre . 


..Et pourtant elle fit bouillir la marmite du mieux qu'elle put !  Ce ne dut point être très rose tous les jours avec toutes ces bouches affamées. Elle assura.
 Gustave marié et habitant avec elle et Gaston pour mener la ferme à la place du vieux fatigué, elle  avait pu "lever un peu le pied" comme on dit trivialement .


 Cela n'empêchait pas qu'elle partait aux champs avec son fils cadet et sa bru  et qu'elle travaillait encore dur à un âge avancé .. et puis... un soir... le ciel lui est tombé sur la tête ajoutant à ses malheurs et au poids des ans, courbée sous le fardeau . 
Cette famille sans histoire, avec des enfants tous casés en dehors des sentiers délictueux, se voit "plantée" au milieu d'un drame aussi épouvantable qu' irrémédiable, imprévisible et soudain !


Trois morts dont une fillette, tués par la faute du patriarche colérique . Celui- là même qui mène la vie dure à tous et qui lui avait fait 8 enfants ...huit ! 
 Malheur! Qu'allons nous devenir  dut penser dans son cerveau en panique, la pauvre vieille? Panique, le mot n'est pas fort ce soir là et dans les heures folles qui s'en suivirent . 

Elle réalisa la situation la plus noire qui soit :"Qui nous fera vivre si nos hommes sont en prison et, horreur, guillotinés?"" Qui nous parlera encore?" .."Qui fera vivre les petits- enfants ..et Yvette que va t-elle devenir" ?
" Malheur ! Et ces gens qui sont morts avec cette petite fille ?"
 Mais est-ce un cauchemar ? Ce n'est pas possible qu'en si peu de temps une si longue et si difficile vie soit anéantie par la faute du vieux devenu  fou ! Et tout ça en dix minutes contre 75 ans de dur labeur !
Marie, la pauvre "sardine", a sans doute cru devenir folle ..car ce fut une  mère attentive mais point une âme insensible!
 
On dirait, sans idée péjorative, que c'était une fermière pauvre devenue soudain , comme sous un subit un coup de foudre, une" pauvre femme" .. 


On la voit dans un extrait du film d'Orson Welles qui parle avec ses mots et son émotion ..elle ne triche pas . C'est lourd et c'est pesant même à travers le temps passé.


Bien sûr qu'ils ont menti, bien sûr qu'ils se sont battus jusqu'au bout avec l'énergie du désespoir et tous unis pour échapper au pire ..Mais je laisse à d'autres le soin de juger. Je laisse à d'autres celui de punir .Ici on n'est là ni pour excuser , ni pour accuser , simplement pour comprendre .


  Parce que si le "ciel existe " il se pourrait que les Drummond aient compati, là-haut, pour elle , bien mieux  que nous le pensons .
_________________
Cordialement .


Dernière édition par Nicolas le 2016-09-18, 16:52; édité 1 fois
Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: 2016-04-07, 18:58    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
gorenflo


Hors ligne

Inscrit le: 03 Déc 2008
Messages: 1 462
Localisation: BdR
Masculin

MessagePosté le: 2016-04-08, 19:43    Sujet du message: Le martyre de Marie mère et femme ...femme martyr ? Répondre en citant

Bonsoir à tous, 


Que la vieille Marie n'ait pas eu une vie amusante, cela paraît évident. Rude époque, rude mari, famille nombreuse, travail continuel et, pour finir, la catastrophe familiale. Pour autant, cette femme a aussi montré quelques côtés abrupts. Après la condamnation de Gaston elle n'a plus voulu revoir son fils Clovis qui en souffrait. Cet homme est mort cinq ans plus tard, semble-t-il sans avoir reparlé avec sa mère. Ça n'a pas dû être facile pour lui. 


En fait, cette affaire, comme d'autres évidemment, a semé le malheur. Et pas que chez les victimes des crimes de Lurs. 


Cordialement. 
Revenir en haut
pascal


Hors ligne

Inscrit le: 19 Juil 2013
Messages: 74
Localisation: Île-de-France
Masculin

MessagePosté le: 2016-04-08, 22:04    Sujet du message: Le martyre de Marie mère et femme ...femme martyr ? Répondre en citant

Bonsoir à tous,


Alors pourquoi n'a t elle pas fait l'objet d'interrogatoires ? Elle qui savait, aurait peut être "parlé"...des pantalons qui séchaient. Ou bien, cuisinée sur le sort de la petite Elysabeth agonisante, lâchement achevée, aurait pu fournir des indices, prise de remords, en jouant sur la sensibilité.


"Ils auraient pu aller se faire tuer ailleurs." "On a voulu rendre service, et voilà le malheur." Qui sait si ces mots auraient pu exciter la curiosité de Sébeille.


Amicalement.


Pascal
_________________
Amicalement vôtre
Revenir en haut
Nicolas


Hors ligne

Inscrit le: 02 Déc 2008
Messages: 4 592
Localisation: rhone-alpes
Masculin

MessagePosté le: 2016-04-08, 23:35    Sujet du message: Le martyre de Marie mère et femme ...femme martyr ? Répondre en citant

Bonsoir à tous , bonsoir Pascal .

Certes, elle savait tout et fut complice par son silence de tout ce qui s'est passé cette nuit là. Dès le matin elle guettait avec Yvette sur le bord de la route en attendant que Gustave "rectifie " juste avant l'arrivée de la gendarmerie la scène du crime ..Inconstestablement elle savait et était entrée dans le système de défense du clan ..Elle était un maillon important du clan mais elle fut forte par défaut .
Elle n'était impliquée en rien dans la tuerie proprement dite . Nous sommes tous d'accord là- dessus.

Une fois le triple crime accompli , avait- elle réellement le choix d'aller contre les siens pour les dénoncer à la police ?

Gorenflo rappelle qu'elle en avait tellement voulu à Clovis, d'avoir dénoncé Gaston, qu'elle n'a plus voulu lui parler jusqu'à la fin .
Est-ce une preuve de sa dureté ? En un sens oui . Mais dans un autre non . Elle en a voulu à Clovis d'avoir fait aller son père devant la guillotine en refusant de se rétracter. Elle a agi en mère, en épouse, en grand mère acculée au pire des ostracismes, ostracisme qui pouvait être évité si Clovis se rétractait ..mais il tint bon pour le plus grand bien de la morale citoyenne et de la Justice. Mais ce faisant il clouait toute le reste de la famille au poteau de l'infamie, au pilori.

Marie voulait -elle , pouvait -elle choisir les codes des autres qui venaient regarder de l'extérieur ?
 Le moraliste, le justicier,le bon citoyen répond sans hésiter oui , elle pouvait , elle devait .
Et il est dans son rôle et son droit et dans la bonne conscience du plus grand nombre, et c'est bien ainsi vu nos choix de société . 
Mais comme la morale officielle change selon les pays autour du monde et parfois aussi à l'intérieur du même pays, elle avait choisi une autre morale, celle de son monde et de son camp .
 Au moyen- âge elle n'aurait pas vendu son mari, son fils aux commis du Seigneur . Le Seigneur c'était le monde que seule la crainte faisait respecter entre deux jacqueries ..

Elle a agi en hors la loi pour les institutions mais en bonne mère et bonne épouse selon les codes en vigueur dont les paysans se sont servis de tous temps et plus sous l'Ancien Régime pour esquiver les "institutions" dominatrices .
Le rackett  qu'ils ont subis comme serfs "corvéables à merci" a développé chez eux ce fort instinct de clan, un mutisme inné et une  solidarité de fait face à l'oppression "extérieure" à leur périmètre de vie et ce, à toutes époques . Chacun le sait bien sûr .
Instinctivement soudés pour face face à l'ennemi simple voleur de récoltes ou pilleur patenté d'économies.. ou encore météos versatiles et non moins affameuses, une  seule réponse valait : la solidarité de clan jusqu'au bout, replié sur lui- même comme les légions romaines "faisaient la tortue" face à l'adversaire. 
C'est par atavisme que naturellement on est prêt à toutes sortes de mensonges même les plus éhontés dans ces milieux proches des ancêtres et que la civilisation avait encore bien épargnés si loin de tout encore en 52  et dans les Basses Alpes de surcroît.
Marie n'avait pas les mêmes "codes" que le reste de toutes les forces qu'ils avaient en face ..et c'est précisemment, selon moi bien sûr , parce qu'ils évoluaient avec les leurs que la,les polices n'ont pu les pincer avec leurs méthodes préfabriquées dans les milieux intellectuels. Les clès n'ouvrent pas toutes les serrures et les passes de la police sont inopérants pour qui n'a pas de serrure conventionnelle .


 Deux mondes parallèles qui ne se rencontrent ni par les mêmes mots, les mêmes hontes et les mêmes retenues. La pudeur des uns est inconnue aux autres .. Marie, elle, n 'a pas les mêmes pudeurs pour "les crébas" "qui n'avaient qu'à aller se faire tuer ailleurs", c'est un fait .


Marie n'est pas excusée pour autant mais on dira que sa marge de manoeuvre était celle que lui imposaient, et Gaston, et sa vision de mère 'primaire' de Gustave et de grand-mère d'Alain . "La sardine"  dépendait totalement d'eux pour sa propre existence.
La vieille "mère poule" avait sorti ses ergots protecteurs. Elle a fait bloc avec les siens non pas pour approuver leurs actes, mais pour préserver ce qui à ses yeux devait l'être coûte que coûte; son degré d'appréciation du triple crime se résumait sans doute plus "aux emmerdements" que ça leur procurait qu'au degré de moralité qui pouvait leur imcomber ..  
 
Sa tactique fut celle de l'ignorante qui ne savait rien n'avait rien vu , rien entendu .. Son rôle fut le plus facile de tous dans son repli de l'action et cela l'a éloignée très tôt de la zone d'investigations . Mais avait-elle d'autre choix de tactiques?  Elle fit au mieux selon ses possiblités somme toute, limitées .
Elle a été appréciée avec nos codes (encore ), mais elle a vécu ce drame sous une chappe de plomb de douleur et de peurs avec sa façon d'y faire face.


Tout ceci, chacun l'avait compris , mais peu l'ont exprimé , car c'est un exercice très difficile et à la marge, que de jongler entre morale, justice et justifications de ce qui ne peut l'être vraiment .


Car rien ne pourra jamais excuser un tel drame qui entraina bien plus que les états d'ame de "La sardine" laquelle , pour aussi malheureuse qu'elle fût, n'aurait pour rien voulu échanger sa place avec celle des Drummond on s'en doute.  

Avec ces posts je n'ai pas la prétention d'apprendre quoique ce soit à personne, c'est simplement une petite et très modeste tentative d'incursion dans  le ressenti  de cette pauvre femme entrainée dans ce terrible drame qui a hanté la fin de sa vie , nuit et jour. Elle a assumé mais sans doute point digéré la mort de l'enfant.  

"A la maison ils sont tous contre moi " a dit Gaston le soir de ses aveux spontanés ..C'est dire si Marie a dû le traiter plus d'une fois de grand c.. !

Et il y aurait autant à dire encore qu'autant de bémols à ajouter .

Amicalement .
_________________
Cordialement .


Dernière édition par Nicolas le 2016-04-14, 23:38; édité 4 fois
Revenir en haut
gorenflo


Hors ligne

Inscrit le: 03 Déc 2008
Messages: 1 462
Localisation: BdR
Masculin

MessagePosté le: 2016-04-09, 06:56    Sujet du message: Le martyre de Marie mère et femme ...femme martyr ? Répondre en citant

Bonjour à tous, 
pascal a écrit:


Alors pourquoi n'a t elle pas fait l'objet d'interrogatoires ? 


Marie a bien été entendue par Sébeille puis, plus tard, par Chenevier. Mais il est vrai qu'elle n'a pas fait partie des "vedettes" de l'affaire. Par ailleurs, elle avait trouvé le bon créneau : je ne sais rien, je n'ai rien vu, rien entendu. Même pas les coups de feu. 


Je pense que personne n'était dupe. Et il est vrai que le juge Périès n'a pas trop insisté du côté de Marie Dominici. Il l'a entendue une fois le 18 décembre 1953, jour où il était allé rendre visite à Yvette à la Grand Terre. 


Cordialement. 
Revenir en haut
Chercheur


Hors ligne

Inscrit le: 16 Aoû 2013
Messages: 382
Localisation: France
Masculin

MessagePosté le: 2016-05-11, 01:50    Sujet du message: Le martyre de Marie mère et femme ...femme martyr ? Répondre en citant

Bonsoir !

Dans cette affaire, Marie (la femme de Gaston) semble vraiment la pauvre paysanne victime et elle doit l'être face aux évènements ! Comme si elle avait besoin de cela en + !
J'ai beaucoup en fait de compassion pour cette pauvre femme ; toute la souffrance transparaît sur son visage d'une pôvre vie de labeurs !

Alors, bien sûr, peut-être qu'elle a été au courant de toute l'histoire (et elle a su tout ce que nous nous efforçons à prouver et à comprendre) mais elle n'est certainement pas coupable des crimes directement.
Bien sûr, elle a du peut-être mentir parfois, juste pour défendre son mari, sa famille, si elle a su vraiment ce qui s'est passé. L'a-t-elle su vraiment ? Rien n'est moins sûr...

Si elle l'a su vraiment, bien entendu, elle aurait du dire la vérité, même au sacrifice de sa famille. Mais n'était-ce pas déjà trop pour cette pauvre femme, épuisée manifestement ?

Dans toute cette famille, c'était certainement la + marquée. En comparaison, Yvette semble très frivole.

Cordialement !
_________________
"Le savant d'aujourd'hui n'est que l'ignorant de demain"
E. RECLUS
Revenir en haut
Nicolas


Hors ligne

Inscrit le: 02 Déc 2008
Messages: 4 592
Localisation: rhone-alpes
Masculin

MessagePosté le: 2016-05-12, 21:02    Sujet du message: Le martyre de Marie mère et femme ...femme martyr ? Répondre en citant

Oui Chercheur , elle n'avait ni la force , li les moyens matériels  de lutter seule contre tous. Cette femme était trop soumise à Gaston et dépendante de Gustave pour tenter quoique ce soit qui leur nuise et qui la tuerait du même coup .


Tous  , pour des raisons diverses ils se tenait tous dans cette affaire. Ce n'est pas pour rien que les observateurs ont appelé
cette famille soudée"le clan ".
_________________
Cordialement .


Dernière édition par Nicolas le 2016-09-18, 17:26; édité 1 fois
Revenir en haut
Chercheur


Hors ligne

Inscrit le: 16 Aoû 2013
Messages: 382
Localisation: France
Masculin

MessagePosté le: 2016-05-13, 23:53    Sujet du message: Le martyre de Marie mère et femme ...femme martyr ? Répondre en citant

Bonsoir !

Oui, on est complètement d'accord en fait !

Cordialement !
_________________
"Le savant d'aujourd'hui n'est que l'ignorant de demain"
E. RECLUS
Revenir en haut
Nicolas


Hors ligne

Inscrit le: 02 Déc 2008
Messages: 4 592
Localisation: rhone-alpes
Masculin

MessagePosté le: 2016-09-18, 17:03    Sujet du message: Marie et les pantalons .. Répondre en citant

Bonsoir à tous les amis du forum .


Au cours du procès l'on assiste à cet échange entre Marie et Gaston au sujet des pantalons : 

Gaston .-"Marie ..dis -le lorsque je suis rentré , le matin ..mon pantalon ..il était mouillé ...il était taché de sang ? dis-le si c'est vrai ! " 


Marie regarde Gaston - " Non s'il avait été mouillé , s'il avait été taché , je l'aurais lavé .."  (!)
Le président - " Y avait -il ds taches de sang ? " 
Marie -" Des taches de sang , des taches de sang ... mais non ! "


De nouveau le silence s'installe dans la salle nous raconte Domenech qui assistait au procès . 


Voilà Marie qui vient de dire à la Cour que si les pantalons avaient été tachés elles les auraient lavés ! sic 
Mais  c'est bien ce qu'elle avait fait le 5 août au matin !  Yvette pareillement !
Et le docteur Dragon qui a failli se laver les mains dans le seau de Marie rougi par le sang du pantalon ....!

Quel drôle de procès tout de même et quelle drôle d'enquête ... 
_________________
Cordialement .
Revenir en haut
Nicolas


Hors ligne

Inscrit le: 02 Déc 2008
Messages: 4 592
Localisation: rhone-alpes
Masculin

MessagePosté le: 2016-09-19, 09:06    Sujet du message: Le martyre de Marie mère et femme ...femme martyr ? Répondre en citant

Bonjour à tous , 


L'attitude de Marie au cours du procès montre qu'elle ne fut pas qu'une pauvre victime de plus . 
Solide dans la vie elle a aussi assuré la défense du clan au même titre que les autres et elle a su se montrer aussi "difficile à pincer qu'une vitre"
 pour employer une expression qui a servi pour Gustave .


Je me souviens que le Dr Dragon avait noté , lorsqu'il avait voulu se laver les mains dans la cuisine, que Marie était debout silencieuse devant la porte de sa cuisine
tandis que Gaston était dans la cour .   Sans doute barrait-elle le passage à sa manière ..


Une victime certes , doit on dire, pour balancer le jugement, mais une victime qui elle aussi a su tenir tête aux autorités à sa manière . Adroite surtout pour avoir su 
rester dans son registre à minima sans aller se perdre dans des raisonnements mieux maitrisés par les autorités . Rusée Marie ? Oh, que oui !
_________________
Cordialement .
Revenir en haut
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 22:53    Sujet du message: Le martyre de Marie mère et femme ...femme martyr ?

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    l'Affaire Dominici-Le crime de Lurs Index du Forum -> l'Affaire Dominici ou le crime de Lurs ,60 ans après. -> Le procès de Digne .. Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Index | creer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com